Salaire juriste : combien peuvent-ils gagner ?

Étant un spécialiste du droit, un juriste est amené à conseiller et à accompagner son employeur sur tout ce qui relève du domaine juridique. C’est une référence lorsqu’il s’agit de questions juridiques et législatives. Ce professionnel du droit peut se spécialiser dans différents domaines.

Le métier de juriste : les points essentiels à savoir à ce propos

Pour exercer le métier de juriste, il faut être polyvalent. Il peut jouer le rôle de défenseur et de conseiller. Dans le cadre de chaque affaire, il devra faire appel à ses facultés d’analyste. En principe, un juriste peut intervenir dans différents secteurs. S’il le souhaite, il peut se spécialiser dans un domaine particulier. Pour se positionner en tant qu’expert juridique, il est nécessaire de suivre une formation en droit et détenir certains diplômes.

Un juriste doit constamment faire une veille en matière de droit. Il doit connaître les évolutions et les modifications appliquées sur les textes de loi. Il va veiller aux intérêts de son employeur. Il peut également offrir ses conseils à ses collaborateurs. Il peut aussi être amené à accomplir des missions plus opérationnelles.

·      Juriste d’entreprise

Dans une entreprise, un juriste va prodiguer ses conseils à son employeur pour que celui-ci reste sur la voie de la légalité. Ses conseils vont lui servir à rester en conformité avec la loi sur tout ce qui concerne son entreprise. Il peut par exemple donner des conseils relatifs :

  • Aux normes de fabrication de certains produits commercialisés par l’entreprise ;
  • À l’encadrement de nouveaux projets pour que ceux-ci soient en accord avec la réglementation en vigueur ;
  • Au règlement des litiges au sein de l’entreprise (encadrer le contentieux internes ou externes) ;
  • Au droit fiscal ;

Le juriste va se charger de rédiger, de traiter et de valider les dossiers de l’entreprise relevant de son expertise. Il va traiter les documents standards comme les contrats, les actes juridiques, les conventions, etc.

·      Juriste en assurance

Le juriste en assurance va s’occuper des litiges survenant entre le client et l’assureur. Il va principalement jouer le rôle de médiateur. Il peut aussi accomplir de nombreuses missions telles que :

  • L’élaboration de nouveaux contrats ;
  • Le respect du code des assurances ;

·      Juriste fiscaliste

Ses missions sont similaires à celles d’un juriste d’entreprise. Il va représenter son entreprise. Il va défendre les droits des entreprises dans le cadre d’un contentieux.

·      Juriste des contentieux

Il va se spécialiser dans un domaine comme l’immobilier. Que le juriste travaille pour une personne morale ou une personne physique, il va aider son employeur à monter des dossiers administratifs. Ces dossiers sont utiles dans le cadre d’un achat, d’une vente ou d’une location. Le juriste va veiller à résoudre les litiges pouvant survenir entre chaque partie tout en se conformant à la législation en vigueur.

Un juriste peut être amené à se spécialiser dans différents domaines : le droit des affaires, la propriété intellectuelle et industrielle, etc.

·      Juriste en droit social

Le juriste va avoir des connaissances approfondies dans le domaine du droit du travail :

  • Droit de la sécurité sociale ;
  • Droit des assurances sociales, etc.

Grâce à son savoir, il va pouvoir effectuer les analyses juridiques et détaillées de chaque situation. Au sein d’une entreprise, il va se charger des questions relatives à la législation du travail. Il va travailler principalement dans le département des Ressources Humaines.

Salaire juriste : quels sont les facteurs impactant la rémunération ?

En moyenne, le salaire d’un juriste s’élève à 50 731 euros brut par an. Cependant, ce montant va changer en fonction de différents facteurs.

·      La situation géographique

La rémunération va être différente à Paris et en province. À Paris, un juriste peut percevoir 55 314 euros en moyenne. Par contre, s’il travaille en Province, il ne va gagner que 43 435 euros brut par an. Le salaire moyen d’un juriste est de 10 % supérieurs à la moyenne.

·      La taille de l’entreprise

C’est bien connu, les employés au sein d’une grande entreprise obtiennent une meilleure rémunérationque ceux travaillant dans une petite entreprise. Certaines entreprises parviennent à se constituer un chiffre d’affaires allant jusqu’à 10 milliards d’euros par an. Les juristes qui travaillent au sein de ces structures vont gagner jusqu’à 60 508 euros brut par an. C’est un montant qui est 21 % supérieurs au salaire moyen d’un juriste.

Si une entreprise réussit à se constituer entre 1 à 10 milliards de chiffre d’affaires, un juriste peut avoir un salaire de 54 632 euros en moyenne. Comparé au salaire moyen de juriste, ce salaire est 9 % plus élevés.

Il faut savoir que certaines entreprises ont moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires par an. Les juristes qui y travaillent ne vont percevoir qu’un revenu brut de 37 107 euros par an. Ce montant est 26 % inférieurs à la rémunération moyenne.

·      L’expérience

L’ancienneté va également avoir un impact direct sur le salaire d’un juriste, en effet :

  • Un débutant (moins de deux ans d’expérience) : la rémunération varie de 2 000 à 2 500 euros brut par mois.
  • Un niveau confirmé (de 3 à 5 ans d’expérience) : le montant du salaire va aller de 2 500 à 3 00 euros brut par mois.
  • Un niveau senior (plus de 5 ans d’expérience) : le salaire se situe dans une fourchette de 3 300 à 6 500 euros brut par mois.

La rémunération d’un juriste en fonction de la spécialité

·      Salaire juriste d’entreprise

Un juriste d’entreprise junior va percevoir un salaire allant de 2 000 à 3 000 euros. Ce montant va varier en fonction de divers facteurs (spécialité, expérience, niveau d’expertise).

·      Salaire juriste droit des affaires

Si un juriste se spécialise dans le droit des affaires, il va bénéficier d’un salaire médian de 4 792 euros brut par mois.

·      Salaire juriste assurance

Dans le domaine de l’assurance, un juriste peut gagner entre 2 500 à 8 333 euros brut. Le salaire médian est d’environ 5 417 euros brut par mois. Dans ce domaine, les employeurs ont tendance à proposer les nouveaux contrats aux titulaires d’un DEA en droit des affaires.

·      Salaire juriste droit social

S’il se spécialise dans le droit social, un juriste va avoir des revenus mensuels allant de 2 400 à 3 750 euros brut par mois.

·      Salaire juriste des contentieux

En choisissant cette spécialisation, un juriste peut percevoir entre 2 333 à 5 417 euros.

·      Salaire d’un juriste bancaire

Sa rémunération varie de 2 500 à 8 333 euros par mois. Le salaire médian est de 5 417 euros brut par mois.

·      Salaire juriste fiscaliste

Il s’agit du juriste le mieux payé. Il bénéficie d’une rémunération allant de 2 750 à 10 833 euros brut par mois.

Il existe des écarts de salaire allant de 10 à 14 % entre les hommes et les femmes. Cette disparité est présente chez les anciennes générations. Cependant, les juristes qui ont moins de 40 ans ont des salaires relativement équivalents.

Quelles sont les formations requises pour devenir juriste ?

Pour devenir juriste, l’idéal est d’avoir un niveau Bac+5. Les personnes titulaires d’un des diplômes suivant pourront entreprendre une carrière de juriste :

  • D’un diplôme de juriste-conseil d’entreprise ou DJCE ;
  • D’une licence de droit ;
  • D’une spécialisation en master : commerce international, droit des affaires, etc.

Pour obtenir un poste de juriste, il est possible d’étudier au sein d’une université, d’un institut d’études politiques, d’un institut d’administration des entreprises, etc. Les titulaires d’un CAPA (Certificat d’aptitude à la profession d’avocat) peuvent également prétendre au poste de juriste.

Quelles sont les compétences requises pour occuper le poste de juriste ?

Pour réussir la profession de juriste, il faut avoir de nombreuses qualités personnelles et professionnelles. Il est important :

  • D’avoir une grande disponibilité:
  • D’avoir un bon sens du relationnel et de la diplomatie ;
  • De disposer de connaissance pointue des textes juridiques;
  • D’avoir une qualité rédactionnelle irréprochable ;
  • De connaître des langues étrangères ;
  • De maîtriser les outils informatiques ;
  • D’être rigoureux et d’avoir un bon sens de l’organisation;

Quels sont les principaux avantages et inconvénients du métier de juriste ?

C’est un poste à responsabilités qui permet de bénéficier d’un salaire attractif. Malheureusement, le métier de juriste exige des études longues et une grande disponibilité. Le juriste doit maîtriser les législations relatives à son domaine d’expertise.

Quelles sont les possibilités d’évolution de carrière d’un juriste ?

En principe un juriste peut être promu au rang de directeur du service juridique ou de DRH. Le métier de juriste requiert un degré d’expertise avancé. Il est alors essentiel de suivre des études. Les personnes qui ne disposent pas d’un bac auront besoin d’une capacité en droit. Cela va leur permettre de bénéficier de formation de l’enseignement supérieur.

Il est à noter que les juristes qui acquièrent 8 ans d’exercice peuvent demander à être inscrit au barreau. Les candidats parvenant à réussir le concours d’entrée à l’Ecole Nationale de la Magistrature pourront devenir Magistrat.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.