Salaire policier : national, municipale, officier, scientifique

Le métier de policier, en plus d’être une profession exigeante, requiert l’acquisition d’un grand nombre de compétences, du point de vue physique, mais aussi intellectuel. De ce fait, ce n’est pas tout le monde qui peut aspirer à l’exercer. Voilà pourquoi le salaire perçu par ses fonctionnaires de l’État est plus élevé en fonction du poste occupé. Il y a tout un cheminement à suivre pour pouvoir être gradé et jouir des différentes primes. Il importe donc de se renseigner comme il faut à ce sujet.

Salaire police nationale : quelle est leur rémunération ?

Le salaire perçu par un policier national varie en fonction du poste qu’il occupe. Il existe un grand nombre de métiers qui constituent cette profession.

·      Adjoint administratif

Pour un adjoint administratif dans la police nationale, le salaire en première classe est aux environs de 1 384 à 1412 euros nets par mois. En adjoint administratif principal, il peut toucher près de 2 100 euros par mois.

·      Adjoint de sécurité

Pour le cas d’un adjoint de sécurité, son salaire peut varier en fonction de la région où il exerce. Il se situe aux environs de 1 402 euros par mois en région parisienne. Dans les autres régions, il tourner autour de 1 300 euros.

·      Commissaire divisionnaire

Pour la grille indiciaire d’un commissaire divisionnaire de police, la base est établie à 1 707,21 € bruts mensuels s’il travaille à temps complet. Ceci en début de carrière. Au fur et à mesure de ses expériences, il peut espérer une rémunération oscillant entre 3 238 à 8 028 euros par mois en fin de carrière.

·      Autres corps

On retrouve aussi des corps tels que le contrôleur des services techniques, le gardien de la paix et le formateur de la police. Ils profitent d’un salaire respectif de 1 700 euros par mois en temps complet, 1 700 à 3 500 euros par mois et environ 2 200 euros de salaire mensuel en début de carrière.

Vous l’aurez compris, pour savoir le salaire dans la police nationale, il faut connaître le poste en question. Mais aussi celui qui se rapporte à la formation reçue.

Le salaire d’un policier municipal et conditions d’admission

En France, le métier de policier municipal offre une rémunération mensuelle de 1 542 euros à 2 320 euros. Avant de pouvoir toucher le salaire policier municipal, il faut candidater au poste lui-même et en comprendre les rôles. Une fois reçu au concours, l’individu sera stagiaire pour une durée d’une année. Il suivra également une formation ainsi que des stages théoriques dans le Centre National de la Fonction Publique Territoriale.

·      Les principales missions d’un policier municipal

Cet agent va notamment répondre à deux missions principales :

  • Celle de servir de médiateur,
  • Celle de garantir autant que possible l’ordre dans la municipalité.

Pour ce faire, il doit parfois procéder au constat de faits criminels. Ainsi, il a le pouvoir de police judiciaire lorsque cela est nécessaire.

·      Les conditions d’admission à ce métier

Avant d’exercer le métier de policier municipal, il faut passer un concours. Accéder à celui-ci requiert le respect de quelques conditions. Il faut être âgé d’au moins 18 ans. Il faut être titulaire d’un diplôme de niveau V. Le candidat doit aussi présenter un casier judiciaire vierge. Il est aussi nécessaire qu’il jouisse pleinement de ses droits civiques et surtout être en règle par rapport au Code du service national. Une aptitude physique est sans aucun doute de mise.

La rémunération d’un officier de police 

Le salaire d’un officier de police dépend non seulement de l’expérience, mais aussi du statut de l’individu. À Paris, par exemple, un élève officier touche 1 478 euros nets. Tandis qu’un officier en début de carrière reçoit un traitement de 2 501 euros nets. Un autre en fin de carrière, lui, est payé à 5 265 euros nets par mois.

·      Accéder au poste d’officier de police par voie de concours

Pour accéder au métier d’officier, le recrutement se fait lui aussi sur voie de concours. Là encore, il est nécessaire de remplir quelques conditions. En premier lieu, le candidat doit être au moins diplômé d’un niveau bac +3. Il doit être majeur et ne pas être âgé de plus de 35 ans. Il est primordial qu’il remplisse les conditions d’aptitude physique particulière et être négatif au test d’usage de produits illicites.

Lors du concours, le candidat au poste d’officier doit passer des épreuves d’admissibilité, dans lesquelles on trouve :

  • Une présentation de cas pratique,
  • Une épreuve de droit ou alors de procédure pénale,
  • Une dissertation de culture générale.

·      Les épreuves physiques par lesquelles il faut passer pour devenir officier

Par ailleurs, il y a les épreuves physiques. Celles-ci sont constituées de parcours d’habileté ainsi que des tests d’endurance cardio-respiratoires. Le candidat doit aussi passer des épreuves d’admission, dont des tests psychotechniques écrits et un entretien avec le jury.

Soulignons que l’officier de police suivra une formation de 18 mois. Celle-ci sera rémunérée. On l’y enseignera des notions générales comme le droit pénal. Il y aura aussi des leçons spécifiques telles que le tir ainsi que la maîtrise des gestes techniques et professionnels. Après 6 mois de formation, le candidat porte le titre d’officier de police stagiaire.

Policier adjoint : salaire et parcours pour y parvenir

Le salaire d’un policier adjoint en Ile-de-France est de 1 402 euros par mois. En dehors de celle-ci, la rémunération mensuelle est de 1 304 euros nets. Toutefois, ce traitement est accompagné de différentes primes. Il y a, entre autres, la prime d’exercice qui est de 60 euros par mois. On note aussi l’indemnité d’entretien et d’habillement à 70 euros par an. Et pour finir, l’indemnité de résidence, à hauteur de 90 euros par mois pour ceux en Ile-de-France.

·      Les épreuves à réussir pour candidater

Les candidats souhaitant devenir adjoints de sécurité doivent réussir trois épreuves. En premier lieu, il y a les tests psychologiques. Ceux-là contiennent les tests et le commentaire d’une photographie. Ensuite, les épreuves sportives, dont le test de résistance musculaire ainsi que le TECR ou test d’endurance cardio-respiratoire. Enfin, le candidat doit s’entretenir avec les membres de la commission départementale. Celui-ci se fait pendant environ 15 minutes.

·      Place à la formation

Une fois que les épreuves ont été réussies, le candidat se fera former pendant 14 semaines au début du contrat. Cette formation rémunérée se répartit en module général en école de police. Celui-ci s’étale sur 12 semaines. Il finira avec un stage d’adaptation sur le lieu de travail, sur 2 semaines. Il y va sans dire que bénéficier du salaire policier est loin d’être une mince affaire. Elle requiert une grande persévérance et beaucoup de travail.

Salaire policier de la Bac : des missions à la hauteur de la rémunération

Rappelons que la BAC n’est autre que la brigade anti-criminalité. Sa mission principale est de veiller à l’ordre public, surtout dans les quartiers sensibles. Le salaire d’un policier Bac est de 2 092 euros lorsqu’il commence sa carrière. Cette rémunération lui est accordée lorsqu’il est au grade de gardien de la paix.

·      Les compétences nécessaires pour devenir un policier de la Bac

Il y a des qualités, mais aussi des compétences nécessaires pour exercer le métier de policier de la BAC. Il faut être capable de rester vigilant en tout temps et surtout faire preuve d’une grande réactivité. En effet, le professionnel doit souvent se confronter au crime. Il est aussi exigé d’avoir une excellente condition physique pour être titulaire. Il doit donc réussir haut la main toutes les épreuves physiques d’habilitation.

·      Des missions préventives et délicates

Un bon policier de la BAC se doit d’être attentif à la population. Son rôle étant principalement préventif, il attend de lui qu’il soit diplomate dans son dialogue auprès de tout individu. Au quotidien, il est amené à effectuer quelques missions, dont :

  • Patrouiller sur la voie publique,
  • Surveiller les quartiers dits sensibles,
  • Maintenir ou rétablir l’ordre lorsqu’il y a des troubles,
  • Servir de renfort aux équipes de protection lors des évènements publics.

N’oublions pas qu’un de leur rôle consiste à rédiger les procès-verbaux ainsi que les rapports de police. Rappelons aussi qu’un policier de la BAC peut librement s’habiller en civil. Néanmoins, sa carte professionnelle ne doit jamais le quitter.

Salaire d’un policier scientifique et l’importance d’un bagage intellectuel nécessaire

Le salaire policier scientifique varie en fonction du poste occupé. Néanmoins, la rémunération perçue en tant que débutant est de 1 537 euros bruts. À celle-ci s’ajoutent les différentes primes. Il faut savoir qu’un policier scientifique a un statut de fonctionnaire public d’état de catégorie C. Sa mission est de contribuer à la résolution d’enquête des agents de police.

À cette fin, un policier scientifique collecte, mais aussi analyse les différentes preuves, grâce à des outils performants. Il existe plusieurs domaines d’analyse, dont la balistique, les stupéfiants et la toxicologie.

Il est nécessaire de passer par un des concours suivants pour être ingénieur de la police technique et scientifique :

  • Le concours dédié aux candidats comptant une expérience professionnelle dans le secteur privé,
  • Le concours interne,
  • Le concours externe sur titre et présentation de travaux.

Une fois que le candidat aura réussi un des concours, il sera appelé à travailler sur différentes scènes de crimes. Entre autres, il y a les meurtres, les cambriolages, les actes terroristes et les viols.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.