Salaire procureur de la République : les revenus

Un procureur joue un rôle central dans le bon déroulement des affaires publiques. Il assure la protection des intérêts publics et de l’intérêt général de la société. Autant dire que sa mission est d’une importance capitale pour la justice sur le territoire français. Pour parvenir à ce poste, il doit suivre un bon nombre de formations et passer par des échelons. En ce sens, il est intéressant de savoir le montant auquel s’élève son salaire.

Le salaire d’un procureur de la République au cours de sa carrière

Étant donné les évolutions de fonction que connaissent les magistrats du Ministère Public au cours de l’évolution de leur carrière, il semble normal que leur salaire au début et à la fin de leur carrière présente une différence assez conséquente. Le jeune magistrat doit accumuler de l’expérience pour espérer atteindre le niveau maximum de salaire possible.

·      Salaire d’un procureur débutant

Le salaire net d’un débutant tourne autour des 2600 euros. Selon certaines sources, il serait de l’ordre de 2500 euros. La fourchette de variation n’est pas assez conséquente, la somme mensuelle touchée seraitentre 2500 et 2600 euros. Pour une personne qui débute une carrière, le salaire est assez décent.

Le procureur de la République à toutes les raisons de croire que ce salaire connaîtra une évolution. Le delta avec le salaire de fin de carrière est assez important. Ce salaire de débutant peut se voir tripler tout le long de sa carrière. En une année d’activité, le procureur débutant touche 30 000 euros. Il est à noter que les primes et les avantages ne sont pas inclus dans ce calcul.

Evoluer dans votre métier ou vous reconvertir ?

Faites un point gratuitement sur votre carrière

Financée par votre CPF.

Un bilan en ligne ou en présentiel.

Oui, je veux faire un point gratuit

 

·      Le salaire moyen d’un procureur de la République

Avant d’atteindre leurs fins de carrière, les procureurs de la République profitent d’un salaire moyen qui tourne aux environs de 4500 euros. La variation qui peut exister autour de la moyenne est de l’ordre de 500 euros. Ainsi, la moyenne supérieure en milieu de carrière et de 5000 euros net. Sur une année, son salaire revient à près de 60 000 euros. Le salaire du débutant se trouve doublé en milieu de carrière.L’évolution est assez conséquente. Le salaire connaît une hausse qui est de l’ordre de 100 % le salaire à la prise de fonction.

Lire aussi  Salaire avocat : combien peut-on espérer gagner ?

Le procureur de la République n’a pas à se plaindre de sa rémunération. Mais les charges qui sont associées à ce poste ne sont pas non plus une mince affaire. Le parcours, lui aussi, n’est pas donné à tout le monde. Ce qui explique cette grande valorisation du travail effectué par le procureur.

·      Le salaire d’un procureur en fin de carrière

En ce qui concerne leurs fins de carrière, le procureur de la République peut prétendre à un salaire pouvant atteindre les 7000 euros. Le salaire moyen d’une personne occupant ce poste depuis plus de 20 ans est de 6 860 euros. Avec cette somme, le salaire net annuel est de l’ordre de 82 200 euros. Une somme assez coquette. Mais pour y accéder, il est essentiel de s’armer de patience et de s’appliquer dans ses missions.

D’une manière générale, on ne finit pas sa carrière en tant que procureur de la République. Avec le temps, si la personne fait ses preuves, elle pourra prétendre au poste de procureur général. Elle prend sous sa responsabilité le procureur de la République. Ce poste est l’objectif de la plupart des personnes voulant faire carrière dans le domaine de la magistrature publique.

La grille et l’évolution de carrière d’un procureur de la République

 Le salaire d’un procureur de la République n’est pas toujours le même au cours de sa carrière. Le poste et les responsabilités qu’il assume ne sont pas non plus les mêmes. Une fois, son diplôme obtenu, il ne commence pas directement par la case procureur.

·      Le jeune procureur de la République : un substitut de procureur ou juge d’instruction

À ses tout premiers pas, le procureur de la République commence par être le substitut du procureur ou un juge d’instruction. À ce stade de sa carrière, on le qualifie de juge d’instruction de deuxième grade. Il touche alors un salaire allant de 2100 euros à 2900 euros. Avec le temps et l’expérience, il monte en grade, mais pas encore celui de procureur de la République.

La seconde étape de la carrière d’un procureur est celle de juge d’instruction de premier grade. Il touche alors un montant allant de 3100 à 5200 euros. Il commence à entrevoir les prémices du poste de procureur de la République. Le post de magistrat hors hiérarchie est alors donné à un juge d’instruction. Autrement dit, le poste de procureur de la République.

Lire aussi  Salaire juriste : combien peuvent-ils gagner ?

·      La grille indiciaire d’un procureur de la République

La valeur des points d’un procureur de la République est de 48 500. Étant donné le caractère hors hiérarchie du poste, la grille indiciaire ne comporte qu’un échelon. Il est aussi à noter qu’elle vient d’être revalorisée récemment. L’indice a connu une hausse de 16 461 euros. Le salaire de base brut pour un travail à temps complet est de 1707 euros au lieu de 1649 euros. 

Il est aussi à noter que cette revalorisation est fonction de la région où pratique le procureur de la République. L’exemple présenté dans ce paragraphe est valable pour un procureur qui exerce à Paris.

Dans la pratique, le salaire d’un procureur général à Paris est de 6 203 euros. Ce salaire exclut les points suivants :

  • Les bonifications indiciaires,
  • Les primes,
  • Le supplément familial,
  • Les indemnités de résidence,

À plus fortes raisons, toutes les primes pouvant s’appliquer sont exclues de ce calcul.

Les rôles et les responsabilités du procureur de la République

Le procureur de la République est un représentant du ministère public. Il joue le rôle de protecteur de l’intérêt général de la société. Il travaille de concert avec le ministre de la Justice, le procureur général et le Garde Sceaux.

·      Un rôle de représentation du ministère public

Le premier rôle que joue un procureur de la République est de veiller à ce que l’ordre public soit respecté. Il met un point d’honneur à ce que l’intérêt général soit toujours celui qui est priorisé avant l’intérêt d’une entité privée. Pour ce faire, le procureur reçoit les plaintes et les dossiers introduits par les institutions publiques. Une fois qu’il les a en main, il les analyse et les confronte à ce que la loi française stipule.

Il reçoit aussi les plaintes venant des entités privées. Dans la pratique, pour accomplir sa mission, le procureur de la République travaille de concert avec d’autres hommes de loi. Il collabore notamment avec d’autres magistrats, le substitut du procureur et les membres du parquet qui sont concernés par l’affaire.

·      Agir au nom du ministère public

L’analyse des plaintes et des dossiers finis, le procureur de la République décide de la suite à donner. En ce sens, il sera en charge, en quelque sorte, de vérifier que la loi est réellement appliquée. Le procureur, dans le cas où la culpabilité n’est pas prouvée, peut classer l’affaire sans suite. Si l’identité du coupable n’est pas définie clairement, alors la même action sera mise en place.

Lire aussi  Salaire policier : national, municipale, officier, scientifique

Dans le cas contraire, il peut lancer les poursuites judiciaires. Il peut aussi saisir un juge d’instruction pour qu’une information judiciaire soit mise en place. Si le besoin ne se présente pas, il peut s’assurer de mesures alternatives à prendre. Il peut ainsi procéder à un simple rappel à l’ordre tout comme il peut mettre en place une ordonnance restrictive.

Les critères pour devenir procureur de la République

N’est pas procureur de la République qui le veut. L’entrée dans ce domaine est même très sélective. Très peu de personnes arrivent à passer les concours mis en place par l’État. Outre le fait de passer les tests, d’autres conditions sont à remplir.

·      Le parcours

Toute personne voulant prétendre à un tel poste doit avoir une maîtrise en ce qui concerne la connaissance de la législation française. Elle doit présenter un master 1 en droit au minimum pour pouvoir postuler au concours d’entrée à ENM. Un diplôme d’études de la part des IEP est aussi accepté.

·      Un passage obligatoire

On ne peut devenir procureur de la République sans passer par l’ENM. On peut y accéder par trois moyens. Vous pouvez passer des concours externes, si vous êtes sur le sol français. Les concours internes sont faits pour les fonctionnaires. Les personnes dans le secteur privé peuvent aussi prétendre à l’entrée à condition d’avoir moins de 40 ans et huit années d’expérience.

·      Les qualités personnelles

Des qualités intrinsèques sont aussi essentielles pour pouvoir exercer ce métier et profiter du salaire d’un procureur de la République. La connaissance en droit mise à part, la personne doit être un bon orateur. Elle doit être capable de faire un plaidoyer devant les membres du jury. Elle doit avoir le sens de l’analyse et de la synthèse. De cette manière, elle sera apte à bien cerner les cas qui se présentent. L’intégrité et l’impartialité sont aussi deux qualités qui sont requises.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *