Salaire Juge : les revenus et grilles de rémunération

Le métier de juge fait non seulement partie des titres honorables, mais c’est aussi l’une des fonctions les mieux payées. En tant que fonctionnaire de l’État, toute personne exerçant cet emploi se doit de prendre les meilleures décisions. S’y intéresser requiert de mieux s’informer, non seulement sur le salaire, mais aussi les taches qui vont de pair. Quels revenus et grilles de rémunération pour les juges ? Découvrons-les en détail dans cet article !

Le salaire moyen d’un juge

Comme tous les métiers, le salaire d’un juge progresse également au fur et à mesure qu’il acquiert de l’expérience. En fonction des situations et des institutions, des primes et indemnités peuvent en être rajoutées.

En début de carrière, il peut toucher aux environs de 1 818 euros bruts par mois. Après quelques années d’exercice, ce salaire peut très vite atteindre les 5 000 euros, voire même aux alentours de 7 076 euros. Cela va faire en moyenne 4 447 euros de salaire brut par mois.

Salaire d’un juge : un montant en fonction de la catégorie 

Un juge est une personne ayant le pouvoir de proclamer un jugement au cours d’un procès. On sait dès lors qu’il existe différents types de juges. Un détail qu’il faut prendre en considération si on souhaite savoir sa rémunération.

Parmi eux, nous pouvons mentionner les juges non professionnels et les juges professionnels. Afin de ne pas nous perdre dans la détermination du salaire d’un juge, nous devons seulement tenir compte des deux éléments : la catégorie et l’ancienneté.

Afin d’avoir une idée précise de chaque catégorie avec le salaire pouvant être prétendu, voici un récapitulatif :

  • Les juges non professionnels
Catégorie Revenu
Jury Populaire Indemnité de comparution 90, 56 euros par jour
Juge élu Varie en fonction qu’il soit consulaire, assesseurs…
Juge nommé Plus de 2 600 euros par mois pour débutant

 

  • Les juges professionnels
Catégorie Revenu
Juge d’instruction De 2 659 à 8 000 euros nets mensuels.
Juge des libertés et de la détention Entre 1 600 et 2 000 euros de salaire net mensuel
Juge d’application des peines (JAP) De 2 659 à plus de 8 000 euros nets mensuels
Juge de la mise en état Une moyenne de 4 500 euros bruts mensuels
Juge aux affaires familiales (AF) Entre 2 700 à 6 900 euros nets par mois
Juge des contentieux de la protection Environ 2 160 euros pour un débutant
Juge des enfants 2000 euros bruts par mois en moyenne

 

Être juge : un métier à plusieurs casquettes

De premier abord, il y a les magistrats du siège, qui sont tout simplement des juges. Leur rôle est d’appliquer la loi et de faire en sorte que les procès se déroulent bien. Parfois, ils doivent s’occuper d’affaires civiles,d’autres pénales. Le juge d’insistance, par exemple, se charge de cas impliquant une somme d’argent de 4 000 à 10 000 euros. Il peut s’agir d’un endettement ou encore des litiges impliquant des locataires et des propriétaires.

On a ensuite le juge aux affaires familiales, dont la mission est de veiller au bon déroulement de divorce. Il y a aussi le juge des contentieux qui s’affaire aux crédits à la consommation et toute autre forme de litige civil. Le juge d’instruction, lui, est à la tête des enquêtes pénales. C’est lui qui s’assure que les investigations policières soient fructueuses.

Par ailleurs, il y a le juge des libertés et de la détention. Sa responsabilité est de statuer sur la détention provisoire ou non d’un individu. Il est également en charge de la remise en liberté des prévenus, si telle est sa décision. Par la suite, il y a le juge de l’application des peines. C’est celui qui évalue les mesures à prendre et applicables aux détenus, suite au jugement. Pour finir, on a le juge des enfants. Son rôle est de mettre en avant des mesures éducatives même lorsqu’il sanctionne des mineurs.

Rémunération d’un juge :  gravir petit à petit les échelons

Pour ne pas faire une confusion sur les termes, notons que le magistrat désigne tout expert ayant le pouvoir de prendre une décision pouvant être produite par la force publique. Le juge peut donc ainsi être qualifié de magistrat, mais il n’est pas le seul.

Pour devenir juge et profiter d’un salaire aisé, il est recommandé de gravir les échelons petits à petit. Un élève magistrat obtiendra un montant mensuel de 1 600 euros bruts. Rappelons que c’est à lui de choisir la spécialité vers laquelle il souhaite se tourner.

Lorsque les études seront terminées, il aura le titre de magistrat titulaire. À ses débuts, il sera rémunéré à hauteur de 2 100 euros bruts par mois.

Un salaire suivant une grille judiciaire

Toutefois, le salaire d’un juge varie en fonction de la grille judiciaire. Les sommes mentionnées sont des salaires bruts et n’incluent pas :

  • Les primes,
  • Les bonifications,
  • Les indemnités.

Afin de toucher un bon salaire, il est conseillé d’évoluer jusqu’à l’atteinte des postes classés hors hiérarchie. En France, un magistrat hors hiérarchie peut avoir un salaire de 5 267 à 7 075 euros bruts par mois.

Des indemnités en plus du salaire brut

L’on peut dire que les juges profitent de nombreux avantages ! En sus du salaire qu’ils perçoivent le mois, ils bénéficient également de quelques indemnités, dont :

  • L’indemnité d’habillement, une allocation dans le but de couvrir les dépenses relatives aux vêtements professionnels
  • La garantie individuelle du pouvoir d’achat dans le cas où le salaire brut est inférieur à celui de l’indice des prix à la consommation, et ce, sur 4 ans,
  • L’indemnité pour frais de transport,
  • L’indemnité de résidence qui prend en considération le coût de la vie en fonction des zones géographiques,
  • L’indemnité temporaire de mobilité dans le cas d’une mobilité fonctionnelle, etc.

Le salaire juge est donc suivi d’un grand nombre de petits avantages, en fonction du poste occupé.

À combien sont payés les autres juges d’Europe ?

Commençons par l’Irlande. Sachez qu’un magistrat de la Cour suprême irlandaise gagne près de 197 272 euros. En Europe, la moyenne est de 90 188 euros. Toutefois, c’est en Angleterre et au Pays de Galles que se trouvent les juges les mieux payés. Annuellement, leur salaire brut est de 256 506 euros. En France, celui-ci est à environ 110 082 euros et en Allemagne, à 104 711 euros.

Il a récemment été constaté que l’argent perçu par les juges en fin de carrière a diminué dans certains pays, comme :

  • L’Allemagne,
  • L’Irlande,
  • Les Pays-Bas,
  • L’Islande.

Cette diminution est due à différentes raisons en fonction du pays mentionné.

Carrière de juge : un parcours d’exception pour y arriver

Pour bénéficier d’un salaire de juge, il est important de suivre et surtout de respecter le parcours requis. Dans un premier temps, il est recommandé de devenir juge d’instruction. Pour ce faire, il est nécessaire de passer le concours afin d’intégrer l’école nationale de magistrature. Lorsque vous aurez réussi le concours, sachez que les étudiants en magistrat sont payés pendant leur formation de 31 mois.

Durant les 31 mois de formation à l’ENM, les étudiants magistrats auront à suivre des cours concernant plusieurs disciplines. Parmi elles, il y a la sociologie, le droit, la psychologie, la criminalistique et la comptabilité. Avoir les connaissances de base dans ces différents domaines permet en effet d’exercer au mieux le métier de juge.

Une fois l’examen passé, l’étudiant magistrat sera libre de choisir sa toute première affectation. Le ministère de la Justice établit une liste et l’étudiant optera pour celle qui lui convient.

Quelles sont les compétences requises pour devenir juge ?

Le premier critère c’est de connaître parfaitement tout ce qui se relate au droit, c’est-à-dire les différentes lois et tout ce qu’elles impliquent. Il faut être doté d’un grand sens de la justice. Devant différents types de situation, un bon juge se doit d’être réfléchi.

Il est tout aussi nécessaire d’être à l’écoute de tout un chacun. Ce n’est pas parce qu’on est juge qu’il ne faut pas tenir compte de tout ce qui a été dit. Bien au contraire ! Il faut également être en mesure d’arbitrer des débats contradictoires, tout en avançant des faits. Etre juge implique de prendre des décisions souvent très difficiles et pourtant primordiales pour le bien de tous. L’impartialité est primordiale.

·      Les concours d’accès

N’oubliez surtout pas de passer par les trois concours d’accès.

  • Le premier est destiné à toute personne ayant un diplôme de niveau bac+4, elle doit aussi être âgée de 31 ans et plus.
  • Le second concours est ouvert à tout agent de l’État ayant à son compte 4 ans d’exercice dans la fonction. L’âge maximum est de 48 ans et 5 mois.
  • Le troisième concours d’accès est pour les salariés du secteur public. Ceux-là doivent avoir travaillé au moins 8 ans, et être âgés de 40 ans et plus.

·      Les missions concrètes d’un juge

Pour mériter le salaire de juge, il est important de comprendre les responsabilités qui incombent à ce métier. Rappelons que le tribunal est constitué de différents responsables qui ont été juridiquement formés, dont le juge. Son rôle principal est d’arbitrer, et ce, de manière impartiale.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.