Salaire du président de la République française (Macron) : combien gagne-t-il par mois ?

À l’heure où la crise bat son plein, il serait judicieux de connaître où va l’argent du contribuable. Cette question à bien évidemment plusieurs réponses possibles. On peut par exemple dire qu’il sert à payer le salaire des fonctionnaires. C’est aussi aux frais de l’État que le président Macron se fait payer. Combien gagne-t-il par mois ? Quel est le salaire du président de la République française ?

Le salaire de Macron pour le mandat actuel

Le résident de l’Élysée touche un salaire relativement faible si l’on considère les grands Français. Rien qu’en prenant le footballeur Mbappé, le salaire du chef d’État ne veut presque rien face à celui de l’international français. En une année, Macron se fait payer 182 000 euros bruts, avec les taxes et tous les frais d’un bon citoyen, il touche donc 162 000 euros nets.

·      Le salaire du président de la République par mois

Les données relatives aux rémunérations des agents intentionnels sont accessibles au grand public. Le fait de vouloir connaître ces informations est une preuve d’implication du sujet dans la vie de son pays. Aussi, en se basant sur les différentes affirmations, le salaire mensuel du président est de 15 200 euros bruts.

Net, le montant descend à 13 500 euros. C’est un salaire qui permet de vivre d’une manière assez confortable surtout que le président est nourri et logé. Ce qui fait que ses dépenses ne devraient pas être trop excessives sur 30 jours. Selon des études, pour vivre de manière décente en France, il faudrait toucher dans les 1750 euros. Le revenu d’Emmanuel Macron est donc nettement suffisant.

·      Le salaire du président de la République confirmé par Macron lui-même

Bien que les différentes plateformes en ligne sont nombreuses à exposer le salaire du président français, il est toujours plus rassurant de l’entendre lui-même s’exprimer sur le sujet. Interrogé dans la ville de Marseille, Macron affirme qu’il est payé 13 500 sans les prélèvements à la source. Il ajoute aussi qu’une fois ces derniers effectués, son revenu mensuel est de 8 500 euros. Une somme qui est très loin des 15 200 euros bruts.

Le président français voit 44 % de son revenu brut disparaître. C’est un pourcentage assez conséquent, mais qui sera comblé gracieusement par les différents avantages qu’offre le poste de président de la République.

Le salaire de Macron en détail

Le salaire de Macron n’est pas constitué d’un seul bloc. Il peut être ventilé en plusieurs parties qui sont les suivantes :

  • Indemnité de base : 11 809 euros,
  • Indemnité de résidence : 354 euros,
  • Indemnité de fonction : 3041 euros.

Il est à souligner que l’indemnité relative à la fonction de président de la République n’est pas soumise à l’imposition. Ce qui fait que les 3 041 euros sont directement reçus par le président tel quel. C’est un des atouts que présente le poste.

Les avantages en nature d’Emmanuel Macron

Le montant touché par le président tous les mois est donc de 8 500 euros par mois. C’est loin des 15 200 euros annoncés au départ. Cela dit, il a droit à d’autres atouts et avantages qui lui permettent de bien vivre durant ses années passées à l’Élysée. C’est une des formes de rétribution qu’on peut offrir à une personne que l’on tient pour précieuse dans l’organisation.

·      Le logement tout confort

Le Premier ministre est surnommé : locataire de Matignon, en raison du fait qu’il exerce ses fonctions à Matignon. En ce qui concerne le président de la République, il loge dans le célèbre palais de l’Élysée. Emmanuel Macron y loge aux frais de l’État. Il n’est pas le premier résidant et ne sera pas le dernier à moins que la loi ne change sur ce point.

Tous les présidents de France ont été domiciliés dans la rue du faubourg Saint-Honoré près des Champs-Élysées. C’est un des plus grands avantages en nature que peut recevoir Macron. Mais ce n’est que sa résidence principale. Le chef de l’État français dispose aussi de résidence secondaire dans le cadre de l’exercice de ses fonctions.

·      Les résidences secondaires du président

Mis à part l’Élysée, le président a aussi droit au Pavillon de la Lanterne. C’est un attribut qui vient d’être récemment ajouté à la collection d’atouts en tant que chef de la République. En 2007, la résidence était celle du Premier ministre, mais le président a décidé d’y passer ses fins de semaine. Depuis, c’est devenu une résidence secondaire pour le président.

Dans le Var, le président possède aussi un lieu de retrait qu’il peut utiliser si l’envie lui prend. On parle ici du Fort de Brégançon. C’est un vieux château datant du XVIIe siècle. Bien qu’ouvert au grand public depuis l’année 2014, le président peut encore utiliser les locaux comme bureau de réunion ou comme lieu de détente. Un des avantages à être président !

·      Le président : zéro frais de déplacement

Le chef d’État français dispose d’un assez grand nombre de possibilités pour se déplacer d’une manière totalement gratuite dans l’Hexagone et à plus forte raison dans le monde. Pour commencer, le résident de l’Élysée peut profiter d’une totale gratuité en ce qui concerne la totalité des offres de la SNCF. Cependant, pour des raisons de sécurité et de logistique, ce moyen de transport est très peu sollicité par le président.

·      La flotte aérienne du chef d’état français

Pour les déplacements tant bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du territoire français, le président a à sa disposition une flotte assez conséquente. Pour les vols sur une longue distance, un Airbus A330 est mis à disposition. C’est un moyen qui octroie un confort considérable et qui donne aussi la possibilité de travailler tout en effectuant le trajet. Pour les courts trajets, le président fait appel à des jets Falcon ou à des Super Pumas (hélicoptères).

Les avions sont tous équipés de système anti-missile. De plus, les pilots de Macron sont des militaires qui ont été formés dans l’aviation civile française. Il est à noter qu’Emmanuel Macron utilise les avions pour 50 % de ses déplacements.

·      La DS7 du président

L’État français possède un parc automobile assez conséquent. Mais quand on est président, on a droit à un traitement de faveur de la part des constructeurs français. Chaque président a eu sa voiture. Pour le cas Macron, c’est une DS7 crossback. Bien entendu, elle a reçu quelques modifications pour accroître la sécurité à bord. De plus, le confort reste important pour une voiture présidentielle. Et à l’instar des avions, l’intérieur est totalement aménagé pour que le président puisse y travailler. Les devoirs en tant que président de la 7e puissance mondiale n’attendent pas.

·      Le coût des déplacements du président

En ayant un aperçu sur les frais relatifs au déplacement du président, on comprend vite qu’il est quand même bien entretenu. Pour utiliser l’A330, l’État doit prévoir 20 000 euros pour une heure de vol. Pour l’année 2021, la flotte d’avions du président a coûté 4,4 millions d’euros. Mais, cela ne représente pas la majeure partie du budget de déplacement. Dans la pratique, les voitures reviennent plus chères en raison des dispositifs de sécurité qui doivent se mettre en place. En tout et pour tout, on estime que le transport présidentiel coûte 10,5 millions d’euros.

La liste des avantages ne se limite pas au logement et au transport, aussi on peut considérer les choses suivantes :

  • Des gardes du corps personnel,
  • Des assistants personnels,
  • Une retraite confortable.

Le salaire de Macron quand il ne sera plus président

En ce qui concerne la carrière de Macron après son mandat, il a le droit de reprendre des fonctions et des postes tant qu’il le voudra. Mais, les avantages dont il a profité lors de sa prise de fonction en tant que président continuent à être appliqués, et cela à vie.

·      Le salaire d’un ex-président de la République

Pour la retraite, Macron touchera une somme brute de 6000 euros. C’est l’équivalent de ce que touche un conseiller d’État ordinaire. Par ailleurs, il peut aussi profiter des différentes cotisations qu’il a pu et mettra en place le long de ses autres carrières professionnelles. Entre autres, lors de son passage chez Rothschild et Cie. Cabinet où il a été associé et associé gérant.

Les 6000 euros peuvent être transformés en 11 500 euros si Macron décide de siéger au Conseil constitutionnel. C’est un droit qu’on lui accorde en tant qu’ancien chef d’État.

·      Les avantages d’un ancien président

Les avantages touchés par un ancien chef d’État comme Emmanuel Macron sont nombreux. Ils peuvent être particulièrement rentables. Dans un premier temps, il aura droit à deux policiers qui assureront une protection rapprochée. De plus, sa femme aura à sa disposition un secrétaire personnel.

En ce qui concerne son logement, il aura droit à un appartement meublé et équipé. Toutes les charges fixes et les charges de fonctionnement sont prises en main par l’État. De plus, il pourra profiter de deux personnels pour le maintien de ce dernier. La gratuité des transports au niveau de la SNCF et d’Air France est maintenue. Il pourra voyager autant qu’il le souhaite.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.