Salaire plombier : combien peut-on gagner ?

Que ce soit pour aménager une nouvelle salle d’eau, pour installer un chauffe-eau ou réparer une fuite, l’intervention d’un plombier est cruciale. En raison des responsabilités qui lui incombent, ce professionnel doit être polyvalent. Les revenus d’un plombier varient en fonction de différents facteurs comme son expérience et son savoir-faire.

Quels sont les points essentiels à connaître sur le métier de plombier ?

Auparavant, le rôle d’un plombier était d’amener l’eau aux installations sanitaires. Au fil du temps, ce métier a évolué. Dans le cadre de ses missions, le plombier peut examiner, installer ou réparer le système de distribution de gaz, d’air et d’eau et les systèmes d’évacuation d’eau.

Le plombier peut être amené à :

  • Lire, interpréter et concevoir des schémas ou autres dessins techniques ;
  • Détecter les problèmes, de proposer des solutions et d’estimer les coûts ;
  • Installer, entretenir et réparer les systèmes de plomberie, de leurs composants et de leurs accessoires ;
  • Inspecter et réparer les tuyaux du système de plomberie pour prévenir les fuites;
  • Entretenir les systèmes de canalisations et de drainage.

Exercer le métier de plombier : quelles sont les qualités et les compétences requises ?

Le plombier peut travailler seul ou en équipe. Il doit avoir un bon sens de la communication. Il pourra ainsi s’exprimer clairement aussi bien à l’oral comme à l’écrit. Ce sera plus pratique de communiquer efficacement avec les clients et les collègues. En raison de ses nombreuses missions, ce professionnel doit avoir un bon sens de l’organisation. Il doit mettre en place un planning pour optimiser son temps de travail.

Sur certains chantiers, un plombier peut exécuter plusieurs missions simultanément. Il doit développer de bonnes techniques pour mieux gérer la pression. Il doit être débrouillard. Il est capable de fournir une solution alternative pour venir à bout des composants défectueux. Il doit être réactif surtout lors des situations d’urgence.

Quels sont les avantages et les inconvénients liés au métier de plombier ?

Ce métier possède plusieurs aspects positifs. Le plombier va être amené à travailler dans un chantier à l’intérieur. Il n’aura pas à subir les conditions météorologiques difficiles (intempéries, froid, etc.). Comme ces professionnels sont souvent sollicités, ce domaine d’activité offre de nombreux débouchés. Il est donc aisé de s’insérer dans le milieu professionnel.

Le plombier va adopter des positions inconfortables. Il peut aussi transporter des charges lourdes comme les chaudières. Ce professionnel va travailler les jours fériés et les week-ends. Il devra intervenir rapidement dans les situations d’urgence.

De plus en plus de constructeurs proposent des équipements à la pointe de la technologie. Le plombier devra se former et s’adapter aux nouvelles techniques. Certaines spécialités exigent des compétences en électricité ou en maçonnerie.

Se former au métier de plombier : quelles sont les formations disponibles ?

Dans l’hexagone, pour exercer le métier de plombier, il faut disposer au minimum d’un diplôme de :

  • CAP Installateur de sanitaire ;
  • CAP Installateur thermique ;
  • BP (Brevet Professionnel/CAP+2 ans) ;
  • MC (Mention Complémentaire) maintenance en équipement thermique.

Pour accéder à un poste à responsabilité, il est conseillé de poursuivre ses études pour avoir un BTS en génie sanitaire ou un bac professionnel. En gagnant de l’expérience, il pourra occuper la fonction de chef de chantier et de technicien de maintenance.

Reconversion professionnelle : quelles sont les formations accessibles pour adultes ?

Afin de faciliter la reconversion professionnelle, plusieurs organismes proposent une formation de plombier. Par le biais de la formation, l’apprenant va accéder à un titre professionnel de niveau 3 (CAP/BEP). Il existe également des formations complémentaires permettant de profiter d’un niveau supérieur de qualification. Il est possible de suivre :

  • Un cursus de technicien d’installateur en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables ;
  • Un cursus pour devenir technicien de maintenance d’équipements de chauffage, de climatisation et d’énergie renouvelable.

Pôle Emploi propose aussi des formations plombier-chauffagiste complètes, en alternance.

Qu’en est-il des personnes sans diplôme ? Si vous disposez de plusieurs années d’expérience dans le domaine de l’installation sanitaire, vous pouvez valider vos acquis. Pour passer une VAE (Validation des acquis de l’expérience), il faut justifier d’au moins 3 ans d’expérience.

Salaire plombier : à combien s’élève les revenus de ce professionnel ?

·      La rétribution d’un plombier salarié

Un débutant va percevoir un salaire aux alentours du SMIC. Avant de fixer le salaire de ce professionnel, son employeur va prendre en compte son expérience, ses connaissances et ses qualifications. Il peut percevoir jusqu’à 2 000 euros net. Son salaire va aussi être défini en fonction de la région où il exerce son métier. Les plombiers qui travaillent en Île-de-France ou dans le Sud-Est vont percevoir une rémunération plus élevée.

Lorsqu’il effectue des heures supplémentaires, il peut soit profiter d’une rémunération, soit procéder à une récupération. Il revient à l’employeur de fixer et de délimiter les primes. Le salarié peut par exemple bénéficier d’une prime de panier. Il peut obtenir 6 à 10 euros par repas. S’il est contraint de manger au restaurant, la prime peut atteindre 19 euros.

Au fil du temps, le plombier salarié pourra ouvrir son affaire et devenir artisan. Il deviendra son propre patron. Il peut aussi se spécialiser dans un domaine spécifique comme la zinguerie, le chauffage, les énergies renouvelables, etc. Il peut aussi évoluer, gravir les échelons et occuper un poste à responsabilité comme chef d’équipe ou contremaître. S’il souhaite travailler comme chef de chantier, il devra avoir de nombreuses années d’expérience et une grande connaissance de l’univers du BTP.

·      La rémunération d’un artisan plombier

Il est assez complexe de déterminer la rémunération de l’artisan. Il faut prendre en considération : les tarifs pratiqués, les horaires, le lieu d’exercice, la réputation, etc. En se mettant à son compte, un plombier pourrait mieux gagner sa vie qu’un plombier salarié.

Lorsqu’il démarre son activité, un artisan plombier va obtenir un revenu équivalent au SMIC. Quand il aura développé sa propre clientèle, ses revenus pourront atteindre 5 000 euros par mois. Il faudra appliquer une bonne stratégie et être prêt à travailler pendant de nombreuses heures.

Il est à noter qu’un artisan plombier doit s’acquitter de différentes charges, à savoir :

  • Les frais de déplacement ;
  • Le matériel ;
  • Les cotisations sociales ;
  • Les impôts.

Contrairement à un salarié, il ne bénéficie pas de privilèges comme les congés payés, les primes, le salaire fixe, etc. Ce professionnel devra s’occuper de la gestion de son entreprise.

Les honoraires d’un plombier varient de 35 à 70 euros. Le tarif va aussi être défini en fonction de l’acte pratiqué. Le prix de remplacement d’un robinet ne sera pas le même que celui d’un remplacement d’un chauffe-eau.

Avec le temps, un artisan plombier peut développer son activité. Il peut soit se spécialiser dans un domaine spécifique ou agrandir son entreprise. Il pourra envisager d’engager de la main-d’œuvre en plomberie ou en secrétariat. Il a aussi la possibilité de proposer des activités complémentaires comme la maçonnerie, l’électricité, etc.

·      Le salaire d’un plombier fonctionnaire

Le plombier est assimilé au corps des adjoints techniques. Il perçoit une rémunération similaire à celle d’un salarié. Au premier grade, il va gagner entre 1 532 à 1 724 euros brut par mois. Grâce à ses promotions internes et son expérience, ce salaire va augmenter à 2 184 brut par mois au dernier du grade d’adjoint technique principal 1ère classe.

Un fonctionnaire va percevoir des primes et des indemnités en fonction de sa situation personnelle et professionnelle. Au sein de la fonction publique, le salaire va augmenter en fonction de l’ancienneté. Pour faire évoluer sa carrière, le plombier peut passer un examen professionnel. Il peut aussi passer un concours en interne afin d’accéder au poste qu’il souhaite occuper.

Quelques astuces pour obtenir un meilleur salaire

Pour améliorer le montant de votre rémunération, vous avez le choix entre différentes possibilités :

  • Ouvrir votre affaire : lorsque vous aurez acquis assez d’expérience comme salarié, vous travaillerez à votre compte. Il faudra bien choisir le secteur où vous allez vous implanter.
  • Accroître les tarifs : en optant pour le statut d’indépendant, vous pourrez accroître vos tarifs. Il convient d’augmenter progressivement les prix.
  • Dénicher des chantiers plus importants : en travaillant sur un gros chantier de construction, vous allez obtenir une meilleure rémunération.
  • Se former et se spécialiser : les plombiers spécialisés sont plus recherchés.
  • Recourir au bouche-à-oreille: un client a été satisfait de votre prestation ? Incitez-le à vous recommander auprès de ses proches. Lorsque vous aurez terminé vos interventions, réalisez un sondage. Informez-vous si le client a apprécié votre réalisation. Cela va contribuer à le fidéliser.
  • Faire de la prospection : lorsque vous lancez votre affaire, pensez à partager des prospectus, des cartes de visite autour de chez vous. Laissez vos coordonnées aux commerçants de votre quartier. Vous pouvez aussi vous affilier à un annuaire en ligne.
  • Être présent sur la toile : les prospects privilégient les professionnels présents sur Internet. Il est conseillé de concevoir un site vitrine dans lequel vous allez mettre en valeur vos compétences, votre savoir-faire et vos réalisations.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.