Salaire d’un serrurier, tous les revenus

Vous appréciez le travail manuel et le travail artistique ? Vous pouvez choisir de vous orienter vers le métier de serrurier. Ce professionnel peut assurer de nombreuses missions : poser une serrure, installer un nouveau système de sécurité, réparer un mécanisme, etc.

Le métier de serrurier : que faut-il retenir sur cette profession ?

Le serrurier intervient sur les systèmes de fermeture de portes, des bâtiments, etc. Il va se charger de les fabriquer, de les ajuster et de les installer. Ce professionnel peut poser une serrure sur les fenêtres, les vérandas, etc. S’il doit fabriquer des produits spécifiques, il va s’en occuper au sein de son atelier. Il va ensuite se rendre vers le chantier pour se charger de la pose. S’il y a des réparations à faire, il devra se déplacer.

Qu’il ait un statut d’artisan ou de salarié, il doit maîtriser différents outils électriques et numériques. Dans le cadre de son métier, ce professionnel est amené à lire des plans et des documents techniques.

Lors de la fabrication de certaines pièces, le serrurier va étudier des documents techniques, des dessins et des plans. Il va sélectionner les outils, les matériaux ainsi que les machines nécessaires. Avant de réaliser un ouvrage, il va tracer et découper les contours. Il va ensuite ajuster et fixer les éléments à assembler à l’aide d’une soudure.

Le domaine de la serrurerie s’est modernisé au fil du temps. Les utilisateurs peuvent choisir entre les serrures électroniques et les serrures à détection biométriques.

À l’heure actuelle, les serruriers ont la possibilité de suivre une formation de métalliste. Grâce à leur formation et à leur savoir-faire, ils sont capables de monter une structure métallique pour un bâtiment. Les services de ces professionnels peuvent être sollicités pour :

  • Confectionner un portail métallique ;
  • Fabriquer des portes blindées ;
  • Concevoir des coffres-forts, etc.

Exercer le métier de serrurier : quelle est la formation à suivre ?

Vous envisagez de poursuivre une carrière dans le domaine de la serrurerie ? Si vous souhaitez emprunter cette voie, vous avez la possibilité de :

  • Valider un CAP serrurier-métallier ou un MC Soudage ;
  • Passer un Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle, un BP métallier ou un Bac pro ouvrages du bâtiment : métallerie ;
  • Étudier en vue d’obtenir un MC technicien en soudage;
  • Poursuivre les études en vue d’acquérir un BTS AMCR (Architecte en métal, conception réalisation) ou un BTS CRCI (Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle).
Lire aussi  Salaire Architecte : combien gagne-t-il ?

Quelles sont les possibilités d’évolution de carrière dans le métier de serrurier ?

S’il le souhaite, le serrurier peut choisir d’approfondir ses connaissances et de se spécialiser dans la ferronnerie, le travail de l’aluminium, etc. Ce professionnel devra suivre des formations spécifiques s’il envisage de se spécialiser dans un domaine spécifique.

S’il travaille sur les chantiers, après avoir acquis plusieurs années d’expérience, il peut évoluer vers un poste de chef de chantier. Dans ce cas, il va avoir l’occasion d’encadrer une équipe. Il peut également ouvrir sa propre affaire et occuper le poste de chef d’entreprise.

En principe, les serruriers peuvent être recrutés au sein :

  • Des ateliers: ils vont être amenés à travailler sur différentes sortes de métaux avec des outils mécaniques, électriques et mécaniques ;
  • Des chantiers: ils vont se charger de poser certaines pièces ;

Certains de ces professionnels vont proposer leurs services à des particuliers ou à des entreprises dans le domaine du BTP.

Comment se reconvertir au métier de serrurier ?

Arrivées à une certaine étape de leur carrière, certaines personnes recherchent un nouveau métier. Pour se reconvertir au métier de serrurier, il est possible de s’adresser à des organismes comme Pôle Emploi. C’est un excellent moyen de profiter des formations qualifiantes. Pour en bénéficier, il suffit d’entrer en relation avec un conseiller Pôle Emploi. Il est tout à fait capable d’orienter vers un centre de formation professionnelle à proximité de la personne en reconversion. La formation de serrurier peut être financée par le CPF (Compte Professionnel de Formation).

Quelles sont les qualités et les compétences essentielles pour réussir dans ce métier ?

Afin de réussir dans ce domaine, il faut disposer de certaines qualités. Dans ce secteur, il est important :

  • De maîtriser la bonne technique du dessin et de la géométrie ;
  • D’avoir le sens de l’espace et la capacité de visualiser en trois dimensions ;
  • D’être capable de lire un plan ;
  • D’avoir certaines compétences techniques pour le travail du métal ;
  • De disposer d’un savoir-faire spécifique pour le montage des pièces mécaniques ;
  • De respecter les règles de sécurité (surtout lors du maniement d’outillages dangereux) ;

Dans ce domaine, il faut avoir une grande précision et de la technicité. Le serrurier doit aussi posséder un bon sens de l’organisation et de la méthode.

Lire aussi  Salaire d’un carrossier : combien gagne-t-il ?

Travailler en tant que serrurier : quels sont les principaux avantages et inconvénients ?

En exerçant le métier de serrurier, vous pourrez travailler une matière première brute, à savoir le métal. Vous aurez la possibilité de concevoir différents ouvrages de votre propre chef. Ce sera l’occasion de laisser libre cours à votre créativité. Dans ce domaine d’activité, le serrurier va être libéré de la monotonie. Les personnes travaillant comme artisans auront l’occasion d’alterner entre deux lieux de travail (les chantiers et l’atelier). Les serruriers sont amenés à rester en contact avec plusieurs clients. Ils pourront réaliser des travaux personnalisés et sur-mesure.

Malheureusement, le serrurier est souvent contraint d’évoluer au sein d’un environnement à la fois poussiéreux et bruyant. Certains professionnels sont amenés à travailler en hauteur. Il ne faudra pas avoir le vertige. Le métier de serrurier exige une grande concentration et nécessite que le travailleur reste debout pendant plusieurs heures. Les serruriers dépanneurs installeurs devront être disponibles à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

Salaire serrurier : quel est le montant de la rémunération dans une entreprise privée ?

·      La rémunération d’un apprenti

Si un serrurier possède encore le statut d’apprenti, il va percevoir un pourcentage du SMIC. Ce dernier va être déterminé en fonction de l’âge et de l’année de l’étude ou de l’ancienneté au sein d’une entreprise.

Au cours de l’apprentissage, l’apprenti a droit à un minimum de revenus. Si l’étudiant a :

  • Moins de 18 ans: en 1ère année, il va percevoir 40 %, la 2ème année, il va obtenir 50 % et la 3ème année, il va gagner 60 %. Le revenu varie entre 415, 64 à 847,68 euros par mois.
  • Entre 18 et 20 ans: le pourcentage est de 50 % (1ère année), 60 % (deuxième année) et 70 % (3ème année). Le montant de la rémunération fluctue en 661,95 à 1 031 euros par mois.
  • Entre 21 et 25 ans : l’élève va toucher 55 % (1ère année), 65 % (2ème année) et 80 % (3ème année). La rémunération va se situer entre une fourchette de 815,89 à 1 200,74 euros par mois.
  • Plus de 26 ans : dans ce cas, l’étudiant va percevoir la totalité du SMIC ou la rémunération minimale dans son secteur si le montant est plus conséquent que le SMIC. Il sera obligé de s’acquitter des charges.
Lire aussi  Salaire d’un paysagiste : combien gagne-t-il ?

·      La rémunération d’un débutant

Un serrurier qui n’a que peu d’expérience va obtenir le SMIC au minimum. Le salaire de base peut varier d’une entreprise à une autre. Au début de sa carrière, il n’est pas tenu de s’acquitter d’impôt. Il ne sera obligé de les payer qu’à partir de la cinquième année professionnelle.

Si ce professionnel est contraint de se déplacer vers une zone éloignée de son domicile pour travailler sur des chantiers, il a droit à une prime de panier. Celle-ci va lui servir à payer ses repas à l’extérieur au cours des déplacements professionnels. En moyenne, son montant est de 9 euros par jour.

·      La rémunération d’un professionnel expérimenté

Si le serrurier cumule à son actif 5 à 10 ans d’expérience, il pourra obtenir un salaire mensuel net de 26 200 euros, soit 2 180 euros par mois. Les professionnels qui possèdent une compétence spécifique auront la possibilité de négocier afin de percevoir un salaire plus important. Lors de votre argumentation, vous pourrez mettre en valeur :

  • Votre ancienneté (le nombre de vos années d’expérience) ;
  • Votre capacité à vous servir des nouvelles machines numériques ;
  • Vos diplômes (tel qu’un BTS) ;
  • Votre aptitude à vous servir de l’anglais de professionnel dans le cadre de la gestion de chantiers dans un pays étranger, etc.

Salaire serrurier : à combien s’élève le revenu en tant qu’auto-entrepreneur ?

Si le serrurier choisit de se mettre à son compte, il va facturer ses clients en fonction de la prestation. Dans son devis, ce professionnel va inclure le coût des matériaux, la durée du travail et la tarification de son savoir-faire.

Dans ce domaine d’activité, de nombreux professionnels tels que les serruriers-métalliers, préfèrent s’orienter vers le salariat. Ceux qui sont spécialisés dans le dépannage choisissent par contre d’ouvrir leur propre entreprise. Ainsi, ils auront une plus grande flexibilité.

Il est à noter qu’un serrurier qui s’implante dans une grande ville comme Paris percevra une meilleure rémunération que celui qui intervient en campagne. Les missions exécutées durant le week-end coûteront plus cher. Un auto-entrepreneur peut percevoir entre 1 500 à 3 000 euros en moyenne.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *