Salaire d’un paysagiste : combien gagne-t-il ?

Vous êtes un adepte de la nature et des espaces verts ? Le métier de paysagiste va vous intéresser. Son principal objectif est d’aménager et de mettre en valeur l’environnement (les jardins et les espaces verts).

Le métier de paysagiste : quels sont les points à retenir à propos de cette profession ?

Il ne faut pas assimiler le paysagiste au jardinier. Certes, il maîtrise les techniques aratoires et les questions de botanique (plantes et végétaux), mais son métier relève plus du domaine créatif.

·      Un spécialiste des aménagements paysagers

Le paysagiste va se charger des aménagements paysagers. Au cours de sa mission, il devra se référer aux cahiers des charges. Pour réussir les projets qui lui sont confiés, ce professionnel doit avoir le sens de l’esthétique.  Il doit être capable de proposer des solutions aux clients en fonction du site. Pour ressortir l’essence du site, il peut conseiller le client à utiliser des matériaux naturels ou artificiels. Dans le cadre de son travail, il va être amené à transformer ou à aménager le site en fonction du climat, de la nature du sol, etc.

Grâce à sa créativité, ce paysagiste va apporter son savoir-faire pour améliorer notre cadre de vie.

·      Un professionnel utilisant des logiciels spécifiques

Dans le cadre de ses travaux de conception, le paysagiste va être amené à se servir de logiciels de DAO. Il devra également effectuer des croquis, des dessins ainsi que des esquisses. Parallèlement à ces missions, il va s’occuper des documents techniques et administratifs nécessaires pour favoriser la mise en marche du projet. Il va se charger : de régler les appels d’offre, des plans de terrassements, du plan des réseaux d’irrigation, etc.

·      Un spécialiste au service de ses clients

Même s’il n’intervient pas directement sur un projet, le paysagiste peut aussi orienter et conseiller les personnes qui ont besoin de son expertise. Il a la possibilité de jouer le rôle de consultant.

·      Un professionnel intervenant sur les petits chantiers et les chantiers importants

L’ampleur des missions d’un paysagiste est déterminée en fonction de son contrat. S’il intervient sur un petit chantier, il peut travailler seul ou avec quelques ouvriers. S’il déniche un chantier plus important, il sera amené à collaborer avec des architectes, des urbanistes et des ingénieurs.

Lire aussi  Salaire chauffagiste : combien gagne-t-il ?

S’il parvient à obtenir un contrat pour aménager des espaces verts ou la réhabilitation de jardins privés, il va solliciter les services :

  • Des spécialistes en végétaux ou de la flore (pépiniériste, horticulteur) ;
  • Des jardiniers pour exécuter des travaux spécifiques.

Pour assurer la pérennité de son travail, le paysagiste devrait proposer un service d’entretien. Son travail pourra être admiré par tout le monde même après de nombreuses années.

·      Un spécialiste en relation avec différentes sortes de clients

Les personnes qui font appel aux services d’un paysagiste ont des profils variés. Les services de ce professionnel peuvent être sollicités par :

  • Des particuliers ;
  • Des fonctionnaires ;
  • Des représentants de sociétés sportives ;
  • De grandes régies immobilières ;
  • Des sociétés d’autoroutes ;

Le paysagiste peut choisir le statut de libéral. Il peut également être rattaché à d’autres institutions telles qu’un bureau d’études, de grandes entreprises, des ONG, etc.

·      Un professionnel qui s’adapte selon la saison

Le paysagiste devra accorder son travail en fonction des saisons. Son activité doit prendre en compte le rythme de la nature.

Quel est l’intérêt de devenir paysagiste ?

Vous aimez travailler en extérieur et vous êtes fascinés par l’univers des aménagements paysagers ? Le métier de paysagiste va vous aider à vous épanouir. En choisissant cette voie, vous serez amené à travailler essentiellement dehors. Vous allez faire en sorte de créer des espaces verts permettant aux autres de s’épanouir. Ce métier convient parfaitement aux personnes qui ont un sens de la créativité, de l’imagination et un sens de l’esthétique. À travers cette profession, vous pourrez exprimer votre respect pour la nature et votre passion pour le travail en plein air.

Certes, ce métier est sujet aux conditions climatiques, toutefois, vous aurez l’occasion de travailler dehors et vous pourrez voir le changement des saisons. Lors de certaines périodes, les conditions climatiques ne sont pas propices au bien-être de certains végétaux. Grâce aux évolutions dans ce domaine d’activité, le paysagiste est à même de s’adapter à toutes les situations.

Cette activité convient aux personnes qui ont une bonne condition physique. Ainsi, ce sera plus facile d’accomplir certaines tâches. Pour se démarquer dans ce domaine d’activité, il faut être minutieux, créatif et fasciné par les plantes et les végétaux.

Travailler comme paysagiste : quelle est la voie à suivre ?

Afin d’exercer ce métier, il faut avoir au minimum un niveau Bac. Les individus qui disposent d’un Bac+2 ou +3 ont la possibilité de choisir entre différentes carrières. Ils peuvent devenir conducteur de travaux paysagers, de chef de chantier espaces verts, de chef jardinier ou de chef d’entreprise en espaces verts. S’ils le souhaitent, ils peuvent intégrer un bureau d’études en tant que techniciens supérieurs.

Lire aussi  Salaire Architecte : combien gagne-t-il ?

Les personnes détenant un Bac+5 auront la faculté de passer un diplôme d’ingénieur du paysage ou de concepteur du paysage.

Il est à noter que tout le monde peut prétendre au titre de « jardiner-paysagiste » ou « entrepreneur de jardin ». Jusqu’à présent, la loi n’offre aucune protection à la profession. Néanmoins, le titre de « concepteur du paysage » est réglementé. Il faut remplir certaines conditions pour utiliser cette qualité.

Il n’est pas nécessaire de suivre une formation spécifique pour devenir paysagiste. Cependant, pour être reconnu dans ce domaine, vous devrez quand même disposer d’un diplôme :

  • Un BEPA (Brevet d’Études professionnelles agricoles) en aménagement de l’espace. Cela permet de se spécialiser dans les travaux paysagers. ;
  • Un Baccalauréat professionnel ;
  • Un BTSA (Brevet de technicien supérieur agricole) aménagements paysagers ou production horticole.

Les personnes qui disposent d’un Bac+2 pourront poursuivre leurs études et intégrer une école pour devenir paysagistes DLPG (diplômé par le gouvernement). Pour être habilité à conduire certains engins motorisés(grues auxiliaires, plateformes élévatrices, etc.), il est important de passer les CACES.

Évolution de carrière dans la profession de paysagiste : quelles sont les alternatives ?

Après avoir acquis une certaine expérience dans le métier de paysagiste, ce professionnel peut poursuivre sa formation en vue de devenir :

  • Architecte paysagiste ;
  • Ingénieur paysagiste ;

Pour prétendre au rang d’ingénieur, il est essentiel d’avoir des connaissances scientifiques de très haut niveau. S’il travaille comme architecte paysagiste salarié, il peut ouvrir son propre cabinet d’architecture paysagère. Il va devenir chef d’entreprise.

Salaire d’un paysagiste avec le statut de salarié : à combien s’élève le revenu de ce professionnel ?

Quel que soit le type de projet, le paysagiste ne va pas se contenter de l’entretien d’un espace vert. Il va aussi s’occuper de l’ensemble de l’aménagement paysager du terrain. Il va prendre en considération les spécificités et les contraintes liées au climat et au terrain.

·      Salaire paysagiste : quels sont les principaux éléments impactant le montant de sa paie ?

À l’instar des autres métiers dans le BTP, les revenus sont déterminés en fonction de l’expérience et de la région. Au début de sa carrière, le paysagiste va percevoir une rémunération équivalente au SMIC. Son salaire va augmenter après cinq ans d’expérience.

Lire aussi  Quel est le salaire d’un apprenti ? Net et brut

S’il propose ses services dans les régions comme l’Île-de-France, il va profiter d’un revenu plus important. Dans cette zone géographique, le coût de la vie est un peu élevé. Les travailleurs du BTP (menuisiers, plombiers, peintres) devront adapter leurs tarifs.

·      Salaire paysagiste : un montant déterminé en fonction du niveau d’études

Le montant de la rémunération d’un paysagiste va également dépendre de son niveau d’études. S’il détient le diplôme le moins élevé, il va percevoir le SMIC. Le salaire peut varier entre 1 555 à 2 500 euros brut par mois. Ce montant est plus important s’il possède un niveau bac +2, il va gagner entre 2 300 à 3 500 euros brut par mois.

S’il travaille comme salarié, le paysagiste va bénéficier de certains avantages financiers à, savoir :

  • Une mutuelle d’entreprise ;
  • Une épargne salariale ;
  • Un remboursement des transports et du déjeuner, etc.

Salaire d’un paysagiste avec le statut de fonctionnaire

Si le paysagiste intègre la fonction publique, il va être soumis à une grille salariale fixe. Dans la fonction publique, il est assimilé soit au technicien territorial (catégorie B), soit à l’ingénieur territorial (catégorie A) de la filière technique. En tant que technicien, il va obtenir une rémunération allant de 1 600 à 2 500 euros brut au cours de sa carrière.  S’il possède le statut d’ingénieur, il va percevoir un salaire entre 1 800 à 3 800 euros bruts par mois.

Salaire d’un paysagiste avec le statut d’indépendant

Certains paysagistes choisissent d’exercer en tant que libéral. Le montant de ses revenus va être défini en fonction de sa notoriété, de ses années d’expérience et de son portfolio de clients. Le salaire va varier entre le SMIC et 4 000 euros bruts par mois. Pour se distinguer dans le milieu et pour se constituer une bonne base de données clients, ce professionnel devra appliquer une bonne stratégie marketing. S’il parvient à satisfaire les besoins de ses clients actuels, il va réussir à les fidéliser et à le recommander à d’autres clients.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *