Salaire d’un électricien : combien gagne-t-il ?

L’intervention d’un électricien s’avère utile lors de la mise en place et l’entretien des installations électriques. Son salaire va dépendre de son ancienneté ainsi que de son expérience. Quelle est l’évolution de carrière d’un électricien ?

Le métier d’électricien : les points essentiels à connaître

C’est un ouvrier du bâtiment. En principe, il lui incombe de concevoir, d’installer, d’entretenir et de dépanner les réseaux et les équipements électriques. Ce professionnel assure également un rôle important dans le cadre d’une rénovation d’une maison. Sa mission est de remettre l’ensemble des installations électriques aux normes de sécurité. En fonction des circonstances, un électricien peut travailler le soir, le week-end et les jours fériés.

En général, un électricien est amené à :

  • Installer des équipements électriques (éclairage, alarmes, volets roulants, etc.). Ce professionnel doit respecter rigoureusement les normes de sécurité et la réglementation en vigueur.
  • Choisir l’emplacement adapté aux composants du système électrique.
  • Poser des éléments tels que les câbles, les tableaux électriques, les prises, etc.
  • Mettre en place des systèmes complexes comme la climatisation, l’ascenseur, etc.
  • Effectuer la maintenance des équipements électriques ;
  • Réparer les installations défectueuses ;
  • Remplacer des installations électriques.

Ce professionnel est sollicité tant dans les foyers que dans les locaux professionnels. Une fois présent sur le chantier, l’électricien est en mesure de donner son diagnostic sur l’installation électrique. Il peut effectuer des remplacements et des réparations. Lorsqu’il a évalué les travaux à faire, il va se charger des modifications requises. Si cela est nécessaire, l’électricien peut établir les documents techniques requis. Il est tout à fait capable de travailler seul ou de collaborer en équipe.

Un électricien doit disposer des connaissances nécessaires pour exécuter son travail. Il doit être en mesure de lire un plan, de respecter les conditions de sécurité et d’assurer le bon fonctionnement du système.

La formation à suivre pour devenir électricien

Afin d’exercer le métier d’électricien, il faut avoir certaines compétences. Il est possible soit de :

  • Avoir un CAP en électricité (Ex. Préparation et réalisation d’ouvrages) ;
  • Disposer d’un BEP (Électrotechnique énergie équipements communicants, systèmes électroniques numériques, etc.) ;
  • Posséder un Bac professionnel (systèmes électroniques numériques ou Électrotechniques,) ;

Certains professionnels devront avoir une certification CACES – Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité. Il est possible de suivre une formation à distance pour devenir électricien. Ce cursus convient à tout le monde. Chacun pourra apprendre en fonction de son rythme (accélérer ou ralentir le rythme). Dans le cadre de sa formation, l’apprenant devra se former sur les bases de l’électricité, l’installation électrique et les mathématiques appliquées.

Quelles sont les principales qualités d’un électricien ?

Pour pouvoir exercer le métier d’électricien, il faut avoir un esprit méthodique. Cela lui permet d’accomplir minutieusement son travail. Ce professionnel doit aussi faire preuve de rigueur et de vigilance. Une erreur peut engendrer de graves conséquences en matière de sécurité. Dans le cadre de son métier, il est amené à collaborer avec beaucoup de personnes. Il doit être capable de travailler en équipe et d’échanger des informations techniques avec ses collaborateurs.

Il faut aussi être polyvalent pour exercer le métier d’électricien. En effet, dans le cadre de ses fonctions, il peut intervenir sur des chantiers de natures diverses. Il est aussi important d’avoir une certaine habileté manuelle et de la minutie.

Les principaux facteurs influant sur la rémunération d’un électricien

·      L’ancienneté

Un débutant qui a moins de 5 ans d’expérience va obtenir environ 19 à 21 000 euros brut annuel. S’il gagne de l’expérience, son salaire va devenir plus important. Quand il bénéficie de plus de 5 ans d’expérience, sa rémunération peut atteindre 24 000 euros en moyenne. Au-delà de 10 ans d’expérience, un électricien va percevoir environ 27 000 euros brut par an.

·      La région

Le salaire d’un électricien va également être influencé par la zone géographique dans laquelle il exerce son activité. Pour obtenir un meilleur salaire, il est conseillé de se rendre dans l’Île-de-France et le Sud-Est. Dans d’autres régions comme le Nord, le Grand-Ouest et le Sud-Ouest, la rémunération est moins importante. Si vous vous rendez en province, vous devez vous préparer à avoir un salaire moins conséquent.

Salaire électricien : quelle est la rémunération et la prime de ce professionnel

·      La rémunération dans la fonction publique

Dans ce contexte, l’électricien va percevoir un salaire en fonction du grade et de l’échelon qu’il occupe. Sa rémunération est déterminée par des grilles indiciaires :

  • Dans la fonction publique territoriale, il va être catégorisé parmi les cadres adjoints techniques. Dans le 1er échelon, le salaire indiciaire de 1 532 euros à 1 724 euro brut (12e échelon) au 1er grade (adjoint technique / agent d’entretien qualifié / adjoint administratif).
  • Dans la fonction publique hospitalière, il intègre le corps des personnels ouvriers. Le salaire indiciaire est de 1 541 euros (1er échelon) à 1 958 euros brut (12e échelon) au 2e grade (adjoint technique principal de 2e classe / ouvrier principal de 2e classe / adjoint administratif principal de 2e classe).
  • En ce qui concerne la fonction publique d’État, il n’y a aucun corps spécifique. Toutefois, le salaire perçu est le même que ceux des adjoints administratifs. Le salaire indiciaire est de (1er échelon) à 2.183€ brut (10e échelon) au dernier grade (adjoint technique principal de 1ère classe / ouvrier principal de 1ère classe / adjoint administratif principal de 1ère classe).

Dans la fonction publique, le salaire de l’électricien va dépendre de ses responsabilités en montant en échelon ou en changeant de grade. Son évolution va être déterminée en fonction de son ancienneté.

·      La rémunération d’un artisan électricien

Un électricien qui se lance en auto-entrepreneur peut percevoir une bonne rémunération. Comme il travaille en indépendant, ses revenus vont dépendre du volume de sa clientèle. Il doit être capable de dénicher de nouveaux clients et de fidéliser ceux qu’il possède actuellement.  La rémunération dans ce secteur va varier d’un professionnel à un autre. Certains vont percevoir le SMIC. D’autres vont gagner jusqu’à 4 000 à 5 000 euros.

Pour espérer gagner un salaire confortable, il faut avoir un bon sens de la relation client. Dans ce secteur, les niveaux de salaires sont assez conséquents puisque l’électricien peut travailler à n’importe quel moment. Il n’hésite pas à intervenir en urgence quelle que soit l’heure.

Étant donné qu’il travaille en indépendant, ce professionnel devra prendre en compte de nombreux facteurs dans ses revenus. Il est tenu d’amputer : les charges, les cotisations sociales et les impôts. En moyenne, le tarif d’un électricien va aller de 40 à 60 euros TTC de l’heure. S’il doit intervenir la nuit ou le week-end, son tarif va doubler.

Si son activité fonctionne bien, l’artisan peut étendre son activité. Pour cela, il peut engager un ou plusieurs salariés. En constituant sa propre équipe, il sera en mesure d’intervenir sur plusieurs chantiers en même temps. Certains professionnels choisissent de se spécialiser dans des domaines ou tâches spécifiques, notamment :

  • Dans le dépannage des particuliers ;
  • Dans les installations photovoltaïques, etc.

En lançant sa propre affaire, l’entrepreneur peut proposer des services complémentaires tels que la plomberie. Dans ce cas, il est tenu d’embaucher un plombier dans son affaire.

·      La rémunération avec un statut de salarié

En principe, au début de carrière, ce professionnel est rémunéré avec un SMIC. Quant à ceux qui commencent dans une région comme l’Île-de-France et du Sud bénéficient d’un salaire au-dessus du SMIC. Au cours de leur carrière, ils pourront accéder à une rémunération allant jusqu’à 2 500 euros brut (1 950 net).

Le métier d’électricien est catégorisé en différentes spécialités et de nombreux niveaux de formation. Les compétences vont aussi influencer le salaire. Par exemple, un électricien-ingénieur va profiter d’une meilleure rémunération. Au début, il peut gagner aux alentours de 3 000 euros brut (2 340 euro net).

S’il intervient dans des chantiers de construction ou de rénovation, un électricien salarié peut convoiter différents postes comme :

  • Le chef de chantier électricité ;
  • Le chef de travaux.

Dans le cadre de ses missions, ce professionnel est amené à :

  • Encadrer son équipe ;
  • Veiller au bon déroulement des travaux ;
  • Surveiller le respect des normes de sécurité ainsi que la conformité des installations.

S’il le souhaite, l’électricien peut se reconvertir dans des domaines qui ne requièrent que peu d’efforts physiques. Il peut se réorienter vers le métier de technico-commercial en équipement électrique. Il a également la possibilité de se spécialiser dans le domaine de l’électrotechnique ou de la domotique.

Quelques arguments pour mieux négocier le salaire d’un électricien

Pour un salarié, ce n’est pas chose aisée de négocier son salaire avec son nouvel employeur. Cependant, il existe différents arguments qui pourront plaider en votre faveur. Vous pouvez par exemple :

  • Mettre en exergue votre expérience professionnelle;
  • Faire allusion à votre diplôme;
  • Montrer que vous avez certaines compétences et un vrai savoir-faire (la capacité de gérer des projets, des équipes, des équipements, etc.) ;
  • Parler votre connaissance de certains logiciels professionnels, etc.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.