Salaire peintre en bâtiment : combien gagne-t-on ?

Pour ajouter une belle note esthétique à un bâtiment, l’intervention d’un peintre s’avère essentielle. Ce professionnel va apporter la touche finale dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction. Il va se charger de recouvrir les murs, les plafonds, etc.

Quels sont les points essentiels à savoir sur le métier de peintre en bâtiment ?

Un peintre en bâtiment peut être amené à travailler sur différents ouvrages. Il peut exercer son métier à l’intérieur ou à l’extérieur des maisons, des bureaux, des espaces commerciaux, des lieux publics, etc. Sa principale mission consiste à recouvrir les murs et les plafonds des revêtements de sorte à les protéger ou à les décorer.

Dans le cadre de toutes ses missions, il devra procéder à la mise en place de son chantier. Il va être amené à :

  • Préparer les surfaces ;
  • Passer de l’enduit ;
  • Décaper et poncer.

Il va préalablement se concerter avec le chef de chantier ou le client, afin de déterminer les coloris à utiliser. Le peintre en bâtiment applique souvent plusieurs couches au rouleau. Il va recourir au pinceau pour effectuer les finitions. Polyvalent, ce professionnel en bâtiment peut poser des papiers, découper et poser des vitrages, installer des menuiseries intérieures ou extérieures pour l’isolation. Il va varier ses techniques en fonction du matériel qu’il utilise.

À l’instar de nombreux professionnels œuvrant dans le domaine du bâtiment, il va fréquemment adopter des positions inconfortables. Il peut travailler sur un échafaudage ou sur une échelle. Il intervient sur des chantiers en plein air ou en intérieur. Il exécute ses missions seul ou en équipe. Tout dépend de l’ampleur des travaux. Il doit faire en sorte de respecter les délais imposés.

Les différentes tâches du peintre en bâtiment dans le cadre de ses projets

Outre l’application de la peinture sur les revêtements, ce professionnel doit aussi :

  • Préparer son chantier (monter les échafaudages et les tables à travaux à tréteaux) ;
  • Aménager son environnement de travail (protéger les biens immobiliers, disposer les bâches sur le sol) ;
  • Décoller le papier si c’est nécessaire, il va rendre la surface lisse et plane ;
  • Faire un bon dosage en vue de respecter l’harmonie des couleurs;
  • Passer les coups de rouleaux et faire les finitions. S’assurer que les revêtements soient bien imperméables.

Devenir peintre en bâtiment : quelles sont les qualités essentielles à avoir ?

Pour pouvoir fournir de meilleurs rendus, un peintre en bâtiment doit :

  • Connaître de nombreuses techniques d’applications et de les adapter en fonction des matériaux ;
  • Être capable de travailler sur différentes sortes de surfaces (plâtre, béton, bois) ;
  • Avoir une bonne connaissance des consignes de sécurité ;
  • Être capable de collaborer avec d’autres professionnels tels que des plombiers, des électriciens ou d’autres corps de métiers ;
  • Être à l’aise dans le maniement des outils tels que les scies électriques, les brosses, les raclettes, etc.
  • Connaître les évolutions des techniques de pose.

Ce professionnel du bâtiment doit être à même de conseiller ses clients et de les accompagner dans leurs projets. Le métier de peintre du bâtiment requiert également une grande concentration et le souci du détail. Il doit avoir un bon goût en matière de décoration et savoir apporter de l’harmonie dans les couleurs.

Suivre une formation de peintre en bâtiment : quelles sont les possibilités ?

·      Le CAP peintre

La préparation du CAP est accessible aux personnes qui ont passé la 3ème. Il est possible de choisir entre un CAP peintre applicateur de revêtement ou le CAP solier moquettiste. Après l’obtention du CAP, l’apprenant peut compléter sa formation avec une Mention Complémentaire (MC) de plaquiste. Il n’est pas nécessaire de suivre des cours relatifs au CAP peintre pour passer le diplôme.

·      Le Bac Pro

Les étudiants qui s’orientent vers le Bac Pro ont deux options :

  • Bac Pro aménagement-finition du bâtiment dominante peinture, vitrerie et revêtement ;
  • Bac Pro aménagement-finition du bâtiment dominant plâtrerie, peinture.

·      Le BTS et licence pro

Après le Bac, les élèves peuvent approfondir leurs connaissances. S’ils choisissent d’étudier une année après le Bac, ils vont passer une mention complémentaire peinture décoration. S’ils poursuivent leurs études, ils vont obtenir un BTS. Ils ont le choix entre :

  • Le BTS AF (Aménagement Finition) ;
  • Le BTS enveloppe du bâtiment (conception et réalisation) ;
  • Le BTS architecte d’intérieur.

Grâce au BTS, ces élèves auront la possibilité d’intégrer rapidement la vie active. S’ils le souhaitent, ils pourront entreprendre des études pour avoir :

  • Une licence professionnelle métiers du BTP (bâtiment ou construction) ;
  • Une licence professionnelle chargé d’affaires en peinture, aménagement-finition.

En faisant des études supérieures, les peintres en bâtiment pourront aisément accéder à des postes à responsabilités. Ils ont la possibilité de développer leurs aptitudes et de travailler comme peintre dans la construction navale ou dans l’industrie de la plaisance.

Quelle voie emprunter pour se reconvertir en peintre en bâtiment ?

Il existe désormais de nombreux organismes qui proposent des formations courtes de peintre en bâtiment. Ces cursus permettent d’accéder à un titre professionnel. La plupart des cours ont une durée d’environ 8 mois. Ils sont éligibles au CPF. Le site de Pôle Emploi propose également différentes formations de peintre en bâtiment. Les apprenants vont alterner entre les cours théoriques et les stages en entreprise.

Qu’en est-il des professionnels qui ont exercé le métier de peintre sans avoir de diplôme ? Ces professionnels pourront recourir à la VAE (Validation des Acquis par l’Expérience). Dans, ce cas, il faut justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans dans le domaine de la peinture en bâtiment.

Salaire peintre en bâtiment : à combien s’élève ses revenus ?

·      La rémunération d’un apprenti

Selon la législation en vigueur, le salaire d’un apprenti est basé sur un pourcentage spécifique. Tout va être déterminé en fonction de l’âge et de l’ancienneté. La rémunération peut aller de 608 à 1 217 euros.

·      La rémunération d’un débutant (salarié)

Son salaire est déterminé par la grille des salaires du peintre en bâtiment. Cette grille va définir le montant de son salaire au fil de son évolution professionnelle. Au début de sa carrière (1 à 3 d’expérience), le peintre va percevoir une rémunération égale au SMIG. Lorsqu’il acquiert 3 à 5 ans d’expérience, il gagne environ 1 400 euros net.

·      La rémunération d’un peintre expérimenté

Au bout de 10 ans d’expérience, le salaire d’un peintre en bâtiment par mois va être de 1 700 euros approximativement. Quand un peintre en bâtiment est amené à se déplacer, il va profiter d’une prime de panier repas. En moyenne, cette prime est de 9 euros.

Certains facteurs vont servir lors de la négociation du salaire. Il peut s’agir d’une expérience à l’international, d’un savoir-faire dans la gestion de projets, d’une maîtrise de l’anglais technique, etc.

·      Les revenus d’un auto-entrepreneur

En se mettant à son propre compte, un auto-entrepreneur peut gagner entre 2 300 à 4 400 euros. Le tarif horaire est souvent compris entre 25 et 40 euros. En travaillant comme indépendant, ce professionnel devra s’acquitter de nombreuses charges telles que :

  • Les différents frais liés au lancement de l’entreprise ;
  • Le matériel et le véhicule ;
  • L’assurance décennale, etc.

Salaire peintre décorateur : combien peut gagner ce professionnel ?

La rémunération d’un peintre-décorateur va être définie en fonction de son statut, de son expérience et de sa situation géographique. Il faut savoir que les artisans vont percevoir une meilleure rémunération que les salariés.

Le salaire mensuel brut de ce professionnel est de 2 301 euros en moyenne. Dans ce domaine, il existe une inégalité salariale de 10 % entre les hommes et les femmes. Les hommes peuvent gagner en moyenne 1 803 euros, tandis que les femmes obtiennent 1 622 euros.

Les artisans peuvent collaborer avec des professionnels et des particuliers. Ils ont la possibilité d’intervenir sur toutes sortes de chantiers (petits ou grands). Ils peuvent assurer plusieurs missions. En moyenne, un auto-entrepreneur peut avoir un salaire annuel brut de 34 154 euros.

Quels sont les principaux facteurs affectant le salaire d’un peintre en bâtiment ?

·      L’ancienneté du professionnel en BTP

Le montant de la rémunération va s’accroître en fonction de l’évolution de carrière. Au début de son parcours professionnel, le salaire va être moins conséquent. Avec l’expérience, il va augmenter rapidement.

·      La région où il exerce son métier

Dans les régions comme l’Île-de-France, le montant du salaire d’un peintre en bâtiment est plus conséquent. La rémunération est alignée à la hauteur du coût de la vie.

Faut-il travailler en indépendant ou choisir le statut de salarié ?

Les peintres en bâtiment ayant le statut de salarié vont bénéficier d’une stabilité de revenus. Ils vont être payés à la fin du mois. Ils vont aussi gagner de l’expérience en tant qu’employé. Les auto-entrepreneurs vont accroître leurs revenus en fonction du nombre de leurs clients. Au début, ils vont obtenir un salaire aux alentours du SMIG.

Il est conseillé de travailler en tant que salarié. Après avoir acquis une certaine expérience, vous pourrez lancer votre propre affaire. Il faudra se démarquer de ses concurrents et savoir fidéliser la clientèle.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.