Salaire maçon : les grilles de salaires, combien gagnent ils?

En principe, le maçon s’occupe de la pose des fondations et met en place les différentes sortes d’éléments utilisés lors d’une construction. Métier important dans le secteur du BTP, le maçon peut travailler sur un chantier neuf ou effectuer des entretiens ainsi que de la réhabilitation.

Si vous voulez devenir maçon, découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur le métier et le salaire d’un maçon.

 

À propos du métier de maçon

 

  • Le maçon est un ouvrier BTP qui travaille sur des maisons individuelles, des immeubles ou encore des bâtiments industriels. Il se charge de la construction des murs, des façades ou encore des cloisons en posant des éléments portés tels que les parpaings, les briques, les pierres, les carreaux de plâtre… Pour ce faire, il assemble ces éléments à l’aide d’un produit liant comme le ciment, le mortier…

 

  • Le maçon doit travailler dans le respect des règles de sécurité pour garantir la solidité et la sûreté de l’édifice. Il doit de ce fait suivre à la lettre les prescriptions et les règles sur les niveaux, le dosage des produits liants…

 

  • Le maçon s’occupe également de mettre en place des structures horizontales telles que les chapes ou les dalles. Il construit toutes sortes de coffrages et des éléments de ferraillage.

 

  • En général, le maçon est engagé au sein d’une entreprise de construction où il est sous les ordres du chef de chantier. Il doit se déplacer en fonction de la localisation du chantier.

 

  • Si vous souhaitez devenir maçon, il faut entretenir votre santé et travailler votre sens de l’équilibre. Dans ce métier, il n’est pas rare d’œuvrer dans des conditions rudes en plein air et de gravir les échafaudages et les grandes échelles.

 

  • Durant la pose des éléments portés, le maçon doit veiller à maintenir l’étanchéité et l’isolation de la maison, du bâtiment…

 

  • Il faut, de même, faire appel à un maçon pour réaliser la construction d’ouvrages particuliers tels qu’une piscine, des ouvrages paysagers, des monuments funéraires…

 

Quelles sont les formations et les études requises pour devenir maçon ?

 

Que vous ayez le bac ou non, un diplôme ou non, il est possible de devenir un maçon. De même, si vous souhaitez vous reconvertir à l’âge de 30 ans ou de 40 ans, c’est toujours faisable. Il convient de devenir auto-entrepreneur ou de travailler pour le compte d’une société.

 

Comment devenir maçon sans détenir un diplôme ?

 

Si vous avez eu l’occasion d’acquérir de l’expérience professionnelle en maçonnerie, vous pouvez être reconnue pour ce travail. Au cas où tel est votre cas, vous pouvez faire une demande d’attestation de reconnaissance de qualification professionnelle auprès de la Chambre des Métiers et de l’artisanat. Vous utiliserez cette reconnaissance pour justifier votre crédibilité auprès de vos employeurs ou de vos clients en priver.

 

Quels sont les diplômes en maçonnerie ?

 

Il est également possible de faire quelques formations avant de vous lancer dans le métier de maçon. Vous pouvez, dans ce cas, faire des études de maçonnerie et décrocher le diplôme assigné à la fin de la formation. Vous pouvez ainsi suivre la formation en CAP maçon ou en CAP constructeur d’ouvrages en béton armé. Il est également possible de choisir parmi les formations suivantes :

  • Un bac pro technicien du bâtiment avec option organisation et réalisation de gros œuvre
  • Un bac pro interventions sur le patrimoine bâti option maçonnerie
  • Un bac pro maçon
  • Un bac pro métiers de la pierre
  • Un bac pro métiers de la piscine
  • Un titre professionnel maçon du bâti ancien
  • Un titre professionnel spécialisé en pierre calcaire
  • Un titre professionnel chef d’équipe gros œuvre.

Si vous voulez faire des études sur la maçonnerie après le bac, choisissez le niveau BTS en bâtiment ou le BTS en enveloppe des bâtiments, conception et réalisation.

 

À combien s’élève le salaire moyen d’un maçon ?

 

En moyenne, un maçon en France touche entre 1 495 € à 6 908 € brut en un mois. Le salaire d’un maçon varie généralement en fonction de différents critères, notamment, son ancienneté. Une augmentation est évidemment perçue au fur et à mesure que la personne acquiert des compétences. La grille de salaire d’un maçon peut également être conditionnée par votre localité ou votre région.

 

En fonction de son expérience

 

Expérience Salaire brut annuel Salaire brut mensuel Salaire net mensuel
Au-dessous de 1 an 19 822 € 1 652 € 1 272 €
1 an à 5 ans Entre 19 822 et 21 804 € Entre 1 652 et 1 817 € Entre 1 272 et 1 399 €
5 ans à 10 ans 23 786 € 1 982 € 1 526 €
10 ans et + 26 780 € 2 232 € 1 719 €

 

En fonction de sa région

 

Régions Salaire brut annuel Salaire brut mensuel Salaire net mensuel
Île-de-France 19.822 € 1.652 € 1.272 €
Nord 17.969 € 1.497 € 1.153 €
Grand-Ouest 17.969 € 1.497 € 1.153 €
Grand-Est 17.969 € 1.497 € 1.153 €
Sud-Ouest 17.969 € 1.497 € 1.153 €
Sud-Est 19.060 € 1.588 € 1.223 €

 

 

Combien gagne un chef d’équipe ou un maçon travaillant à son compte ?

 

Vous pouvez augmenter votre revenu en tant que maçon en devenant chef d’équipe ou encore en créant votre propre entreprise. Au début de carrière, il est conseillé d’augmenter ses connaissances et ses compétences en maçonnerie en tant que salarié au sein d’une entreprise. Lorsque vous sentez que vous avez découvert les rouages de ce travail, vous pouvez postuler pour la place de chef d’équipe. Il est également fructueux de faire un auto-entrepreneuriat. En effet, un chef d’équipe peut gagner jusqu’à 2 600 € net mensuel tandis qu’un artisan en maçonnerie travaillant pour son propre compte touchera environ 2 800 à 5 400 € par mois.

 

Comment les particuliers sélectionnent les maçons qui vont réaliser leurs projets de bâtiment ?

Si vous travaillez en tant qu’artisan en maçonnerie pour votre propre compte, vous devez passer par une sélection avant de décrocher un contrat. En effet, afin de trouver un bon prestataire en maçonnerie, les particuliers peuvent :

  • Se fier au bouche-à-oreille:

Les gens demandent souvent à leurs proches ou à leurs amis des recommandations. Si votre travail fait échos dans le milieu, il n’est plus nécessaire de faire de la prospection.

 

–       Voire votre réputation sur internet :

Après avoir choisi un maçon, il n’est pas rare que les employeurs vérifient ses antécédents sur le net. Pour cela, il vérifie les avis des internautes en cherchant son site internet.

 

  • Évaluer les compétences du maçon:

Il faut présenter les diplômes ou les reconnaissances professionnels pour convaincre les clients de vos compétences dans le domaine de la maçonnerie.

 

  • Vérifier les assurances du professionnel:

Il est essentiel que le maçon détienne une garantie décennale qui lui permet de réparer les dommages et les malfaçons qui apparaissent après la réception des travaux.

 

–       Vérifier l’état de l’entreprise sur le plan financier :

Il faut que votre autoentreprise soit enregistrée en France pour garantir plus de crédibilité. Les particuliers ne feront pas appel à vous si votre entreprise est sur le point de faire faillite ou en liquidation.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.