Salaire d’un conducteur de travaux : combien gagne-t-il ?

Le métier de conducteur de travaux inclut un grand nombre de missions. C’est lui qui se charge de la mise en œuvre ainsi que de la réalisation du projet de construction. Il doit s’assurer de la qualité des ouvrages ainsi que de la sécurité, aussi bien des artisans que du chantier lui-même. Ce poste est ainsi loin d’être évident à mettre en œuvre. Voilà pourquoi, il fait profiter d’une bonne rémunération. Celle-ci est au-delà du SMIC. Il est donc intéressant de prêter une attention particulière au salaire d’un conducteur de travaux. Contrairement aux idées reçues, il ne dépend pas que de la zone géographique. Combien peut exactement gagner un conducteur de travaux ?

Combien gagne un conducteur de travaux ?

Désormais le salaire d’un conducteur de travaux est en accord avec les réalités du marché. C’est en Ile-de-France qu’il est le plus élevé. Il est tout à fait évident que les projets de gros œuvres permettent également d’être mieux rémunéré. Le salaire d’un conducteur de travaux débutant est d’environ 2 300 euros à 2 500 euros par mois. Ce qui représente un salaire net se situant entre 1 784 euros et 1 950 euros. Une fois qu’il a acquis 7 à 15 ans d’expérience, il pourra négocier à un traitement de 3 000 euros à 4 000 euros bruts par mois.

Ce qui équivaut à 2 340 euros et 3 120 euros nets. Après avoir travaillé plus de 15 ans, le salaire d’un conducteur de travaux peut atteindre les 4 000 euros à 6 000 euros bruts par mois. La valeur nette se situe entre 3 120 euros et 4 680 euros. C’est précisément la somme reçue par un conducteur principal dont la mission est d’encadrer d’autres conducteurs sur des projets de génie civil.

Soulignons qu’il peut être recruté dans le cadre d’emplois des Techniciens Territoriaux. En plus de la rémunération de base, le conducteur des travaux recevra plusieurs primes d’indemnités. Bien sûr, celles-ci sont accordées uniquement dans la fonction publique. Elles permettent d’augmenter le salaire de 20 à 30%.

Evoluer dans votre métier ou vous reconvertir ?

Faites un point gratuitement sur votre carrière

Financée par votre CPF.

Un bilan en ligne ou en présentiel.

Oui, je veux faire un point gratuit

 

·      Une rémunération qui diffère en fonction du poste

Un conducteur des travaux recruté comme Ingénieur Territorial sera payé 1 827 euros à 3 153 euros bruts par mois. Cette somme lui sera attribuée s’il a le grade d’Ingénieur. Un montant de 2 432 euros à 3 776 euros bruts lui sera accordé dans le cas d’un Ingénieur divisionnaire ou principal.

Lire aussi  Salaire maçon : les grilles de salaires, combien gagnent ils?

Pour un Ingénieur hors classe, la rémunération est plus importante. Elle est à hauteur de 3 256 euros à 4 531 euros bruts par mois. Afin de recevoir son salaire ainsi que des primes, le conducteur de travaux se doit de respecter le planning ainsi que le budget. De ce fait, il est parfois amené à faire des concessions.

·      Des revenus différents en fonction du projet

Vous l’aurez compris, le niveau d’expérience d’un conducteur de travaux joue un rôle dans sa rémunération. Un critère tout aussi décisif, c’est la nature et la durée du projet sur lequel il travaille.

Niveau d’expérience du Conducteur de travaux Salaire annuel brut Salaire net mensuel avant les impôts Salaire net mensuel après la déduction des impôts
Débutant 30 000 euros 1 925 euros 1 810 euros
De 1 à 3 ans 30 000 euros 1 925 euros 1 810 euros
De 3 à 5 ans 33 000 euros 2 118 euros 1 959 euros
De 5 à 10 ans 36 000 euros 2 310 euros 2 137 euros
Plus de 10 ans 40 530 euros 2 601 euros 2 367 euros

Aux vues de ce tableau, l’on peut donc déduire qu’un conducteur de travaux reçoit un salaire plutôt conséquent. En France, le salaire médian pour cet emploi tourne aux alentours des 35 683 euros par an. Le taux horaire lui est de 19,61 euros par heure environ.

·      Des revenus conditionnés par la région où il travaille

La région dans laquelle le conducteur de travaux exerce est aussi un facteur déterminant pour son salaire. Celui-ci peut augmenter comme il peut être réduit. Plus on travaille pour des entreprises de renoms, plus on acquiert de l’expérience. Ce qui a pour objectif final d’être davantage mieux payé dans l’exercice de ses fonctions.

Région concernée Rémunération annuelle brute
Ile-de-France 30 000 euros
Nord 30 000 euros
Grand-Ouest 33 000 euros
Grand-Est 36 000 euros
Sud-Ouest 40 000 euros
Sud-Est 27 000 euros

Ainsi, c’est surtout dans le Sud-Ouest qu’on effectue des travaux en tout genre. C’est principalement dans cette région que le salaire d’un conducteur de travaux semble plus attrayant. Dans la région parisienne, un conducteur de travaux peut être payé à 42 409 euros par an. Notons qu’il s’agit là d’un salaire annuel moyen.

Un salaire plutôt discriminant

Ce métier est principalement masculin. Ce qui fait qu’une femme au poste de conducteur de travaux gagne beaucoup moins qu’un homme. Si celui-ci reçoit un salaire de 3 593 euros par mois, une femme, elle, gagnera 2 865 euros nets. Il y en a donc 20 % en moins que pour la gent masculine.

Lire aussi  Salaire peintre en bâtiment : combien gagne-t-on ?

On compte 96% d’hommes et seulement 4% de femme qui sont conducteur de travaux. On retrouve surtout des personnes âgées de 55 à 60 ans au titre. Généralement, les salariés sont sous contrat de type CDI. Voilà pourquoi, il n’y en a pas beaucoup qui se lancent à leur compte.

À quelle échelle peut-on gagner le plus d’argent ?

Le poste de conducteur de travaux représente l’aboutissement d’une carrière dans le BTP. Voilà pourquoi il attire des candidats en tout genre. Rien qu’en étant un débutant, on peut gagner une somme de 2 000 euros par mois. Contrairement à d’autres métiers, il n’y a pas à attendre très longtemps avant de voir ce montant augmenter. Il peut très vite atteindre les 3 000 euros voire même les 4 500 euros.

Pour ceux qui veulent gagner un maximum d’argent, il y a l’entrepreneuriat. Un conducteur de travaux peut lancer sa propre entreprise spécialisée. Bien sûr, pour ce faire, il est nécessaire d’avoir une idée de la clientèle potentielle. Un professionnel qui obtient un diplôme d’ingénieur, spécialité Bâtiment et Travaux publics, saura mieux convaincre. C’est d’ailleurs ceux-là qui sont les mieux rémunérés. Leur salaire de conducteur de travaux peut arriver dans les 5 000 euros et plus par mois.

Quelques avantages en plus des apports financiers

Il est à noter qu’un conducteur de travaux peut se faire rembourser une somme équivalente aux paniers-repas. Ses divers déplacements sont généralement à la charge de l’employeur. Bien sûr, tout dépend de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Avant de signer le contrat et la convention collective, le professionnel se doit d’en lire les contenus. Cela lui permettra d’anticiper les éventuelles variables. Il est tout à fait normal que la taille de la compagnie qui l’embauche joue un rôle pour déterminer le salaire d’un conducteur de travaux. Certaines proposent un versement de :

  • Prime de participation,
  • Prime d’intéressement à tous les salariés,
  • Un 13ème mois,
  • Primes sur objectifs.

Il y a bien évidemment les primes de vacances. Celles-ci sont accordées aux conducteurs de travaux cadres. La totalité de celles-ci doit correspondre à 30% de l’indemnité de congé payé minimum. Le montant est versé lors du départ en vacances.

Lire aussi  Salaire d’un serrurier, tous les revenus

·      Un salaire qui correspond parfaitement aux responsabilités

C’est le poste idéal pour les individus qui cherchent de la mobilité et qui ont horreur de rester dans un bureau. Ce métier est fait pour tout individu qui préfère de loin être sur le terrain. Pour rappel, le métier de conducteur de travaux est inclus dans le domaine du BTP.

Selon le contrat établi avec l’entreprise, le professionnel peut être en charge d’un ou de plusieurs chantiers. Sa rémunération varie en fonction des responsabilités qu’on lui incombe. Le poste de conducteur de travaux est au-dessus de celui de chef de chantier. Toutefois, il travaille en étroite collaboration avec celui-ci pour mener à bien le projet.

La rémunération d’un conducteur de travaux dans les autres pays 

En Suisse, le salaire moyen d’un conducteur de travaux est à hauteur de 92 173 CHF l’année. Ce qui fait une somme de 96 207,36 euros environ par an. Pour ce qui est de la Belgique, la rémunération moyenne annuelle pour ce poste est de 44 300 euros. Soulignons que la fourchette des salaires se situe entre 36 700 euros à 53 400 euros. En Angleterre, pour ce type de travail, on peut gagner 52 500 dollars par an. Cela représente à peu près 59 375,67 euros.

Comment négocier son salaire une fois au poste ?

Il y a différents arguments que l’on peut mettre en avant pour négocier sa rémunération en tant que conducteur des travaux. Tout d’abord, il est possible de mettre en avant une expérience BTP pour le compte d’une grande entreprise. Rappelons toujours que l’obtention d’un diplôme d’ingénieur BTP pèsera lourd sur la balance.

L’équivalent d’une expérience universitaire spécialisée saura tout aussi bien convaincre. Il vous est possible d’avancer votre savoir-faire sur la gestion de projets, par exemple. Ainsi que la connaissance de la réglementation du BTP. Et bien sûr, la maîtrise de l’anglais technique saura contribuer à augmenter votre salaire de conducteur des travaux. Différentes qualités devront également être requises. On peut parler de la rigueur, de l’organisation, de la réactivité et d’une grande capacité d’adaptation.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *