Salaire orthoptiste : combien gagne ce professionnel ?

L’orthoptie est l’intervention réalisée par l’Orthoptiste. Il s’agit d’une profession paramédicale. Ce professionnel de la santé qu’est orthoptiste s’occupe de dépister, de rééduquer et d’explorer la fonction visuelle. Il se charge de patients, allant du nourrisson à la personne âgée. Étant donné la délicatesse du métier, on se demande bien quel pourrait être le salaire d’un salarié orthoptiste. Combien gagne ce professionnel ? Découvrons sa rémunération, le salaire d’un orthoptiste libéral et les parcours à suivre pour pouvoir exercer ce métier.

La rémunération d’un orthoptiste salarié

En salariat, un orthoptiste peut toucher un salaire mensuel d’environ 1750 euros bruts. Ceci est la somme pour environ 39 heures de travail par semaine. En tant que salarié, il peut travailler dans des hôpitaux privés ou publics, des cliniques, des centres médico-sociaux ou auprès d’un médecin ophtalmologiste.

Evoluer dans votre métier ou vous reconvertir ?

Faites un point gratuitement sur votre carrière

Financée par votre CPF.

Un bilan en ligne ou en présentiel.

Oui, je veux faire un point gratuit

 

·      Le salaire moyen d’un orthoptiste employé d’un établissement de santé

En France, le salaire d’un orthoptiste oscille entre 1600 à 5 400 euros bruts par mois. Ce professionnel profite donc d’un salaire moyen d’environ 3 530 euros. Ceci n’est pas encore déduit des charges et des impôts.

Une étude réalisée par la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) a pu établir en 2018 que l’Hexagone comptait près de 4 876 orthoptistes. Environ 3 014 d’entre eux exerçaient en indépendant. À peu près 658 faisaient partie du milieu hospitalier et 1 204 travaillaient en tant que salariés exclusifs. On en avait également déduit qu’environ 88,6% d’entre eux sont des femmes.

·      Les éléments faisant varier le salaire

Les éléments pouvant faire varier le salaire d’un orthoptiste salarié sont nombreux. Tout dépend en premier lieu de la convention conclue entre l’établissement et l’employé. Il peut également s’agir du mode de rémunération appliqué dans le centre concerné. Pour le cas des hôpitaux privés, ils ont effectivement une convention collective qui leur est propre.

Le salaire peut aussi varier en fonction de la réputation du centre de santé. Plus ils profitent d’une grande renommée, plus ses salariés profitent d’une rémunération plus conséquente. Toutefois, cela implique également des compétences avérées. Il n’est donc pas facile d’intégrer ces établissements.

Lire aussi  Salaire d’un prothésiste dentaire

Le type de centre de santé fait aussi que les rémunérations ne sont pas les mêmes. Voici quelques différences notables à distinguer :

  • Dans la fonction hospitalière : environ 1830 euros bruts par mois,
  • Auprès des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées : près de 1 800 euros,
  • Dans la profession libérale : à peu près 3 000 euros par mois.

Détails sur le salaire d’un orthoptiste travaillant dans les hôpitaux

Dans les hôpitaux, les orthoptistes sont rémunérés sur la base d’une grille indiciaire. On compte également les grades et les échelons (fait référence aux expériences professionnelles). Pour ce qui est du grade, on a celui de la classe normale et celui de la classe supérieure.

Pour la classe normale, voici quelques indications sur leur salaire en brut :

  • De 1 à 4 ans d’expérience, le salaire tourne autour de 1 800 à 2 000 euros.
  • De 5 à 8 ans d’expérience, la rémunération revient à 2 200 à 2 500 euros,
  • Vers 10 ans d’expérience, il peut estimer un revenu de près de 2 800 euros.

Voici quelques exemples du salaire en classe supérieure en fonction des échelons :

  • De 1 à 4 ans d’exercice : 1 990 à 2 230 euros de salaire brut,
  • De 5 à 10 ans d’expérience : 2 300 à 2 970 euros de salaire brut mensuel.

Les primes et les indemnités à l’endroit des orthoptistes

Lorsqu’un orthoptiste travaille dans le secteur public, il a l’avantage de profiter de primes et d’indemnités. Parmi elles, on peut notamment mentionner :

  • L’indemnité de sujétion spéciale des 13 heures,
  • La prime de service,
  • D’autres avantages dépendent des conditions de travail, propres à chaque établissement.

Si on considère le salaire d’un tel professionnel de la santé hors les primes et toutes sortes d’avantages en nature, il peut s’évaluer à près de 1 800 euros par mois.

·      Une petite comparaison pour mieux se situer

Lorsqu’on compare le salaire moyen d’un orthoptiste dans le secteur privé, il profite d’une hausse d’environ 9%, ce qui lui revient à 1 900 euros. Lorsqu’il travaille en indépendant, il bénéficie d’une augmentation de près de 8%, soit 1 880 euros. Quand il est engagé dans un hôpital, son salaire connaît une régression de moins de 14%. Il reçoit mensuellement un salaire brut de 1 500 euros.

·      L’évolution de la rémunération d’un orthoptiste en fonction de son expérience

Le salaire moyen d’un orthoptiste est de 1 740 euros par mois. En tant que débutant, ce niveau sera réduit de moins 23%. En milieu de carrière, il connaîtra une baisse d’environ moins 1 %. Quand il avance dans son métier, il peut profiter d’une hausse de 22% de ce salaire moyen lorsqu’il devient expérimenté. En fin de carrière, il profitera de plus de 31% du salaire moyen.

Lire aussi  Salaire ergothérapeute : les revenus possibles

Salaire orthoptiste libéral : les différentes possibilités

Pour plus d’indépendance financière, ils ne sont pas rares les orthoptistes à se lancer à leur propre compte. Le salaire d’un orthoptiste libéral est effectivement plus intéressant que celui d’un salarié. Ceci étant, cela implique également un certain investissement.

·      Un statut soumis à différentes obligations

Si dans ce cas, il ne va pas percevoir un salaire mensuel, ses revenus vont notamment dépendre du nombre de clients qu’il comptabilise tous les mois. Ses honoraires seront déterminés par la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie.

L’exercice du métier orthoptiste libéral diffère grandement sur le territoire français. Certains de ces professionnels peuvent faire plus de 50 heures si d’autres choisissent d’exercer en temps partiel. Des charges fixes de 40 à 50% de vos honoraires seront retenues.

·      Un statut qui fait profiter de nombreux avantages

Parmi les intérêts d’exercer en libéral, on peut évoquer une grande liberté, notamment dans le choix de ses horaires de travail. Vous ne serez pas obligé de rester durant la journée si vous n’avez pas de rendez-vous. Du côté de l’organisation, vous serez également plus indépendant.

·      Un statut faisant profiter d’un salaire particulièrement varié

Pour en venir au salaire d’un orthoptiste libéral, il profite d’un revenu mensuel moyen d’environ 30 000 euros. Son salaire mensuel peut aller jusqu’à près de 3 000 euros environ.

Pour revenir aux missions et évolutions de carrière d’un orthoptiste

Si nous pouvons désormais avec une idée du salaire d’un orthoptiste, revenons à ses missions. Quel est réellement le rôle d’un tel professionnel dans un centre hospitalier ou dans l’univers de la santé.

·      Qu’est-ce qu’un orthoptiste ?

En réalité, un orthoptiste est un spécialiste de la vision. Il s’occupe de la santé visuelle, quel que soit l’âge de son patient. Il dispose des compétences requises pour traiter les différents troubles oculaires tout en assurant le suivi de son malade. Ses missions sont particulièrement diversifiées, allant de la correction d’un trouble jusqu’à la rééducation musculaire.

·      Les principales missions d’un orthoptiste

Son premier rôle est de consulter son patient en vue d’établir un diagnostic. Il va dans ce cas dépister les anomalies. Il va par la suite évaluer le stade de celle qui est discernée et explorer les troubles. Ensuite, il va établir des bilans orthoptiques avant de présenter le traitement adapté.

Lire aussi  Salaire ophtalmologue : combien gagne ce spécialiste ?

·      Quelles sont les compétences requises pour un tel expert ?

Un orthoptiste doit avoir un grand sens de l’analyse. Il doit être en mesure d’assurer l’évolution de sa pratique professionnelle. Il doit être en mesure de mener une démarche thérapeutique dans le cadre de son intervention. Dans les traitements orthoptiques, il doit être autonome pour que son projet soit individualisé.

Il doit être en mesure d’accompagner son patient dans l’adaptation des lentilles. En plus de ses compétences techniques, il doit par la même occasion répondre à un savoir-être. Parmi eux, nous pouvons parler de :

  • L’empathie,
  • L’écoute,
  • L’adaptabilité,
  • Le travail en équipe,
  • La confidentialité,
  • Le sens de la responsabilité,
  • L’autonomie,
  • Et la capacité à prendre des initiatives.

·      Le parcours à suivre pour devenir un orthoptiste

Pour pouvoir exercer cette profession, vous devez disposer d’un certificat de capacité d’orthoptiste de niveau bacc+3. De préférence après un bac scientifique. Il compte environ 16 écoles d’orthoptiques en France, qui sont rattachées à une UFR de médecine. Chaque année, le ministère impose le nombre de places en première année.

·      Les différents avantages du métier d’orthoptiste

La diversité des patients est l’un des premiers avantages qu’il est possible de profiter de ce métier. Il s’occupe aussi bien des enfants que des adultes et des seniors. Il est aussi possible de tisser des relations de confiance étant donné que ces patients auront automatiquement confiance à un professionnel de santé qui va s’occuper de sa santé oculaire.  Cette profession permet aussi de travailler avec de nombreux experts.

·      Évolution de carrière d’un orthoptiste déterminé

Dans son évolution de carrière, un orthoptiste peut s’orienter dans la profession libérale. Dès qu’il est en mesure de prospecter des clients, il peut s’établir en cabinet. Ceci étant, il ne faudrait pas oublier que ce projet reste coûteux. Il nécessite effectivement un investissement conséquent. Il peut aussi évoluer dans les métiers de formation.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *