Salaire kinésiologue : combien peut-on gagner ?

Un terme qu’on entend souvent, mais dont on ne connaît pas parfaitement la portée, la kinésiologie est une technique psycho-corporelle qui permettrait de rendre toute la tonicité des muscles dans le but de libérer le stress. Elle tire essentiellement ses principes de la philosophie chinoise et de la chiropractie. L’intervention de ce spécialiste touche l’émotion, l’énergie, le physique et les aspects cognitifs.

En exerçant le métier de kinésiologue, combien peut-on gagner ? Quel est le salaire d’un kinésiologue ? Pouvant exercer dans un établissement spécialisé, à domicile ou en cabinet indépendant, ce métier ouvre à de nombreuses possibilités. Quel salaire peut-on espérer en tant que kinésiologue ? Peut-on profiter de revenus confortables ? Quelles sont les possibilités ?

Salaire d’un kinésiologue : la moyenne en France

En France, un kinésiologue peut profiter d’un salaire entre 1 500 et 6 000 euros net par mois, ce qui lui fait un revenu d’environ 18 000 à 72 000 euros brut par an. Cela dit, dans la majorité des cas, tout dépend de sa clientèle.

Pour mieux se situer, il faut savoir qu’une séance peut coûter environ 50 à 100 euros. En salaire mensuel moyen, il peut percevoir à peu près 3 400 euros. Il peut toucher un salaire moyen hebdomadaire d’environ 800 euros. Si on calcule par heure, son salaire lui revient à 20 euros par heure.

Au tout début de sa carrière, il peut compter environ 1200 euros par mois. Il peut évoluer vers une moyenne d’environ 2300 euros au fur et à mesure qu’il acquiert de l’expérience.

Travailler comme kinésiologue à Paris à comparer à d’autres régions

Un salaire kinésiologue à Paris à comparer à d’autres régions reste plus élevé. Cela peut découler de la forte demande et de la notoriété des établissements où l’expert exerce.

Parmi les endroits où peut exercer un kinésiologue, on peut parler :

  • Des centres hospitaliers,
  • Des centres de réadaptation physique,
  • Des maisons de retraite,
  • Des centres d’hébergement et de soins de longue durée ou CHSLD, etc.

À Paris et en Île-de-France, le prix d’une séance tourne autour de 50 à 100 euros. Ce spécialiste pourra dans ce cas constituer un revenu net aux environs de 1 500 à 6000 euros. Le prix est moins alléchant dans les autres grandes villes. Un débutant peut espérer dans les 1200 euros par mois de salaire mensuel en début de carrière.

Un salaire kinésiologue varié en fonction de l’expérience et des spécialités

L’expérience et la spécialisation comptent également dans le calcul du salaire d’un kinésiologue. Plus vous avez de l’expérience, mieux on considérera vos compétences et plus vous aurez des clients.

La rémunération varie également suivant les spécialités. Les revenus ne sont effectivement pas pareils pour un kinésiologue :

  • Fournisseur de services de prévention et qui s’occupe tout particulièrement du traitement en vue d’une réadaptation,
  • Spécialiste de l’évaluation neuromusculosquelettique et fonctionnelle,
  • Expert en ergonomie en milieu de travail et occupationnel,
  • Entraîneur qui encadre les sportifs,
  • Agent dans la promotion de la santé publique,
  • Exerçant dans une clinique,
  • Conférencier, enseignant ou formateur, etc.

Un kinésiologue peut intervenir auprès des enfants, des personnes âgées, des adultes, des sportifs, des aventuriers, des femmes enceintes, etc.

Les revenus d’un kinésiologue à temps partiel et à temps plein

Une fois la certification en main, un kinésiologue pourra profiter d’un revenu conséquent ou modéré en fonction du temps qu’il consacre à son travail. Il aura effectivement le choix entre un travail à mi-temps ou à temps complet.

Ce professionnel exerce essentiellement à temps plein lorsqu’il est salarié. Dans ce cas, il travaille généralement dans une structure et un établissement en particulier. Il n’aura pas à prospecter des clients étant donné qu’il dispose déjà d’une clientèle bien établie.

Par contre, pour pouvoir exercer à mi-temps, il faut disposer d’une certaine indépendance. Vous pouvez choisir de le faire par exemple si vous démarrez encore et que vous avez une autre activité professionnelle en parallèle. Votre rémunération sera bien évidemment moindre dans ce cas. Toutefois, vous pouvez acquérir plus d’expérience.

Salarié ou auto-entrepreneur : une importante différence de revenus

Le kinésiologue ne bénéficie pas du même traitement. Sa rémunération peut effectivement varier suivant son statut. Il perçoit un revenu différent en fonction qu’il soit salarié ou indépendant.

·      Le cas du kinésiologue indépendant

L’avantage du métier de kinésiologue libéral est qu’il peut librement fixer son tarif horaire. Tel que nous avons déjà précisé, il peut aller de 50 à 100 euros, mais on peut trouver des prix en dessous pour de nombreuses raisons. Dès que vous savez combien vous valez, vous pouvez tout à fait proposer le tarif qui vous convient.

Cependant, n’hésitez pas à tenir compte de ce qui se fait sur le marché, au risque de pénaliser votre business si vous visez trop haut ou trop bas. Pour le premier cas, vous pourrez faire fuir vos clients. Dans le second cas, on pourrait redouter l’efficacité de vos prestations.

Aussi, il est à noter que pour le cas du kinésiologue auto-entrepreneur, son chiffre d’affaires ne devrait pas dépasser un certain seuil. Il ne doit pas en effet aller au-delà de 72 600 euros.

·      Le salaire d’un kinésiologue employé dans un cabinet ou une clinique privée

Comme tous les employés, un kinésiologue salarié reçoit un salaire mensuel fixe. En début de carrière, il peut partir du SMIC. Cela peut évoluer rapidement au fur et à mesure qu’il acquiert en compétence. Il peut également évoluer très vite s’il sait choisir l’établissement à intégrer et sa spécialisation.

Certaines grandes entreprises peuvent également engager un kinésiologue pour accompagner leurs salariés. Voilà un tout autre domaine que vous pouvez intégrer. Il peut par exemple s’agir d’un club sportif. Il peut être nécessaire dans ces institutions ayant besoin d’un expert pour une réadaptation ou de la rééducation. Dans tous les cas, son salaire peut aller du simple au double en fonction de ses compétences.

Les éléments à considérer pour fixer le salaire d’un kinésiologue

Pour vous aider à mieux fixer votre tarif et afin de mieux expliquer le revenu des kinésiologues, il serait tout juste de se pencher sur différents facteurs. Vous devez notamment tenir compte de :

·      Votre formation et votre certification

Si la pratique de la kinésiologie n’est pas encore reconnue par l’État, elle est défendue par la Fédération Française de Kinésiologie (FFK). De cette manière, les certifications proposées par les différentes écoles existantes ne disposent pas toujours des mêmes valeurs. Pour que votre parcours soit valide, vous devez suivre une formation auprès d’une institution affiliée à la FFK.

·      Salarié ou auto-entrepreneur

En tant que salarié, vous aurez une prétention salariale tandis qu’en indépendant, vous serez plus libre pour vos revenus. À vous de travailler aussi dur que possible pour atteindre vos objectifs. Toutefois, vous serez dans l’obligation de penser à des assurances, des cotisations sociales (généralement à hauteur de 22% de votre CA), etc.

·      Intervention à domicile ou en cabinet

Il faut savoir qu’en tant que kinésiologue, vous avez le droit d’exercer chez vous et d’y recevoir vos patients, à condition que vous dédiez une pièce particulière pour la pratique de la kinésiologie. Si vous avez les moyens, vous pouvez vous établir dans un cabinet. De ce fait, le tarif ne sera pas forcément le même.

Autres idées : partager le même établissement avec d’autres professionnels de la santé pour répartir le loyer.

·      La zone géographique

Vous devez garder en tête que la profession d’un kinésiologue est plutôt urbaine. Les demandes restent importantes dans les grandes villes. En région parisienne, le salaire est toujours plus intéressant.

Notons qu’environ 81% des experts en kinésiologie se trouvent dans les régions contre 18% à Paris. À vous donc de bien choisir la ville où vous installer, ou dans laquelle exercer votre métier de kinésiologue.

·      Les années d’expérience et le domaine de prédilection

Tél déjà précisé plus haut, l’expérience compte tout comme la spécialisation. Comme il s’agit d’un métier où vous aurez à pratiquer les soins manuellement, vous devez maîtriser les différents points pour avoir de meilleurs résultats.

Pour réussir, vous devez également être empathique, patient, à l’écoute, serviable, etc. Autant de qualités à réunir en plus du savoir-faire technique.

Avec la concurrence qui devient de plus en plus rude, vous pouvez être amené à choisir une spécialisation pour vous démarquer. Cette option pourra apporter un plus à vos offres. Une expertise qui vous permettra par la même occasion de réévaluer vos tarifs.

Des aides financières pour son projet de lancer un cabinet de kinésiologie

Si vous souhaitez vous reconvertir professionnellement vers le métier de kinésiologue et vous lancer en indépendant, vous pouvez bénéficier de différentes aides financières. Elles vous donneront la possibilité de démarrer une toute nouvelle activité dans les meilleures conditions.

Vous pouvez entre autres vous référer aux possibilités offertes par l’ARCE. Il permet à tout demandeur d’emploi de profiter d’un financement. Vous devez dans ce cas présenter votre projet. Il s’agit spécifiquement d’une aide à la reprise d’une activité professionnelle et à la création d’entreprise. Elle est versée par Pôle emploi. Il sera surtout question de recevoir une allocation chômage sous forme de capital.

Cette aide, si vous remplissez bien les conditions requises, pourrait vous faire profiter d’un montant pouvant aller jusqu’à 12 222 euros.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.