Salaire d’un orthophoniste : leur rémunération

L’intervention d’un orthophoniste s’avère essentielle pour les personnes affectées par le trouble de la communication. Ce professionnel peut apporter son aide aux patients de tout âge. Son accompagnement va leur permettre de s’épanouir.

Le métier d’orthophoniste : quels sont les points essentiels à connaître à ce propos ?

 La principale mission d’un orthophoniste consiste à remédier aux troubles de la communication. Il va intervenir pour :

  • Traiter les troubles qui se manifestent à l’oral: il va apporter en cas de problème de bégaiement ou de prononciation. Il va l’aider à venir à bout des troubles de la parole.
  • Traiter les troubles neurologiques: il peut soutenir les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, de la
  • Accompagner les personnes souffrant de handicap lié à la communication comme la surdité, l’autisme, etc.

Dans le cadre de son activité, l’orthophoniste va être amené à travailler avec différents patients :

  • Des enfants ;
  • Des personnes âgées ;
  • Des personnes en rééducation à la suite d’un accident cérébral, etc.

Pour pouvoir mettre en place un traitement approprié, il va procéder à un diagnostic et un dépistage de la pathologie du patient. La majorité des orthophonistes (80 %) choisissent de se mettre à leur compte. Certains choisissent d’exercer leur métier en tant que salarié en milieu hospitalier. Ils vont intégrer les services de neurologie, de pédiatrie, etc. D’autres vont être recrutés dans des cliniques privées. Ils peuvent aussi exercer un métier en indépendant au sein de leurs cabinets.

Quelles sont les différentes missions d’un orthophoniste ?

L’orthophoniste va effectuer des bilans orthophoniques au moment de la première visite. Une fois qu’il a fini de rédiger des conclusions, il va les transmettre au médecin qui lui a adressé le patient. Tout au long de la consultation, il va évaluer les difficultés que rencontrent les patients tels que le trouble de la communication, des troubles du langage, etc.

Ce professionnel va mettre en place des exercices en vue de favoriser la rééducation du patient. Il devra se référer à la prescription médicale. Il lui revient d’établir le bilan, le traitement et le programme de rééducation pour traiter les troubles du patient.

Métier d’orthophoniste : la formation à suivre pour emprunter cette voie professionnelle

Pour accéder à la formation d’orthophoniste, il est nécessaire d’avoir un Certificat de capacité d’orthophonie. Ce dernier doit être validé par la DRASS (Direction régionale des affaires sanitaires et sociales).

Lire aussi  Salaire d’un ergonome : combien gagne-t-il ?

Il faut suivre une préparation de 4 ans dans les facultés de médecine. Pour accéder à cette formation, il faut réussir un concours très sélectif. Seuls 5 à 10 % des candidats seront retenus. Pour augmenter ses chances de réussite, il est conseillé de suivre une année de classe préparatoire. L’examen est accessible pour les personnes titulaires d’un Bac, les personnes ayant un Bac littéraire seront avantagés. Il n’y a pas de limite d’âge.

Quelles sont les qualités essentielles pour devenir orthophoniste ?

Avant tout, il faut disposer de certaines connaissances théoriques et médicales. Pour réussir dans ce domaine d’activité, il est important :

  • D’avoir des qualités humaines très développées ;
  • De disposer d’un bon sens de la communication ;
  • D’avoir une bonne capacité d’adaptation ;
  • D’être capable de nouer des relations de confiance avec les patients ;
  • D’être patient et d’avoir une bonne capacité d’écoute ;
  • D’être un bon pédagogue.

Pour se démarquer dans ce domaine, il faut avoir une bonne culture générale et un intérêt pour la grammaire, l’orthographe, les arts, etc. L’orthophoniste devra constamment mettre à jour ses connaissances et se remettre en question. Il doit adapter le traitement proposé en fonction des avancées de la médecine.

Le métier d’orthophoniste : les avantages et les inconvénients de cette activité

C’est un métier vraiment enrichissant. À travers cette profession, l’orthophoniste va contribuer à l’épanouissement personnel de ses patients. Il va se montrer utile à la société. Il faut savoir que ce secteur n’est pas affecté par le chômage. Pour accéder à ce métier, il est nécessaire de passer un concours d’entrée à la formation qui est assez difficile. Même si de nombreux individus souhaitent emprunter cette voie, peu de personnes réussissent.

Les professionnels qui ont leur propre cabinet seront amenés à travailler plusieurs heures par semaine. Ils pourront travailler pendant 50 heures par semaine. En plus des compétences médicales, il faut avoir des connaissances liées à la gestion d’entreprise et du personnel.

Combien gagne un orthophoniste : quel est le montant de ses revenus ?

·      Salaire moyen orthophoniste

La rémunération de ce professionnel va être déterminée en fonction de plusieurs facteurs :

  • Le temps d’exercice ;
  • La zone d’activité ;
  • La popularité auprès des publics cibles ;
  • Le niveau de compétence.
Lire aussi  Salaire des infirmières/ infirmiers : Combien gagnent-ils ?

·      Salaire orthophoniste dans les hôpitaux

Lorsqu’il travaille au sein de la fonction publique hospitalière, l’orthophoniste appartient au personnel de rééducation. Il joue un rôle indispensable au sein de son service. La rémunération de ce professionnel va dépendre de l’ancienneté et de l’expérience. À compter du mois de septembre 2017, cette fonction est classée dans la catégorie A. Elle est répartie en deux grades, à savoir :

  • Le grade de classe normale ;
  • Le grade de classe supérieure.

En raison de la revalorisation des salaires, une nouvelle grille indiciaire va être appliquée. Cette grille mentionne la rémunération brute mensuelle en fonction de l’échelon.

Le salaire indiqué dans la grille ne fait pas référence aux primes et aux indemnités en accord avec le métier d’orthophoniste. Lorsqu’il travaille au sein d’un hôpital, il va avoir droit :

  • À une prime de service mensuel (à 7,5 %) ;
  • À une prime d’encadrement ;
  • À une nouvelle bonification indiciaire de 13 points majorés ;
  • À un bénéfice de 12 mois obtenu au 8ème échelon.

·      Salaire orthophoniste privé

Si un orthophoniste choisit d’intégrer le secteur privé, il peut offrir ses services à différents types d’établissements :

  • Les cliniques ;
  • Les maisons de retraite ;
  • Les EHPAD privés ;
  • Les associations.

Il faut savoir que la rémunération d’un orthophoniste dans une structure privée est déterminée en fonction de la convention collective. Ce professionnel peut gagner entre 1 600 à 2 700 euros. Dans le secteur privé, les orthophonistes sont très sollicités, car ils ont la faculté d’aider les personnes âgées et la population française. Ils ont souvent une charge de travail importante et ont des plannings hebdomadaires vraiment chargés.

·      Salaire orthophoniste libéral

Une grande partie des orthophonistes s’orientent vers une profession libérale ou mixte. Certains professionnels choisissent de lancer un cabinet individuel. D’autres travaillent au sein d’un cabinet de groupeou se rendent au domicile du patient.

Les revenus d’un orthophoniste vont être définis en fonction de différents paramètres, tels que :

  • Le type d’exercice ;
  • Le nombre d’heures de travail ;
  • La taille de la patientèle ;
  • Le lieu d’exercice.
Lire aussi  Combien gagne un neurochirurgien ? Quel est son salaire ?

En moyenne, ce professionnel peut gagner 2 460 euros par mois. Dans le cadre de l’exercice de son activité, il devra se conformer aux conditions d’exercice et le tarif appliqué déterminés par :

  • La Fédération Nationale des Orthophoniste (FNO) ;
  • L’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie.

Chaque acte médical effectué par l’orthophoniste est défini par une grille. Ce professionnel devra s’acquitter des charges sociales. Voici un aperçu des tarifs appliqués pour des actes d’orthophonie :

  • Bilans initiaux : de 40 euros jusqu’à 75 euros ;
  • Bilans de renouvellement : de 28 euros à 52,50 euros ;
  • Rééducation individuelle : de 12,50 euros à 39 euros ;
  • Séances nécessitant des techniques de groupe : 12,50 euros.

Ce professionnel a droit à des indemnités pour les frais de déplacement. Ceux-ci sont comptés en kilomètres et sont définis en fonction du type de route.

Avoir un statut d’indépendant offre de nombreux avantages. Il permet de :

  • Se libérer et gérer son activité selon sa convenance. Ce professionnel pourra s’adapter en fonction de sa patientèle.
  • Déménager le cabinet et se rendre vers un lieu plus accueillant et facile d’accès pour les clients.
  • Choisir le temps de travail et les congés.
  • Percevoir une rémunération plus importante.

·      Salaire orthophoniste Suisse

En Suisse, un orthophoniste va percevoir environ 6 555 CHF par mois. Le salaire peut varier de 5 500 à 8 167 CHF.

La reconversion professionnelle vers le métier d’orthophoniste

Pour s’épanouir sur le plan personnel, de nombreux Français se reconvertissent vers d’autres environnements professionnels. Ils peuvent se reconvertir et entreprendre des études d’orthophonie. Pour s’inscrire à une formation, les frais d’inscription sont de 550 en moyenne. Il existe certaines aides financières qui permettent de financer la reconversion :

  • L’AFR (Allocation de Formation Professionnelle) ;
  • La mission locale pour les jeunes ayant moins de 26 ans ;
  • Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi ;
  • L’ARS (Agence régionale de santé) ;
  • Fongécif pour les salariés (seule la première année de formation est prise en charge) ;
  • La bourse d’études pour les étudiants, etc.

Avant de choisir cette carrière, il faut bien peser les « pour » et les « contre ».

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *