Salaire podologue : Combien peut-on gagner ?

Le pédicure-podologue est une personne qui s’occupe de la santé paramédicale des pieds. Ce métier dispose de deux facettes bien distinctes : l’aspect soin relatif à la pédicure et le côté podologue en charge des traitements relatifs aux affections que le pied peut subir. Cette discipline est enseignée en même temps au cours des cursus. Toutefois, il arrive que le pédicure-podologue n’exerce pas les deux fonctions du métier. Si vous voulez suivre le parcours d’un podologue et si vous vous demandez « quel serait le salaire de podologue », suivez les informations présentées dans cet article.

En quoi consiste le métier de podologue ?

 

Facette pédicure du métier

 

En tant que pédicure, ce professionnel traite les maladies liées aux ongles et à la peau du pied. Il se charge ainsi de résoudre les problèmes de cors, d’œils-de-perdrix, d’affaissement de la voûte plantaire, d’ongles incarnés, de chevauchement des orteils, de la réparation partielle des ongles ou de la reconstitution totale des ongles, des durillons, des mycoses, des verrues plantaires ou encore des problèmes de sudations.

Avant de lancer un quelconque traitement sur le client, le pédicure-podologue effectue un examen clinique. Ensuite, il établit un diagnostic qui lui permet de choisir le traitement thérapeutique approprié au patient. Il faut savoir que les types de soins varient d’un cas à un autre. En fonction des problèmes, le pédicure-podologue peut procéder à une extraction ou une abolition des peaux qui pèle, un ponçage, un prélèvement, un massage, une coupe et des soins des ongles. En cas d’infection, ce professionnel de la santé peut prescrire à ses patients des crèmes, des onguents ou des médicaments à appliquer sur une partie bien précise, tels que les antimycosiques ou les virucides.

Facette podologue du métier

 

Le côté podologue du métier se charge des soins plus techniques. Ce professionnel se charge de concevoir les appareillages relatifs à la préconisation médicale. Il conçoit des orthèses plantaires ou semelles orthopédiques, utilisées pour la compensation des malformations congénitales des pieds. Ces dispositifs sont également fonctionnels pour soigner les maladies vasculaires périphériques dans les jambes ou les pathologies du genou et du dos. Pour la production de ces orthèses, le podologue utilise un podographe ou un logiciel informatique spécialisé. Il construit ensuite le dispositif dans un atelier.

Si le podologue se trouve face à un cas de troubles graves liés à la circulation sanguine, de fracture ou encore d’artérite, il va orienter le patient vers les professionnels de santé spécialisés dans le traitement de ces pathologies.

Quelles sont les principales fonctions du pédicure-podologue ?

 

  • Le pédicure-podologue doit être capable d’identifier les besoins des patients. Il s’occupera de vérifier les antécédents médicaux avant de proposer le traitement nécessaire.
  • Les personnes qui exercent le métier savent qu’un pédicure-podologue doit avoir une grande habileté manuelle. Pour s’occuper des pieds de leurs patients, il faut faire des actions précises, être minutieux et avoir une sûreté dans ses mouvements.
  • Si besoin, le pédicure-podologue peut faire un examen podologique, procéder à la prise d’empreinte du patient afin de définir la correction ou la compensation nécessaire.
  • Au cas où le patient doit mettre un appareillage plantaire (orthèse plantaire, semelle orthopédique…), le podologue l’accompagnera sur le choix à faire. Il donnera des conseils sur les conditions de prise en charge par la Sécurité sociale ou la mutuelle.
  • Le podologue se charge aussi de faire le bilan une fois l’intervention terminée (type d’appareillage, progrès, préconisations…). Puis, il transmettra au médecin prescripteur le résultat.

Quelles sont les études et les formations requises pour devenir un pédicure-podologue ?

 

Pour devenir pédicure-podologue, il faut disposer d’un diplôme d’État (DE). En général, vous obtiendrez ce diplôme après 3 ans d’étude. Il est préférable de détenir un bac scientifique si vous voulez faire ce travail. La formation peut se faire au sein des instituts spécialisés habilités par le ministère en charge de la Solidarité et de la Santé. Ce Diplôme d’État en pédicure-podologue vous permet d’avoir le grade de licence. En tout, il existe 14 instituts qui proposent une formation en pédicurie-podologie, dont 11 privés et 3 publics, en France. Vous pouvez voir la liste de ces établissements sur le site de l’OPP.

Vous devez savoir que les études de pédicure-podologue coûtent environ 5000 € et 10000 € par an si vous choisissez de faire la formation dans les instituts privés, et il faut débourser 2000 € si vous choisissez d’étudier dans les instituts publics à Bordeaux, à Marseille et à Toulouse. Toutefois, l’État peut accorder des bourses d’études aux étudiants.

À combien s’élève le salaire d’un podologue ?

 

Actuellement, il y aurait 11 000 pédicures-podologues en exercice. La plupart de ces travailleurs exercent en libéral et sont régis par différents statuts juridiques. Le salaire d’un podologue en libérale se situe entre 2 000 € et 3 000 € par mois. Pour ce cas, la rémunération dépend du volume de sa clientèle, de son secteur d’activité et de son statut.

Il y a également des salariés qui travaillent dans des hôpitaux, dans une maison de retraite, dans un établissement d’accueil, dans un centre de rééducation et de soins ou dans un institut de formation.

Vous trouverez dans le tableau suivant le salaire brut d’un pédicure-podologue en fonction de sa classe, de son échelon, de son indice brut, de son indice majoré et de son ancienneté (durée) dans le service.

 

Pédicure-podologue en classe supérieure

Échelon Indice brut Indice majoré Durée Salaire brut
1 518 445 2 ans 2 085,28 €
2 558 473 2 ans 2 216,49 €
3 595 501 2 ans 2 347,70 €
4 631 529 2 ans 2 478,91 €
5 669 558 2 ans 6 mois 2 614,80 €
6 709 588 3 ans 2 755,38 €
7 750 619 3 ans 2 900,65 €
8 792 651 4 ans 3 050,60 €
9 836 685 4 ans 3 209,93 €
10 886 722 3 383,31 €

 

Pédicure-podologue de classe normale

Échelon Indice brut Indice majoré Durée Salaire brut
1 444 390 1 an 1 827,55 €
2 484 419 1 an 6 mois 1 963,44 €
3 514 442 2 ans 2 071,22 €
4 544 463 2 ans 2 169,63 €
5 576 486 2 ans 6 mois 2 277,41 €
6 611 513 3 ans 2 403,93 €
7 653 545 3 ans 2 553,88 €
8 693 575 3 ans 2 694,46 €
9 732 605 4 ans 2 835,05 €
10 778 640 4 ans 2 999,06 €
11 821 673 3 153,69 €

 

Comment procéder à une reconversion professionnelle en pédicure-podologue ?

 

La profession de pédicure-podologue s’exerce majoritairement en libéral, car cela offre plus de mobilité aux travailleurs. Il est en effet possible d’organiser soi-même son emploi du temps. Beaucoup de personnes se convertissent en pédicure-podologue libéral pour sortir du salariat et acquérir de nouvelles expériences. La voie habituelle est de suivre directement une formation après avoir obtenu un baccalauréat de spécialité scientifique. Toutefois, les étudiants peuvent valider des Unités d’Enseignement de la formation de pédicure-podologue s’ils sont dans les cursus suivants :

  • Diplôme d’État infirmier/infirmière – diplômés de l’école des infirmiers IFSI : les étudiants ayant ce diplôme n’ont besoin de valider que 13 UE
  • Parcours Accès Santé Spécifique ou PASS : les étudiants ayant suivi ce parcours n’ont besoin de valider que 7 UE à condition que les 4 semestres dans ce parcours soient validés
  • Licence de Biologie : les étudiants possédant ce diplôme n’ont besoin de valider que 3 à 6 UE en fonction de leur parcours de biologie.
  • Diplôme d’États d’Ergothérapie : les étudiants ayant ce diplôme n’ont besoin de valider que 12 UE
  • Licence en Sciences et Techniques des Activités Physique et Sportive : 7 UE

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.