Salaire d’un coach sportif : combien gagne-t-il ?

Depuis quelques années, les coachs sportifs rencontrent un grand succès auprès du grand public. Dans le cadre de leur métier, ces professionnels vont conseiller et accompagner les amateurs de sport ou les professionnels pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs. Ils peuvent intervenir dans le secteur professionnel et privé.

Le métier de coach sportif : les points importants à connaître sur cette activité

De plus en plus de Français recherchent des professionnels pour les aider dans leur quête de retrouver la forme et leur bien-être. En principe, les coachs sportifs travaillent au sein de clubs de remise en forme. Ils vont soutenir les membres lors de leur pratique sportive. Les séances peuvent se dérouler de manière individuelle ou en groupe.

Le coach devra prendre en compte les attentes spécifiques des clients : perte de poids, musculation, etc. Lors d’une séance individuelle, il va commencer à évaluer les capacités physiques et le niveau du (de la) client(e). Il va se charger de mettre en place un programme d’entraînement personnalisé en accord avec son profil. Il s’assure alors que les exercices sont pratiqués correctement. Il va vérifier la posture, la sécurité lors de l’utilisation des appareils et l’état de santé du membre lors de chaque séance d’exercice.

Au sein d’un club, la majeure partie de son temps, il va se charger d’animer des cours collectifs tels que :

  • Le stretching ;
  • Le cardio-training ;
  • Le fitness, etc.

Le coach doit procéder à quelques préparations. Il doit planifier les animations, les chorégraphies et les musiques d’accompagnement. Il peut proposer ses services dans une salle de sport, à des associations, à des clubs sportifs professionnels et à des établissements de santé (EHPAD, centre de rééducation, etc.).

S’il le souhaite, un coach sportif peut se mettre à son compte et lancer sa propre affaire. Dans ce cas, il peut être amené à conseiller et accompagner :

  • Des particuliers ;
  • Des sportifs amateurs ;
  • Des professionnels.

Un coach ne se contente pas seulement de proposer un entraînement purement physique. Il va aussi aider à préparer le mental. Il va encourager ses élèves à prolonger leurs efforts. Il devra aussi les initier aux bonnes pratiques physiques et diététiques.

Exercer le métier de coach sportif : quels sont les avantages et les inconvénients ?

·      Un domaine en pleine expansion

Pour les aider à atteindre leurs objectifs, de plus en plus de personnes sollicitent l’accompagnement d’un coach sportif. Grâce à ses connaissances et à son expérience, ce professionnel est à même de donner des conseils pertinents.

·      Un métier pour gagner de l’estime

C’est un métier valorisant, épanouissant et enrichissant. Le coach va faire en sorte que les personnes accompagnées atteignent leurs objectifs personnels. C’est une profession « orientée vers l’Humain ». Ce métier convient parfaitement aux personnes qui souhaitent aider et soutenir les autres.

·      Un métier n’offrant pas une rémunération régulière

Dans les clubs, certains coachs sont engagés à temps partiel. Ils devront alors travailler avec de nombreux employeurs et cumuler plusieurs clients pour obtenir un bon salaire. Ces professionnels sont souvent amenés à travailler à des horaires décalés. S’ils accompagnent des particuliers, ils devront se conformer à leur emploi du temps (le soir, les week-ends).

Si le coach sportif s’oriente vers une profession en libéral, la rémunération va dépendre de nombreux facteurs :

  • L’expérience et la notoriété ;
  • La spécialisation ;
  • Le type de clientèle ;
  • La région.

Le salaire varie d’un professionnel à un autre.

·      Un domaine nécessitant l’implication de la personne accompagnée

Un coach va seulement jouer le rôle de conseiller et d’accompagnateur. Si la personne qu’il accompagne ne s’investit pas ou si elle n’est pas assez motivée, le coaching va être voué à l’échec. Il sera difficile d’atteindre les objectifs fixés.

·      Un secteur concurrentiel

De plus en plus de personnes souhaitent prendre soin de leur santé et avoir une bonne condition physique. En raison du potentiel de ce marché, de nombreux individus se reconvertissent en coach sportif.

Devenir un coach sportif : quelle est la formation à suivre ?

En France, pour exercer le métier de coach sportif, il n’y a pas de diplôme spécifique requis. Cependant, pour pouvoir encadrer une activité sportive et en faire une activité rémunérée, il faut disposer d’une carte professionnelle. Pour l’obtenir, il est essentiel d’avoir au moins un des diplômes suivants :

  • Le BPJEPS (Brevet Professionnel De La Jeunesse, De l’Éducation Populaire Et Du Sport) ;
  • Le Brevet d’État D’éducateur Sportif Option Métiers De La Forme ;
  • Le DEUST Métiers De La Forme (Bac+2) Ou DEUST STAPS ;
  • Une Licence STAPS (Il est tout à fait possible de prolonger les études en vue d’atteindre un Master) ;
  • Un diplôme de kinésithérapeute (C’est valable pour les personnes souhaitant occuper un poste à dimension médicale).

La carte professionnelle possède une durée de validité de 5 ans. Il suffit de la retirer auprès de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS). Il est également nécessaire d’effectuer une déclaration de l’activité. Certains justificatifs sont utiles pour demander une carte professionnelle : une carte d’identité, une copie des diplômes, un certificat médical et un formulaire spécial.

Quelles sont les compétences et les qualités essentielles pour devenir coach sportif ?

·      Avoir un bon sens du relationnel

Un coach sportif est amené à entrer en relation avec des personnes aux tempéraments différents. Il doit faire en sorte d’entretenir les bonnes relations avec ses élèves et ses interlocuteurs. L’acquisition de nouveaux clients va dépendre de son comportement et de sa capacité à communiquer.

S’il se met à son compte, il devra avoir certaines qualités commerciales pour lui permettre de prospecter et de fidéliser sa clientèle.

·      Être passionné par le sport

Avoir des diplômes et certaines aptitudes physiques permettent d’accéder au poste de coach sportif. Cependant, pour réussir dans ce domaine, il faut aimer le sport et être capable de transmettre sa passion. Le coach sportif doit proposer des animations pour rendre les séances plus intéressantes. Il doit être créatif pour maintenir l’attention et la motivation des personnes qu’il accompagne.

·      Être patient et tolérant

Un coach sportif doit être un bon pédagogue. Il doit rester patient et doit savoir positiver. Il faut qu’il reste à l’écoute de ses clients. Même si certains clients n’effectuent pas les bons gestes ou s’ils manquent de motivation, le coach trouvera les bons mots pour encourager le moral des troupes. Cela va permettre d’obtenir de meilleurs résultats. Il est important qu’il soit soucieux de ses élèves et qu’il sache se mettre à leur place dans certaines circonstances. En effet, le coach ne va pas forcément avoir affaire à des athlètes chevronnés.

·      Avoir de l’empathie

Le coach sportif devra s’impliquer personnellement en vue d’aider ses clients à concrétiser leurs projets. Il est nécessaire qu’ils se sentent soutenus.

·      Être de bonne humeur

Un coach sportif joue également le rôle d’animateur de groupe. Il doit montrer sa bonne humeur en toutes circonstances. Il est tenu d’appliquer les règles de sécurité et ne pas mettre en péril la santé de ses clients.

Quelles sont les possibilités d’évolution de carrière d’un coach sportif ?

Avec le temps, le métier de coach sportif s’avère usant physiquement. Après avoir acquis plusieurs années d’expérience, il faut envisager une reconversion. Ce professionnel peut :

  • Prétendre au poste de directeur au sein d’un club de remise en forme ;
  • Devenir formateurs de futurs coachs ;
  • Ouvrir son affaire et monter une micro-entreprise.

Combien gagne un coach sportif ?

La rémunération d’un coach sportif va dépendre en fonction de nombreux paramètres tels que le niveau d’expertise et les conditions de travail.

·      Salaire coach sportif en salle : combien perçoit-il ?

Au début de sa carrière, le coach diplômé va obtenir un salaire équivalent au SMIC. Son taux horaire va varier de 10 à 11 euros bruts. Dans le domaine du coaching, de nombreux professionnels n’accèdent qu’à un contrat à temps partiel.

La rémunération des coachs professionnels varie de 19 000 à 26 000 euros brut par an. Le montant du salaire va dépendre de :

  • La notoriété du coach ;
  • L’entreprise qui l’emploie.

Dans une salle de fitness, le salaire d’un coach ne dépasse pas 2 500 euros brut par mois.

·      Salaire coach sportif indépendant : quels sont ses revenus ?

En moyenne, un coach indépendant facture en moyenne 36 euros par heure. Le tarif appliqué varie de 10 à 60 euros de l’heure. Les professionnels qui se mettent à leur compte devront déduire les charges sociales (protection sociale, etc.) et les charges externes (matériel de fitness, publicités, etc.). Le coach devra dispenser ses cours dans un environnement spacieux et sécurisé.

·      Salaire coach sportif privé : à combien s’élève sa rémunération ?

Si le coach se déplace à domicile, le tarif appliqué va être défini selon la spécialisation, les prestations, la clientèle cible, la zone de couverture, etc. Le client aura le choix entre payer à l’heure ou souscrire à un forfait mensuel.

Les travailleurs indépendants qui se déplacent à domicile ont l’occasion de générer des revenus en plus. Ils pourront proposer à leurs clients des compléments alimentaires adaptés et des matériels particuliers tels que les matériels de musculation, les tenues de sport, etc.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.