Salaire assistante dentaire : les rémunérations

L’assistant dentaire est une personne qui assiste le dentiste pour le bon déroulement de sa fonction. Il peut travailler dans une clinique, dans un hôpital ou encore dans un cabinet privé. Son rôle est crucial au sein d’un cabinet dentaire. C’est lui qui installe le patient sur le fauteuil et se charge de la préparation des matériels nécessaires durant l’intervention (conditionnement et stérilisation). Il organise également les rendez-vous du dentiste et conseille les patients sur les règles basiques d’hygiène bucco-dentaire. L’assistant dentaire s’occupe aussi de la gestion du stock des produits et des matériels dentaires. Si telles sont les fonctions d’un assistant dentaire, quelle serait donc sa rémunération ? Focus sur le sujet.

Les rémunérations d’un assistant dentaire en France

Durant ses premières années, l’assistant dentaire perçoit un salaire situé entre 1 600 et 1 700 euros brut par mois. Ce chiffre évolue au fur et à mesure que sa carrière avance. Le taux horaire brut est de plus de 11 euros. Arrivé à l’âge de la retraite (avec plus de 20 ans d’expérience), ce bras droit du chirurgien-dentiste peut gagner mensuellement entre 2 130 et 2 450 euros brut.

·      Les primes dont bénéficient les assistants dentaires

En ce qui concerne les primes, il y a ce qu’on appelle « prime de secrétariat » qui équivaut la somme de 155 euros. Cette somme est décidée par la convention collective nationale des cabinets dentaires. Elle est offerte en cas de complexité de la tâche élaborée. Tous les 3 ans, une prime d’ancienneté est versée et complète le salaire d’assistant dentaire.

·      Quelques avantages à profiter

Dans certains contrats de travail, l’assistant dentaire peut également recevoir un 13e, voire même un 14e mois. L’unique condition pour arriver à ce stade est de se former et de justifier le nombre d’années d’expérience. Le salaire d’un assistant dentaire peut également varier selon la région où il se pratique. En exemple, on peut constater une augmentation d’environ 10% en région parisienne, par rapport à d’autres zones.

·      La différence de salaire d’un assistant dentaire entre un homme et une femme

Si on fait un petit détour sur l’égalité entre le traitement des femmes et des hommes pour le métier d’assistant dentaire, on peut constater un écart d’environ 3%. Si les femmes ne perçoivent à peu près que 1 690 euros de salaire net par mois, les hommes profitent d’environ 1 739 euros nets par mois.

·      Un petit tour sur le salaire d’un assistant dentaire en Suisse

Afin d’avoir une idée de ce qui s’offre ailleurs, un assistant dentaire est payé à peu près 4 398 CHF par mois en Suisse. On estime qu’il perçoit à peu près 102 493 CHF par an. Ce qui reste largement intéressant.

Le salaire d’un assistant dentaire suivant son niveau d’expérience

Un assistant dentaire débutant perçoit un salaire d’environ 1 280 euros net par mois. Entre 1 à 3 ans d’expérience, on peut le qualifier en début de carrière. Il aura donc une rémunération avec un taux de moins de 24% que la moyenne.

Entre 4 à 9 ans d’expérience, on peut affirmer qu’il est en milieu de carrière. Il peut dans ce cas profiter d’un salaire moyen de 1 530 euros. Cela lui fera moins de 9% que le salaire médian.

Lorsqu’il sera confirmé, c’est-à-dire, entre 10 à 20 ans d’expérience, il peut toucher un salaire moyen de 1 970 euros. Il aura ainsi plus de 17% à comparer au salaire moyen qui est de 1 690 euros par mois.

En fin de carrière, quand il sera doté de plus de 20 ans d’expérience, il aura un salaire tournant autour de 2 130 euros. Cela lui fera profiter de plus de 26% que la rémunération moyenne.

Toutefois, il est à noter que ces montants peuvent varier en fonction de nombreux critères. Cela peut notamment concerner l’établissement dans lequel il exerce.

Salaire assistant dentaire : une nette augmentation depuis janvier 2022

Depuis le 27 janvier 2022, le salaire d’assistant dentaire a connu une nette revalorisation, en France. Cette rémunération a augmenté de 3,5% par rapport aux années précédentes. Elle a été décidée par les membres de la Commission Paritaire Permanente de Négociation et d’Interprétation des cabinets dentaires libéraux (CPPNI).

Ce nouveau salaire d’assistant dentaire a été appliqué depuis le 1er janvier 2022. Il englobe les primes de secrétariat et d’autres récompenses qui sont fixées selon le salaire minimal. Cette réévaluation du salaire d’assistant dentaire a permis d’augmenter leur taux horaire entre 10,57 à 11 euros. De ce fait, le salaire brut mensuel sera donc de 1 589,47 à 1 603,15 euros pour 35 heures de travail par semaine, pendant toute l’année.

L’assistant dentaire dont la rémunération dépasse déjà cette grille salariale ne sera pas touché par cette augmentation. Cependant, son employeur est libre de décider si la réévaluation sera appliquée ou pas.

Les primes des assistants dentaires

Les assistants dentaires bénéficient de plusieurs types de primes, dont on a déjà eu  l’occasion d’évoquer certains d’entre eux plus haut. Il peut notamment s’agir de :

·      La prime d’ancienneté

Selon la convention collective des cabinets dentaires, tous les salariés œuvrant dans ce domaine bénéficient d’une prime d’ancienneté. Pour jouir de cette prime, l’employé doit au moins avoir trois ans de service en tant qu’assistant dentaire. Le montant de la prime est situé entre 3 à 12% du salaire de base, en fonction des années de service.

Cette prime d’ancienneté est attribuée pour valoriser les salariés les plus fidèles et les plus expérimentés, au sein du cabinet. Pour les trois ans d’expérience, la prime est de 3%. Elle est de 6% pour les employés avec 6 ans d’ancienneté et de 12% pour les 12 ans d’années de service. Au-delà de 12 ans jusqu’à 20 ans, elle augmente de 1% par année d’expérience.

Le montant de la prime peut s’élever à 166 euros. Cependant, le versement de ce bonus est soumis à plusieurs conditions établies par la Conventions Collectives des Cabinets Dentaires.  Parmi ces conditions, il y a :

  • L’établissement, le rappel et le suivi des échéances administratives,
  • L’accomplissement des tâches comptables basiques (traiter, préparer et régler les factures),
  • La rédaction des courriers du cabinet et la réalisation de certaines recherches ou travaux d’études pour le praticien.

 

·      La prime d’assiduité

Comme son nom l’indique, cette prime est versée aux employés qui illustrent par leur présence régulière. Elle est attribuée par l’employeur lui-même afin de motiver le salarié. Cependant, elle doit se faire de manière objective et doit passer par voie de note interne. Elle sera ajoutée au salaire de l’assistant dentaire et ne remplace en aucun cas une augmentation légale.

Pour bénéficier de cette prime, l’assistant dentaire doit :

  • Faire preuve d’assiduité,
  • Ne pas être en retard à son poste pendant une période bien définie,
  • Ne pas avoir des absences non justifiées.

Dans le cas où l’assistant dentaire ne remplit pas ces conditions, la prime peut être réduite, mais pas annulée.

·      La prime exceptionnelle

Le versement d’une prime exceptionnelle à l’assistant dentaire est une décision libre de son employeur. Elle se fait de manière ponctuelle et les conditions d’obtention ne sont pas strictes. Néanmoins, lorsque l’employeur décide d’attribuer une prime exceptionnelle à un de ses employés, il doit afficher sa décision dans un endroit visible par tous les restes des salariés.

Le montant de l’ensemble de toutes ces gratifications peut atteindre entre 300 à 400 euros bruts par trimestre.

Où un assistant dentaire peut-il travailler ?

Un assistant dentaire aura largement le choix parmi les établissements dans lesquels ils souhaitent travailler. Il peut choisir de faire carrière dans un cabinet privé ou une institution publique. Il peut travailler dans un centre hospitalier ou dans un centre de soins dentaires privé ou mutualiste.

Pour profiter d’un salaire d’un assistant dentaire plus intéressant, il peut également exercer en tant qu’indépendant, ce qui lui permettra par la même occasion de profiter de plus de liberté.

Les conditions qui permettraient d’exercer le métier d’assistant dentaire

Pour pouvoir exercer le métier d’assistant dentaire, vous devez détenir un titre d’Assistant Dentaire inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles. Vous pouvez aussi suivre des formations ou obtenir une validation des acquis de l’expérience pour avoir votre titre d’assistant dentaire.

En tant qu’assistant dentaire, vous allez devoir exercer sous la responsabilité d’un chirurgien-dentiste. À noter qu’un assistant dentaire est le seul professionnel habilité pour seconder ce spécialiste de la santé dentaire. Tout au long de son exercice, il sera tenu par le secret professionnel. Vous devez par ailleurs avoir plus de 18 ans.

Les qualités et compétences requises pour un assistant dentaire

Comme tous les métiers, être un assistant dentaire demande de maîtriser des compétences techniques. Il doit être capable de maîtriser les éventuels risques infectieux dans la manipulation des appareils et des équipements destinés aux soins dentaires. Il devrait connaître les différentes opérations de nettoyage et de stérilisation.

Sa fonction se résume à :

  • L’aide opératoire,
  • La sensibilisation sur la santé bucco-dentaire,
  • Et la création et le suivi des dossiers des patients.

Parmi ses autres missions, il doit éventuellement s’assurer du bon fonctionnement du cabinet. Il se doit d’assurer le dialogue avec les partenaires et les différents fournisseurs.

Pour pouvoir exercer son rôle dans les meilleures conditions, il doit notamment :

  • Disposer d’un bon relationnel,
  • Apprécier le travail en équipe,
  • Maîtriser divers logiciels informatiques dentaires,
  • Faire preuve d’autonomie et de débrouillardise,
  • Avoir un grand sens de l’observation.

Le cursus à suivre pour devenir un assistant dentaire confirmé

Si vous choisissez d’intégrer un centre de formation agréée pour devenir assistant dentaire, vous devez prévoir entre 12 et 18 mois. L’institution doit être accréditée par la commission paritaire nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (CPNE-FP).

Si vous justifiez de plus de 3 ans d’expérience dans cette profession, vous pouvez passer par une validation des acquis. Votre formation peut passer en alternance avec votre emploi au sein d’un cabinet dentaire. Quant aux modalités d’évaluation, elles peuvent être, soit par écrit, soit par un examen oral.

Durant cette formation, vous aurez à soulever différents sujets :

  • Les façons de communiquer avec les patients,
  • Les méthodes de désinfection et de stérilisation des appareils,
  • Les détails de l’imagerie médicale,
  • La gestion de l’agenda client et celui du cabinet,
  • L’organisation des rendez-vous des patients et du praticien avec qui il collabore,
  • Les gestes d’urgence et les soins y afférents,
  • La prévention des risques au travail,
  • Le contrôle des dossiers de remboursement.

En ce qui concerne les conditions d’admission à une formation en assistant dentaire, vous devez avoir au moins 18 ans. Il faut également que vous soyez titulaire du Brevet des Collèges ou du Diplôme National du Brevet. Ou soit vous devez justifier d’un niveau de formation V. Vous devez aussi être salarié dans un cabinet dentaire ou un cabinet de stomatologie.

Ce qui vous devez savoir c’est que la formation peut être gratuite pour un salarié étant donné qu’il sera à la charge de votre employeur. À son tour, ce dernier peut bénéficier d’un financement à travers un organisme paritaire.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.