Salaire kiné : combien gagne-t-il ?

Le kinésithérapeute est un professionnel de santé qui prend soin de ses patients à travers des techniques liées au mouvement et au toucher. À part le sens du contact, ce métier demande une grande dextérité et une énergie physique. Mais est-ce que le salaire d’un kiné rapporte bien ? Voici les éléments de réponse sur le sujet.

 

Un kinésithérapeute : Que fait-il vraiment ?

 

Chargé de la rééducation fonctionnelle et motrice du corps d’un patient, le masseur kinésithérapeute ou simplement le kiné s’occupe de patients qui sont atteint de troubles, que ce soit neurologiques, paralysie. Dans le cadre de remises en formes (esthétique et /ou sportif), de massage et relaxation, il s’occupe également des personnes qui souffrent de rhumatismes ou d’affection circulatoires, de troubles respiratoires. C’est-à-dire, sa mission principale est donc d’aider les patients à retrouver une fonction motrice normale.

Pendant une séance de kiné, ce professionnel procède à un massage de son patient. Il guide également le patient dans le choix des exercices et mouvements divers à pratiquer. Selon l’état du patient, il utilise de l’ionisation, des appareils, des ultrasons, des poids, de l’eau, etc.

Après un examen des radiographies et/ou un diagnostic d’un médecin, ce professionnel de santé intervient sur prescription médicale. Toutefois, vous pouvez aussi trouver des kinés qui agissent sans prescription médicale.

 

En tant que kinésithérapeute : Quelles sont les qualités et compétences requises ?

 

La manipulation des patients ainsi que la répétition des exercices de rééducation et les massages nécessitent en premier lieu une bonne résistance physique.

De façon rationnelle, il agit dans le choix des techniques et soins adaptés aux besoins d’un patient. À part cela, il doit avoir un bagage en comptabilité, administration, marketing pour le bon fonctionnement de son travail.

Le sens de l’écoute compte aussi parmi les qualités requises au masseur-kinésithérapeute. En effet, il doit être en mesure d’écouter ses patients et créer une relation de confiance avec eux.

Masseur-kinésithérapeute et son lieu d’exercice

 

Le kinésithérapeute travaille très souvent en libéral ou en centre hospitalier. Toutefois, ce métier peut être également exercé dans divers établissements comme une maison de retraite, un cabinet médical, des établissements de soins ou encore des établissements thermaux. Ce professionnel de santé peut aussi travailler dans des centres de remise en forme.

 

À combien s’élève le Salaire d’un kiné débutant ?

 

En France, le salaire d’un kiné, sans expérience, qui travaille dans le secteur public hospitalier est dans les 1 600 euros bruts par mois. Dans le cas où il va exercer en libéral, il n’y aura pas de plafond à son salaire. Mais en moyenne, le kiné débutant dans le secteur privé peut bénéficier d’un salaire allant de 2 000 euros à 3 500 euros par mois.

 

Quel est le salaire d’un kiné hospitalier ?

 

Il faut se fixer sur l’ancienneté dans la fonction publique hospitalière pour savoir le salaire du masseur-kinésithérapeute :

  • Un kiné avec un an d’ancienneté gagne environ 1 983 euros nets par mois ;
  • Un kiné avec 5 ans d’ancienneté gagne environ 2 224 euros nets par mois ;
  • Un kiné avec 20 ans d’ancienneté gagne environ 3 133 euros nets par mois ;
  • Un kiné en fin de carrière gagne dans les 3 552 euros nets par mois.

Après une expérience professionnelle de 4 ans dans un centre hospitalier, le kiné peut choisir de préparer :

  • Le diplôme de cadre de santé, qu’il peut obtenir en 1 an
  • Ou le diplôme de directeur de soins, qu’il peut obtenir en 2 ans.

Grâce à ces diplômes, vous pourrez prétendre à un poste d’encadrement dans un service ou encore de formateur auprès d’étudiants. Il vous sera également possible de vous orienter vers une spécialisation comme le sport, la kinésithérapie respiratoire ou encore l’ostéopathie.

Le salaire d’un kiné libéral

 

Il y a aujourd’hui une grande différence entre le salaire d’un kiné hospitalier et le salaire d’un kiné libéral. En effet, le salaire d’un kiné libéral est en moyenne entre 2 500 et 3 500 euros par mois.

Il faut savoir que la Sécurité sociale a établi une convention qui fixe les tarifs de chaque acte médical. Selon cette convention, le tarif d’une séance de kiné est de 16,13 euros pour la rééducation d’un membre. Ce tarif diffère d’un type de soin à un autre. Par ailleurs, la durée d’une séance de kiné est de 20 à 30 minutes.

 

Information nécessaire pour devenir masseur-kinésithérapeute

 

Il faut savoir que le métier de Kiné nécessite un DEMK ou Diplôme d’État de Masseur Kinésithérapeute. Il y a des possibilités de formations à suivre après ce diplôme. Pour cela, vous avez le choix entre la kinésithérapie pédiatrique, la reconstruction posturale. Et pourquoi ne pas opter pour des spécialisations comme l’ostéopathie, la chiropractie, la mycothérapie, etc.

Quel est le salaire d’un kiné du sport ?

 

Comme son nom l’indique, le kinésithérapeute du sport s’occupe des sportifs, qu’ils soient amateurs ou de haut niveau. Vraie rééducation du corps, le kiné du sport a pour mission de prévenir et de traiter les blessures des articulations ou des muscles survenues dans le cadre d’une activité physique. On le trouve de temps en temps dans un centre de rééducation, on peut le trouver également dans un club de sport, dans une fédération de sport, dans un centre de préparation olympique. Dans le cadre d’une activité physique de haut niveau, il est souvent amené à travailler avec d’autres professionnels de santé et des entraîneurs.

Le salaire d’un kiné sportif qui travaille dans un centre hospitalier est moins important par rapport à celui du praticien qui exerce en libéral. Néanmoins, le salaire du kinésithérapeute du sport offre plus de stabilité financière grâce à une rémunération fixe.

Si le kiné du sport exerce dans un secteur public, il empoche entre 1 700 à 3 000 euros par mois toujours selon son ancienneté. Dans le secteur privé, la rémunération du kiné du sport dépend généralement de quelques critères, tels que : la clientèle, les heures effectuées, les dépenses fixes, etc. En général, ce praticien peut percevoir dans les 3 500 euros par mois.

 

Quelle formation suivre pour devenir kiné sportif ?

 

Pour exercer en tant que kiné du sport, vous devez suivre quelques formations indispensables :

  • Soit vous optez pour la PACES (Première Année Commune aux Études de Santé) à la faculté de médecine. Et vous poursuivez ensuite vos études dans une école de masso-kinésithérapie ;
  • Soit vous optez pour la formation complémentaire dans une école privée ou à l’université.

Vous pouvez, par exemple, obtenir un Diplôme d’Université Kinésithérapeute du sport à l’Université de Nantes.

 

Quel est le salaire d’un kiné ostéopathe ?

On confond souvent l’ostéopathie et la kinésithérapie. Certes, dans les deux cas, le praticien entre directement en contact avec le patient et utilise des techniques manuelles pour prendre soin de celui-ci. Il faut savoir que le kiné travaille seulement que sur une partie bien locale, c’est-à-dire, musculations ou articulations lésées suite à une pathologie ou un accident. L’ostéopathe, quant à lui, va traiter le corps dans son ensemble pour rechercher l’origine de la pathologie.

Il faut savoir que tout masseur kinésithérapeute peut suivre une formation en ostéopathie à temps partiel.  Pour cela, il faut :

 

  • Abandonner le titre de kinésithérapeute et exercer en tant qu’ostéopathe ;
  • Exercer les deux métiers dans des cabinets différents ;

En France, on trouve souvent le kiné ostéopathe dans le secteur privé. Il perçoit généralement entre 1 064 euros bruts et 4 883 euros bruts par mois, soit un salaire moyen de 2 974 euros bruts mensuels. Bien évidemment, il faudra en déduire les charges et impôts qui représentent environ 60 % des revenus des professions libérales.

 

 Formations et études à suivre

 

Pour devenir kiné-ostéopathe, les bacheliers suivent souvent une formation classique en kinésithérapie. Il s’agit de suivre une PACES à la faculté de médecine puis d’opter pour des études de kiné pour accéder au Diplôme d’État de Masseur Kinésithérapeute.

Le jeune kiné pourra, ensuite, se tourner vers une formation en temps partiel pour devenir ostéopathe dans une école d’ostéopathie privée. Il suit, alors, une formation dite en alternance, c’est-à-dire des séminaires de 4 jours une fois par mois. Tout comme le cursus temps plein, dédié aux bacheliers, le cursus temps partiel est réalisé sur 5 ans d’études à l’issue duquel il y aura un examen commun.

 

En conclusion, un kiné peut très bien gagner sa vie. Son salaire dépendra de son activité, du type de soin proposé ainsi que des heures passées au travail. Néanmoins, il faut prendre en compte un investissement initiale pour l’achat de matériel nécessaire au bon exercice de cette profession. Chaque année, de plus en plus de personnes sont attirées par ce métier.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.