Salaire ergothérapeute : les revenus possibles

L’ergothérapie n’est pas juste une profession paramédicale parmi tant d’autres. Elle vise à aider les patients à devenir plus autonomes, qu’il s’agisse d’un bébé, d’un enfant, d’un adulte ou encore d’une personne plus âgée. La mission principale d’un ergothérapeute est de prendre soin de tout individu atteint d’un handicap. Pour mener à bien son travail, de manière générale, un ergothérapeute gagne entre 24 000 et 30 000 euros bruts l’année. Ce qui fait donc un salaire mensuel de 2000 à 2 500 euros environ. Néanmoins, la grille salariale varie par rapport aux compétences ainsi que l’expérience. Quels sont donc tous les revenus possibles d’un ergothérapeute ?

Salaire d’un ergothérapeute, tout est une question de cheminement

Bien qu’il y ait cette envie d’aider autrui, il est tout à fait justifié de se demander à combien un ergothérapeute est-il rémunéré. Dans les hôpitaux français, un ergothérapeute débutant commence sa carrière avec un revenu moyen. Néanmoins, au fil des années, il obtient une rémunération plus élevée, en fonction de l’expérience acquise. Il va de soi que tout dépend de la motivation à progresser du professionnel.

·      Salaire d’un ergothérapeute en début de carrière

Au début de sa carrière, un ergothérapeute reçoit un salaire allant de 1 700 à 1 900 euros bruts chaque mois. Avec un taux horaire allant au-delà de 14 euros, sa rémunération peut être au-dessus de 22 000 euros bruts mensuels. Notons qu’il est tout à fait faisable de négocier le salaire ergothérapeute à la première embauche. Cette négociation se base sur les compétences spécifiques que pourrait avoir le professionnel.

·      Salaire d’un ergothérapeute en milieu de carrière

Le salaire d’un ergothérapeute ayant une expérience de 4 à 9 ans est d’environ 43 600 euros par mois. Soulignons qu’il s’agit d’une rémunération moyenne. Cela représente près de 17% en plus du salaire moyen en France. Mensuellement, l’ergothérapeute en milieu de carrière obtient un salaire net de 2 730 euros. Un professionnel comptant une expérience de 10 à 20 ans reçoit un traitement moyen de 68 500 euros l’année.

·      Salaire d’un ergothérapeute en fin de carrière

Un ergothérapeute senior ayant acquis une expérience de plus de 20 ans perçoit un salaire de 74 300 euros l’année. Soit près de 5 000 à 6 000 euros nets par mois. Soulignons que trois principes définissent la rémunération du professionnel. Il faut tenir compte de l’ancienneté, du secteur d’activité et pour finir de l’orientation. Si celle-ci se tourne plus vers le public ou alors vers le libéral.

Une rémunération en fonction de l’échelon

L’échelon fait partie des critères déterminants du salaire ergothérapeute. On distingue deux types catégories de classe :

  • L’ergothérapeute de classe normale,
  • L’ergothérapeute de classe supérieure.

La grille salariale dépendra de celles-ci, mais aussi des échelons des professionnels.

·      Une rémunération dépendante des échelons

Voici la grille indiciaire pour les ergothérapeutes de classe normale :

Echelon Durée Salaire brut mensuel
1 1 an 1 891,51 euros
2 1 an et 6 mois 2 032,16 euros
3 2 ans 2 143,71 euros
4 2 ans 2 245,56 euros
5 2 ans et 6 mois 2 357,11 euros
6 3 ans 2 488,07 euros
7 3 ans 2 643,27 euros
8 3 ans 2 788,77 euros
9 4 ans 2 934,27 euros
10 4 ans 3 104,02 euros
11 3 264,07 euros

Vous l’aurez compris, un ergothérapeute gagne une somme moins élevée. Celle-ci varie généralement entre 1 800 et 3 000 euros bruts par mois. Dans le cas où le professionnel se fait reclasser, alors on peut reconsidérer la valeur de ses indemnités.

·      Salaire en classe supérieure selon l’échelon

Voici pour ce qui est de la grille indiciaire des ergothérapeutes de classe supérieure :

Echelon Durée Salaire brut mensuel
1 2 ans 2 158,26 euros
2 2 ans 2 294,06 euros
3 2 ans 2 429,87 euros
4 2 ans 2 565,67 euros
5 2 ans et 6 mois 2 706,32 euros
6 3 ans 2 851,82 euros
7 3 ans 3 002,17 euros
8 4 ans 3 157,37 euros
9 4 ans 3 322,27 euros
10 3 501, 72 euros

Pour pouvoir passer à la classe supérieure, il est nécessaire de s’inscrire à un état d’avancement. A celui-ci doit s’ajouter un nombre d’années d’exercice. Là seulement, le praticien pourra bénéficier d’une meilleure position et rémunération. Le salaire d’un ergothérapeute de classe supérieure varie entre 2 000 euros et 3 300 euros bruts par mois.

Il est tout à fait possible pour un praticien de prétendre à des primes. Lesquelles ? Eh bien, celle du 13ème mois, par exemple. Il peut aussi demander une prime de participation ou une prime d’intéressement. Pour bénéficier d’un salaire plus élevé, il est recommandé de se tourner vers le travail libéral. Rappelons malgré tout que le tarif dépend de la notoriété de l’ergothérapeute, mais aussi de son secteur géographique. Il faut également tenir compte des méthodes qu’il maîtrise. C’est de cette manière qu’il pourra présenter des tarifs adaptés, qui lui conviennent, mais aussi à ses patients.

Plus d’avantages pour l’ergothérapeute du secteur privé

Le salaire ergothérapeute du secteur privé dépend de la convention collective de l’établissement dans lequel il exerce. Qu’il s’agisse d’une clinique ou bien d’un cabinet privé. Ces praticiens sont généralement les mieux payés. Un ergothérapeute libéral peut gagner entre 2 000 et 3 000 euros bruts le mois. Alors que dans le secteur public, le revenu moyen, lui, est seulement de 2 400 euros environ par mois.

Il y va sans dire que le professionnel est en droit de définir ses propres tarifs. Néanmoins, il est nécessaire que ceux-là soient adaptés à ceux de la concurrence. Soulignons que dans les grandes villes de France, le prix d’intervention d’un ergothérapeute privé est beaucoup plus cher. Par contre, en province, les tarifs sont nettement moins élevés.

Quel est le salaire d’un ergothérapeute dans d’autres pays ?

Au Canada, la rémunération moyenne d’un ergothérapeute est de 80 505 euros l’année. Celle-ci dépend du nombre d’années d’expérience ainsi que du centre dans lequel il exerce. Au Québec, par exemple, le salaire ergothérapeute est déterminé par les balises du système de santé.

C’est aux États-Unis que la rémunération semble beaucoup plus intéressante. D’ailleurs, le métier d’ergothérapeute fait partie des mieux payés. Pour ceux qui comptent une expérience d’1 à 5 ans, ils toucheraient environ 56 000 euros l’année. Ce qui représente plus de 4 000 euros le mois. Les professionnels comptant plus 10 ans d’expérience reçoivent un salaire annuel de 84 000 euros. Une rémunération mensuelle d’environ 7 000 euros.

En Belgique, un ergothérapeute indépendant reçoit une rémunération de près de 6 600 euros par mois. Il faut savoir qu’une séance d’une heure est tarifée à environ 55 euros. En partant du principe qu’un praticien peut recevoir une trentaine de patients tout au long de la semaine, on peut donc dire qu’il gagne une somme assez conséquente. Néanmoins, le salaire n’est pas net. En effet, les cotisations sociales ainsi que d’autres charges seront déduites du montant.

Quelles sont les conditions de travail d’un ergothérapeute ?

L’ergothérapeute peut intervenir dans les différentes structures où il y a des patients présentant des difficultés motrices. Peu importe l’âge ainsi que la source de la perte d’autonomie de ceux-là. Le professionnel peut donc exercer sur prescription médicale dans un hôpital généraliste, mais aussi dans un centre médico-social.

Le praticien est tout à fait en mesure de se rendre au domicile des patients. Il est également habileté à intervenir dans les centres de rééducation et de réadaptation fonctionnelle pour adultes et enfants. On peut trouver un ergothérapeute en neurologie, en traumatologie et en centres de postcure. Il peut aussi travailler dans les établissements destinés aux personnes âgées ainsi que dans les hôpitaux psychiatriques.

Quel parcours suivre pour être ergothérapeute ?

Avant de bénéficier du salaire ergothérapeute, il est obligatoire d’obtenir un Diplôme d’État d’ergothérapeute. Pour être diplômé, il faut intégrer un Institut de Formation en Ergothérapie. Celle-ci dure trois ans.

Pour pouvoir intégrer l’institut, il est requis d’avoir le bac et ensuite de réussir le concours d’entrée. Rappelons que celui-ci est très sélectif. Il faut donc bien s’y préparer. Le candidat a la possibilité d’y accéder après une Première Année Commune aux Études de Santé.

On retrouve principalement trois épreuves : un résumé de texte, des épreuves de biologie et physique ainsi que des tests psychotechniques. Le candidat doit valider les 180 crédits européens. Là seulement, il pourra conférer le grade de licence, donc le Diplôme d’État d’ergothérapeute.

Dans quel autre domaine peut intervenir un ergothérapeute ?

En France, il y a près de 15 000 ergothérapeutes. Ce métier compte un grand nombre de femmes. Environ 87% en sont constitués. Un ergothérapeute n’est pas restreint à travailler uniquement dans le secteur paramédical. Il peut aussi œuvrer avec des spécialistes en design industriel ou en ergonomie. Le but étant de trouver une solution commune au mieux-être des personnes en situation de handicap dans l’espace public.

L’ergothérapeute a les facultés nécessaires pour intervenir lors du processus de conception des produits industriels à usage domestique. On peut compter entre autres les ascenseurs ainsi que les sanitaires. Pour finir, il arrive que les assurances fassent appel aux ergothérapeutes. Ceux-là sont les plus aptes à évaluer un préjudice subi par une personne en situation de handicap suite à un accident.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.