Salaire d’un opticien lunetier : combien gagne-t-il ?

La principale mission d’un opticien-lunetier est de s’occuper de la conception et du montage des appareils de correction. Dans le cadre de son activité, il va vendre des lentilles de contact, des lunettes de vue, des lunettes de soleil, des produits d’entretien, etc. Il travaille souvent dans une boutique et peut se déplacer à domicile.

Métier d’opticien lunetier : les points essentiels à connaître à ce propos

L’opticien lunetier intervient de l’évaluation à la réalisation des lunettes. Il va procéder au contrôle, à l’adaptation et à la vente d’appareils de correction. Pour réussir les missions qui lui incombent, il possède de nombreuses compétences. Les clients qui s’adressent à lui devront se munir d’une ordonnance qui provient d’un ophtalmologiste.

Une fois que l’opticien lunetier a en main l’ordonnance, il va effectuer ses propres analyses à son tour. Il va procéder :

  • Aux mesures optométriques ;
  • À des tests pour évaluer l’acuité et à la perception visuelle du patient.

L’opticien lunetier pourra s’adapter et sélectionner la formule adaptée pour compenser le défaut de vision du patient. Lorsqu’il aura terminé la correction, il va lui exposer les caractéristiques ainsi que les impératifs des appareils optiques. Le choix de l’équipement d’optique va dépendre de l’âge du client et de son mode de vie.

En tant que professionnel, l’opticien lunetier est à même de proposer des montures adaptées à la morphologie du visage et à la correction proposée. Pour dénicher la monture qui convient au client, ce professionnel de santé va l’inciter à essayer plusieurs modèles. Il peut prodiguer des conseils relatifs à la qualité des verres :

  • Le verre aminci ;
  • Les antirayures ;
  • Les antireflets.

L’opticien lunetier va également se charger de la saisie du dossier informatique et à la prise en chargeauprès de la mutuelle. Grâce à son savoir-faire, il va contrôler les lunettes ou les lentilles de contact. Il s’assure que les équipements d’optique correspondent aux besoins du patient. Il va procéder aux ajustements nécessaires. Il propose un service après-vente et peut effectuer les éventuelles réparations.

Outre les équipements de correction d’optique, ce professionnel met également en vente :

  • Les lunettes de protection solaires ;
  • Des étuis ;
  • Des produits d’entretien ;
  • Des instruments d’optiques (loupes, microscopes).

Le métier d’opticien lunetier est aussi assimilé à celui d’un technico-commercial. Ce professionnel de santé peut travailler en tant que salarié au sein :

  • D’un magasin indépendant ;
  • D’un centre mutualiste ;
  • D’une franchise.

Quelles sont les compétences et les qualités requises ?

Pour exercer le métier d’opticien lunetier, il faut avoir une appétence pour les sciences orientées vers l’optique. Il doit maîtriser le montage ainsi que la réparation des lunettes. Pour mieux répondre aux besoins de ses clients, il se sert des dernières innovations telles que :

  • L’impression 3D ;
  • L’orthokératologie ;
  • Les lentilles connectées, etc.

Comme il va être en contact permanent avec les patients, l’opticien lunetier doit avoir un bon sens du relationnel. Il faut également qu’il soit attentif aux clients pour satisfaire leurs besoins. Ce professionnel est amené à travailler en équipe. Ce professionnel doit aussi faire preuve d’initiative et de créativité. Ainsi, il sera à même de répondre aux diverses demandes.

Pour réussir dans ce domaine, il faut être polyvalent et avoir un talent de commercial. Il devra se montrer convaincant lorsqu’il discute avec ses clients. Ce professionnel doit être serviable, répondre aux questions des clients et de les aider dans le choix de certains articles. Il doit aussi connaître les produits en accord avec l’air du temps pour les proposer aux clients.

Le métier d’opticien lunetier exige de la minutie et un sens manuel. Il doit agir avec agilité pour ajuster les montures des clients et pour effectuer les réparations nécessaires. Il faut également avoir des connaissances paramédicales. Ainsi, ce sera plus pratique pour lui de réaliser des examens de vue sur les patients et pour adapter les lentilles de contact.

Même si ce professionnel de la santé intervient surtout sur le plan médical, il doit aussi avoir des compétences au niveau de la gestion administrative. S’il envisage d’ouvrir sa propre entreprise, il devra avoir certaines aptitudes liées à la gestion d’entreprise.

Se former au métier  : quel est le parcours à suivre ?

·      Les profils adaptés

Les profils scientifiques peuvent suivre cette voie. Les élèves ayant choisi les options maths et physique-chimie seront avantagés. Ils disposent d’un bel atout pour intégrer la formation d’opticien lunetier. Les étudiants qui ont arrêté leur étude de médecine peuvent se réorienter et suivre une formation vers les métiers de la santé visuelle.

·      La reconversion professionnelle

Le métier d’opticien lunetier est également accessible pour les adultes qui sont en quête d’une reconversion professionnelle. Une reconversion est possible même pour les personnes ayant suivi une longue carrière dans des domaines vraiment éloignés. Il faudra suivre une formation spécifique. Les études pourront être financées avec le CPF, pôle emploi, etc. Les financements seront déterminés en fonction de chaque profil. La reconversion est possible même après l’âge de 40 ans.

·      Le BTS Opticien Lunetier

Pour exercer le métier d’opticien lunetier, il faut disposer d’un BTS Opticien Lunetier. C’est un diplôme reconnu par l’État (niveau bac+2). Les candidats qui ne possèdent pas un bon niveau dans les matières scientifiques peuvent suivre des cours de remise à niveau. En suivant un cours de préparation, l’étudiant aura le niveau requis pour aborder les cours pour obtenir le Brevet de Technicien Supérieur d’Opticien Lunetier. Pour obtenir le diplôme d’opticien les étudiants pourront opter pour des études à temps plein ou en alternance.

Il est à noter que le bac professionnel optique lunetterie permet d’accéder à une fonction intermédiaire. Ainsi, le jeune bachelier a la possibilité de seconder un opticien. Une personne titulaire d’un CAP « monteur en optique lunetterie » permet de devenir monteur de lunettes.

·      La poursuite des études

Après avoir obtenu un BTS Opticien lunetier, les opticiens diplômés peuvent continuer leurs études. Ils pourront poursuivre des études :

  • En licence Professionnelle d’Optique ;
  • En Master de sciences de la vision.

Exercer le métier d’opticien lunetier : quels sont les avantages et les inconvénients ?

La formation d’opticien lunetier permet d’accéder à de réels débouchés. Il faut savoir que plus de la moitié des Français ont besoin de porter un équipement de correction visuelle. Cela offre de réelles perspectives d’avenir pour la profession. Une fois diplômé, il est plus aisé de trouver un poste de salarié. Dans les zones géographiques situées en dehors des grandes villes, certains postes sont vacants depuis déjà un long moment.

Dans certaines régions, le salaire proposé pour le métier d’opticien lunetier est en baisse. Les opticiens devront travailler le samedi.

Salaire opticien : quels sont les facteurs qui impactent la rémunération ?

Le montant de la rémunération va dépendre de l’entreprise dans laquelle l’opticien lunetier. Le salaire moyen est de :

  • 2 263 euros net (dans un magasin) ;
  • 2 395 euros net (dans les milieux médicaux) ;

La rémunération va également varier en fonction du niveau d’études, les titulaires :

  • D’un BTS vont percevoir environ 2 060 euros par mois ;
  • D’un Bac+3 vont gagner approximativement 2 228 euros par mois ;
  • D’un Bac+5 vont obtenir environ 2 410 euros par mois.

A combien s’élève son revenu ?

La rémunération d’un opticien lunetier salarié peut varier de 2 000 à 3 000 euros. S’il choisit de se mettre à son compte, il va bénéficier d’un revenu plus important pouvant excéder 5 000 euros par mois. Pour en bénéficier, il faut être bien placé en centre-ville et être capable d’attirer de nouveaux clients et de les fidéliser.

Quelles sont les différentes possibilités d’évolution de carrière ?

Pour exercer le métier d’opticien lunetier, il est indispensable de disposer d’au moins un BTS. Au fil du temps, avoir une spécialisation s’avère avantageuse. C’est un moyen de gagner en compétence. Il s’agit également d’une manière de se démarquer de la concurrence. Une spécialisation va vous permettre d’offrir une plus-value à votre candidature. Pour diriger une plus grande équipe, il faut disposer d’au moins un Bac+3 ou un Bac+5.

·      L’audioprothèse

Pour étendre sa clientèle, un opticien est à même de proposer d’autres services. Il peut par exemple se former à l’audioprothèse. C’est une spécialisation liée aux appareillages auditifs. Actuellement, les audioprothésistes sont très recherchés. Lorsqu’ils débutent dans ce domaine, ils vont percevoir une rémunération d’un montant d’environ 1 560 euros. Quand ils auront plus d’expérience, ils peuvent gagner jusqu’à 3 900 euros.

·      La contactologie ou l’optométrie

Pour emprunter cette voie, il faut disposer d’un diplôme universitaire. Il faudra avoir une licence professionnelle d’optique. Dans le cadre de cette spécialisation, ce professionnel va apprendre à :

  • Adapter des lentilles de contact ;
  • Pratiquer des examens de vue.

En choisissant une spécialisation, il pourra valoriser son métier.

Si l’opticien lunetier travaille au sein d’une grande enseigne, il pourra évoluer vers un poste de manager. S’il choisit de devenir indépendant, il devra suivre les évolutions du marché. Ainsi, il pourra aisément diversifier son offre et accroître ses sources de revenus.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.