Salaire d’un boulanger : combien gagne-t-il ?

Le boulanger est un spécialiste dans la fabrication et la vente de pains, de viennoiseries, des pâtisseries sucrées et salées. Il peut proposer à ses clients des créations avec de nouvelles saveurs. Il va travailler dans une boulangerie-pâtisserie.

Le métier de boulanger : les points essentiels à connaître à ce propos

·      Confectionner des viennoiseries et des pâtisseries

Avant tout, un boulanger va se charger de fabriquer :

  • Du pain courant (la fameuse baguette) et une gamme de pains spéciaux (complet, au son, au seigle.).
  • Des viennoiseries: du pain au chocolat, des croissants, des brioches.
  • Des pâtisseries;
  • Des produits « traiteur »: les quiches et les pizzas ;
  • Des produits de « snacking» : sandwichs, salades, burger.

·      Sélectionner les ingrédients adaptés

Avant de fabriquer ses produits, le boulanger va choisir les ingrédients dont il a besoin pour travailler. Il va les confectionner en suivant des recettes spécifiques et en respectant les règles d’hygiène et de sécurité alimentaire. Il va ensuite les cuire et les proposer dans la vitrine.

Lors de la fabrication du pain, le boulanger est tenu de suivre de nombreuses étapes. Il devra également apporter la touche finale (sa signature sur chaque produit). Dans son métier, il va adopter de nombreux gestes et respecter le temps de pause.

Au fil du temps, le métier de boulanger a connu certaines améliorations, surtout avec la modernisation des fournils. Ces appareils ont modernisé les modes de cuisson.

·      S’informer sur les nouvelles tendances

De nouvelles tendances de consommation apparaissent. Le boulanger devra être capable de diversifier son offre afin de mieux répondre aux attentes de sa clientèle.

·      Assurer le rôle de commercial

Outre son rôle lié au domaine de production, il assure aussi la mission de commercial. Dans la boulangerie, il va accueillir et conseiller les clients. Il va promouvoir les produits en vue de conclure et d’accroître les ventes. Il s’occupe aussi de gérer les stocks, de négocier avec les fournisseurs et de passer les commandes.

Le boulanger va fabriquer des produits en fonction de la demande des clients. Pour réussir à satisfaire la demande, il devra s’informer régulièrement sur les goûts de la clientèle. Il va aussi proposer des nouveautés pour susciter l’intérêt des clients.

S’il travaille à son compte, il devra gérer la comptabilité et les ressources humaines. Il va aussi effectuer un suivi des ventes ainsi que des résultats de l’entreprise.

Lire aussi  Combien gagne un boucher ? Quel est son salaire ?

Devenir boulanger : quelle est la formation à suivre ?

Pour emprunter cette voie, il est possible de passer un CAP boulanger. Pour se démarquer dans ce domaine, les apprenants peuvent suivre différentes formations en vue d’accéder à un diplôme :

  • BP (Brevet professionnel) ;
  • Bac pro ;
  • MC (mention complémentaire) boulangerie spécialisée ;
  • MC pâtisserie boulangère ;
  • CQP tourier snacking (pour apprendre à réaliser les pâtes) ;
  • Diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques Production et transformations spécialité Arts et métiers de bouche (Cnam).

Il existe des écoles spécialisées qui octroient des diplômes spécifiques. Ces institutions vont former les étudiants au métier de boulanger.

Si le boulanger travaille en tant que salarié, il peut être recruté au sein :

  • D’un supermarché ;
  • D’un hypermarché ;
  • D’une boulangerie-pâtisserie ;
  • D’un restaurant.

Évolution de carrière d’un boulanger : quelles sont les possibilités ?

Le domaine de la boulangerie est en constante évolution. Ce secteur doit répondre aux attentes de sa clientèle. À l’heure actuelle, les consommateurs recherchent des produits spécifiques comme le pain bio ou le pain sans gluten. Le boulanger doit être à même de répondre à ces besoins. Sa capacité de satisfaire ses clients aura un impact positif sur sa rémunération.

Au fil du temps, un boulanger peut ouvrir sa propre affaire. Afin de diversifier ses offres, il peut se former au métier de pâtissier. Si son affaire est florissante, il a le droit d’ouvrir d’autres boulangeries. C’est un moyen d’accroître le chiffre d’affaires et les bénéfices. Les boulangeries-pâtisseries ayant une grande renommée

S’il travaille au sein d’une boulangerie artisanale ou industrielle, il peut devenir chef d’équipe. Comme il occupe un poste plus important, il va bénéficier de revenus plus stables.

Le boulanger qui travaille au sein d’un supermarché peut évoluer vers le poste de chef de fabrication ou de chef de rayon. Il peut aussi s’orienter vers les enseignes plus prestigieuses et pourra y développer son talent.

Quelles sont les qualités requises pour réussir le métier de boulanger ?

Pour exceller dans le métier de boulanger, il faut maîtriser les techniques de fabrication de chaque produit et avoir certaines qualités personnelles. Il est important d’avoir :

  • Un bon sens de l’observation ;
  • Un sens de la créativité ;
  • Une bonne aisance relationnelle ;
  • Une habileté manuelle ;
  • Une sensibilité culinaire ;
  • Une résistance physique ;
  • Un sens commercial et la capacité de gestion ;
  • La capacité d’appliquer strictement les règles d’hygiène.
Lire aussi  Quel salaire pour un œnologue ? Combien gagne-t-il ?

Quels sont les avantages et les inconvénients liés au métier de boulanger ?

En choisissant de devenir boulanger, vous parviendrez à intégrer le milieu professionnel rapidement. C’est un secteur qui offre de nombreux débouchés. En effet, dans ce secteur, plusieurs employés partent à la retraite. En travaillant comme boulanger, vous effectuerez un métier passionnant et éprouvant. La majorité des employés dans ce domaine travaillent de nuit. Ainsi, ils pourront proposer leurs produits dès le matin. Ils vont travailler les week-ends et les jours fériés. Lors de ces périodes, il y a une hausse de la demande en boulangerie. Ces professionnels ont droit à deux jours de repos consécutifs au cours de la semaine.

Le métier de boulanger est vraiment gratifiant, surtout lorsque le travailleur est recruté dans une boulangerie à succès. Les boulangers qui ont suivi une formation en France gagnent du succès lorsqu’ils travaillent à l’étranger. L’expertise française est très appréciée au Japon ainsi qu’aux États-Unis.

Malheureusement, le métier de boulanger expose à certaines contraintes. Les travailleurs sont soumis à des horaires assez durs et vont travailler les week-ends et les jours fériés. Ils doivent exécuter leurs missions dans la chaleur et en station debout.

Salaire boulanger : quels sont les facteurs impactant le revenu ?

Il faut savoir que la rémunération d’un boulanger est déterminée par une grille des salaires de la convention collective de la boulangerie-pâtisserie. Cette grille indique la rémunération minimale. Dans la réalité, certains professionnels parviennent à se constituer un meilleur salaire. Tout dépend de nombreux paramètres tels que :

  • L’expérience: au début de sa carrière, un boulanger ne va pas obtenir une rétribution importante. Lorsqu’il aura acquis plus d’expérience, il va avoir un salaire plus important.
  • Le statut: un chef d’entreprise aura un meilleur revenu qu’un salarié.
  • Le type d’employeur: la rémunération va être différente au sein d’une boulangerie artisanale, d’une boulangerie industrielle et une grande surface.
  • La notoriété de la boulangerie: dans une boulangerie de luxe, le patron va offrir une rémunération plus attractive.
  • Le lieu d’exercice : les travailleurs dans les grandes villes et dans la capitale vont avoir une meilleure rémunération qu’en Province.
  • La spécialisation métier : le salaire est différent pour un boulanger et un boulanger-pâtissier.
Lire aussi  Salaire fleuriste : combien gagne ce professionnel ?

Salaire boulanger pâtissier en tant que salarié : quel est le montant du revenu ?

Au début de sa carrière, avec le statut d’apprenti, le boulanger salarié va obtenir une indemnité mensuelle variant de 25 à 78 % du SMIC. Le montant perçu va dépendre de son âge et de son niveau d’études (1ère, 2ème ou 3ème année de formation).

Lorsqu’il acquiert le statut de débutant, quand il aura signé son premier contrat de travail, il va recevoir un salaire proche du SMIC. Après quelques années, il va gagner en moyenne 1 987 euros brut. À la fin de sa carrière, il va obtenir 2 179 euros en moyenne.

En travaillant dans une grande surface, le boulanger va bénéficier de différents avantages sociaux tels que :

  • Les primes sur objectifs, les primes de fin d’années.
  • Les réductions sur les produits du magasin ;
  • Les chèques vacances.

Il va être soumis à la convention collective nationale du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire. Si le boulanger loue ses services à une entreprise artisanale, il va profiter de congés payés déterminés par la convention collective nationale de la boulangerie-pâtisserie.

Salaire boulanger pâtissier en tant qu’artisan

Pour parvenir à se distinguer de ses concurrents, le boulanger-pâtissier devra laisser parler la créativité. Une fois qu’il aura acquis plusieurs années d’expérience, il peut créer sa propre entreprise et choisir son statut (EIRL, EURL, SAS, SARL.). Ce professionnel est libre de déterminer le prix de ses produits (baguette, pains spéciaux, viennoiseries.). Il est tenu de les afficher clairement.

Pour être en mesure d’afficher le terme « boulangerie » sur son enseigne, l’artisan-boulanger doit fabriquer lui-même son pain. Lancer une boulangerie-pâtisserie requiert un investissement financier important. En effet, il faudra : financer le local, acquérir le matériel professionnel (four, frigo, pétrin.), souscrire à une assurance adaptée.

Un boulanger indépendant peut obtenir une rémunération variant de 1 433 à 3 500 euros brut par mois. Afin de connaître le montant de son bénéfice net, il devra déduire de ses revenus l’ensemble des charges, le montant des taxes et des cotisations.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *