Combien gagne un vendeur de voiture ? Les salaires

L’intérêt et la passion pour le secteur automobile peuvent conduire à une carrière professionnelle en tant que vendeur de voiture. Mais combien gagne un vendeur de voiture ? Quelles sont les composantes du salaire ? Est-ce un métier bien rémunéré ? Dans cet article, nous vous apportons des éléments de réponse.

Le revenu moyen d’un vendeur de voiture

Le salaire moyen d’un vendeur de voiture peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs tels que l’expérience, le niveau de performance ou encore la taille de l’entreprise pour laquelle il travaille. En France, le salaire brut moyen d’un vendeur de véhicules neufs dans une concession automobile est d’environ 2500 € par mois, soit environ 30 000 € annuels. Ce montant comprend généralement un ensemble de primes et avantages liés à la vente mais peut également être complété par des avantages en nature comme une voiture de fonction par exemple.

Vendeur indépendant vs salarié

Ceci étant dit, il faut distinguer les vendeurs de voiture indépendants qui travaillent pour leur propre compte, souvent à domicile ou dans un petit show-room, et les vendeurs salariés attachés à une concession automobile. Les vendeurs indépendants ont souvent une plus grande liberté quant à leurs horaires de travail et leurs méthodes de vente. De ce fait, leur rémunération dépend essentiellement de leurs performances commerciales et du nombre de véhicules vendus. Ils peuvent ainsi percevoir une rémunération très variable, parfois moins stable que celle d’un salarié.

L’importance de la commission dans le salaire des vendeurs de voiture

Le secteur automobile étant très concurrentiel, les vendeurs sont souvent soumis à des objectifs de vente, ce qui leur permet de toucher des commissions en plus de leur salaire fixe lorsqu’ils atteignent ces objectifs. Ainsi, la part variable du salaire peut constituer jusqu’à 50% de la rémunération totale d’un vendeur de voiture.

Lire aussi  Salaire fleuriste : combien gagne ce professionnel ?

Type de commission et pourcentage

Il existe différents types de commissionnement pour les vendeurs de voiture :

  • Commission sur le chiffre d’affaires : Il s’agit d’un pourcentage du montant total des ventes réalisées par le vendeur. Ce pourcentage varie généralement entre 0,5% et 2,5% selon l’entreprise et les modèles de voitures vendus.
  • Commission sur la marge brute : Cette commission est calculée en fonction de la différence entre le prix d’achat du véhicule et son prix de vente. Elle est généralement comprise entre 10% et 30% de la marge réalisée sur chaque vente.
  • Prime d’objectif : Le vendeur reçoit un bonus financier dès qu’il atteint ou dépasse un certain nombre de ventes fixé à l’avance par l’entreprise. Il est fréquent que l’objectif soit mensuel et qu’il soit adapté en fonction de la performance du vendeur sur les mois précédents.

Certaines entreprises proposent également des avantages supplémentaires à leurs vendeurs, tels que des primes liées à la satisfaction client ou encore des bonus annuels en fonction de la réussite commerciale globale de l’entreprise.

Les facteurs influençant le salaire d’un vendeur de voiture

L’expérience professionnelle

Comme dans tout métier, l’expérience professionnelle joue un rôle important dans la détermination du salaire d’un vendeur de voiture. Un vendeur débutant peut ainsi s’attendre à percevoir un salaire brut mensuel plus proche du SMIC, tandis qu’un vendeur avec 10 ans d’expérience ou plus pourra prétendre à une rémunération supérieure à 3000€ bruts par mois, voir même plus si ses résultats sont particulièrement bons.

La taille de l’entreprise

Un autre facteur ayant une influence sur le salaire des vendeurs automobiles est la taille de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. En effet, les grandes concessions sont souvent mieux structurées et disposent de budgets plus importants pour la rémunération de leurs employés ainsi que pour leur formation et leur progression au sein de l’entreprise. Les petites structures ont quant à elles un budget plus restreint, ce qui peut limiter la rémunération de base mais aussi les opportunités d’évolution.

Lire aussi  Salaire d’un carrossier : combien gagne-t-il ?

La localisation géographique

Enfin, la localisation géographique peut également avoir un impact sur le salaire d’un vendeur de voiture. Dans les régions où le coût de la vie est plus élevé, il est courant que les entreprises proposent des salaires plus importants pour s’adapter au niveau de vie local. Il en va de même pour les grandes villes où la concurrence entre vendeurs est souvent intense et où les entreprises sont prêtes à offrir des rémunérations attractives pour attirer les meilleurs éléments.

Les perspectives d’évolution pour les vendeurs de voiture

Au-delà du salaire moyen observé dans le métier, il est intéressant de s’interroger sur les perspectives d’évolution professionnelle pour les vendeurs de voiture. Avec de l’expérience, un vendeur automobile peut ainsi se spécialiser dans la vente de véhicules haut de gamme ou de marque prestigieuse, ce qui permet généralement de bénéficier d’une rémunération supérieure. Les responsabilités peuvent également évoluer vers un poste de responsable commercial, chef des ventes ou encore directeur d’une concession, avec des salaires pouvant dépasser 4000 € bruts par mois voire plus selon la taille et la localisation de l’entreprise.

En résumé, le salaire d’un vendeur de voiture peut varier considérablement en fonction de divers facteurs tels que l’entreprise, l’expérience, la performance commerciale et la localisation géographique. Dans tous les cas, il s’agit d’un métier où la part variable de la rémunération liée aux commissions est un élément clé du revenu et où les perspectives d’évolution sont nombreuses pour les vendeurs performants et ambitieux.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *