Salaire Chocolatier : combien gagne cet artisan ?

À ses débuts, un chocolatier gagne l’équivalent d’un SMIC. Spécialiste du chocolat, ses missions consistent essentiellement à concocter des desserts et toutes sortes de friandises chocolatées. Il lui faut pour cela une connaissance avérée de sa matière de base qui est le cacao. En véritable artiste culinaire, il doit se soumettre à un savoir-faire particulier et déployer des compétences spécifiques. Il est donc tout juste qu’on se demande ce qu’il pourrait en être du salaire d’un chocolatier. Combien gagne cet artisan ? Quelle est la rémunération de cet expert du chocolat et des desserts gourmands ?

Le salaire moyen d’un chocolatier en France

En France, un artisan chocolatier est payé à environ 1 900 euros par mois. Le salaire minimum de cet expert du cacao est d’environ 1 788 euros. Sa rémunération, au fil de ses expériences et de ses augmentations, peut atteindre dans les 2 600 euros, voire même plus. Sur l’année, il peut gagner près de 22 800 euros, ce qui lui fait près de 12, 53 euros par heure.

·      Un métier méticuleux qui mérite un salaire conséquent

Si on le qualifie de métier gourmand, il n’est pas de tout repos. Un pâtissier spécialiste du chocolat va réaliser différents desserts dont chacun dispose de ses propres recettes. Son domaine fait partie des plus considérés dans la gastronomie française. Son salaire moyen est donc justifié.

·      Une profession demandant la réalisation de plusieurs missions

En plus d’être méticuleux, le travail d’un artisan chocolatier ne se limite pas à une seule tâche. Parmi elles, il doit essentiellement :

  • Procéder à la sélection des matières premières et les acquérir auprès de fournisseurs,
  • Préparer des confiseries dans le respect des règles d’hygiène et de chaque recette,
  • Gérer des stocks et assurer les relations commerciales,
  • Créer de nouvelles recettes, etc.

En somme, son travail est loin d’être simple puisqu’il doit à la fois allier plaisir des papilles et émerveillement des pupilles de ses consommateurs.

Une rémunération modeste en début de carrière

Après sa formation qui relève d’une grande découverte, d’art et de passion, un chocolatier ne profite pas toujours d’un salaire aisé. Il reçoit tout juste le SMIC qui tourne autour de 1 554 euros de salaire mensuel. Toutefois, le secteur promet de belles perspectives. S’il est créatif, motivé et animé d’une grande soif d’évoluer, il pourra rapidement atteindre le niveau qu’il espère.

Lire aussi  Salaire ingénieur : combien gagnent-ils ?

·      Des perspectives d’évolution fort intéressante

Un artisan chocolatier peut effectivement prétendre un salaire allant jusqu’à 4000 euros. Cependant, pour y parvenir, il faut bien évidemment y travailler. Ce ne sera notamment le cas que lorsqu’il devient son propre patron. Dans son parcours, il devrait continuer à suivre des formations, à rester à l’affût des nouveautés, etc. Il lui faut un perfectionnement constant.

Dans d’autres cas, le salaire varie en fonction du secteur où l’artisan exerce. S’il est salarié dans une entreprise du secteur de l’agroalimentaire par exemple, il peut espérer des revenus plus intéressants. S’il devient chef d’équipe ou chef de laboratoire, il pourra avoir un salaire brut mensuel de 2 000 euros.

·      Profession de chocolatier, un métier plutôt porteur

Malgré ce début particulièrement modeste, et beaucoup d’efforts à fournir pour arriver à un certain niveau de revenu, il s’agit d’un domaine qui ne chôme pas. On sait qu’en France, la consommation de chocolat est d’environ 8,1 kg par famille. De plus, les commandes sont pleines lors des grands évènements comme Pâques ou Noël. D’ailleurs, ce n’est plus à prouver. Les français font partie des plus gros consommateurs de chocolat au monde.

Quelques facteurs pouvant faire évoluer le salaire d’un artisan spécialiste du cacao

Comme toutes les autres professions, celui du chocolatier exige également des compétences et des choix. Le salaire peut être différent d’un artisan à un autre. Parmi les facteurs qu’on peut distinguer, on va notamment en écarter deux.

·      La structure où travaille le chocolatier

Pour exercer le métier de chocolatier, on a plusieurs choix. Il peut être salarié dans un magasin d’artisan. Il peut travailler dans l’agroalimentaire. Il a aussi la possibilité d’exercer au sein d’un rayon de chocolaterie ou dans une pâtisserie de renom.

Lire aussi  Salaire femme de ménage : combien gagne-t-elle ? Quel taux horaire (2022) ?

Ce qu’on peut retenir au niveau du salaire est que lorsqu’il travaille généralement dans le commerce, il gagne mieux sa vie. Son salaire mensuel tourne effectivement autour de 2 529 euros. En plus de la structure, la région joue aussi un point important. S’il exerce à Paris et en Ile-de-France, sa rémunération sera plus élevée.

·      La tendance de la profession

De la créativité, un chocolatier en a besoin. Avec une concurrence particulièrement rude, il faut effectivement penser à diversifier ses produits, mais surtout à les démarquer. Il doit travailler, non seulement sur le goût et les arômes, mais aussi sur la présentation et les formes.

Il est important de savoir diversifier ses offres. Dans cette perspective, vous pouvez notamment en tant que chocolatier développer des compétences en pâtisserie pour confectionner des gâteaux et desserts au chocolat.

Les revenus d’un chocolatier indépendant

Un chocolatier peut travailler en tant que salarié tout comme il peut exercer en indépendant. Lorsqu’il se lance à son propre compte, il va profiter d’un salaire plus confortable, quoiqu’irrégulier. Ses revenus peuvent effectivement atteindre les 3 000 euros nets par mois, même plus.

Son chiffre d’affaires va également varier en fonction de différents critères. Cela peut s’agir de ses spécialités, de la fiabilité de ses techniques marketing, de sa localisation, de sa créativité, etc.

Cela dit, pour le cas d’un artisan autoentrepreneur, il devra disposer d’un fonds d’investissement pour monter son entreprise. Il va effectivement devoir prévoir un local pour préparer et vendre ses préparations ainsi que divers équipements.

Un petit détour pour le cas des chocolatiers en Suisse

Pour le métier de chocolatier, le salaire annuel est d’environ CHF 55 226. Cela inclut déjà les bonus et le 13e mois. En salaire mensuel, il perçoit approximativement CHF 4 400. Si les ingénieurs, les experts de la finance et les banques sont parmi les mieux payés en Suisse, celui de l’artisan chocolatier n’est pas non plus en reste.

Lire aussi  Salaire Œnologue : Combien gagne ce professionnel du vin ?

Les formations pour devenir un chocolatier

Si vous souhaitez faire carrière dans le domaine de la chocolaterie, il est tout à fait normal de se demander sur la formation à suivre. Elle est d’autant plus requise si vous désirez profiter d’un salaire plus attractif.

·      Les formations

Parmi les formations qu’il est possible de suivre, on peut mentionner :

  • Les formations de niveau CAP,
  • Les formations de niveau Bac,
  • Les formations de niveau Bac+2,
  • Les formations continues pour adultes.

Elles sont à choisir en fonction de votre niveau actuel et de vos objectifs. Elles peuvent être des formations continues ou professionnalisantes. Dans tous les cas, vous avez plusieurs options à votre portée.

·      Le parcours pour devenir chocolatier

Les cursus de chocolaterie comportent généralement une formation pratique et des séances théoriques. En plus des connaissances techniques, il est aussi très important de connaître les règles d’hygiène du bout des doigts.

Il n’est pas non plus suffisant de se limiter aux préparations culinaires relatives au métier de chocolatier. Vous serez aussi amené à suivre des cours de législation, de gestion d’entreprise, de comptabilité et de finance. Dans cette éventualité, vous serez plus susceptible de vous envoler rapidement de vos propres ailes.

·      Les qualités essentielles d’un tel artisan

Vous avez suivi une formation ? Ce n’est pas pour autant que vous pourrez vous lancer dans ce métier et gagner le revenu d’un chocolatier. Vous devez également disposer de nombreuses qualités. Parmi eux, on peut citer :

  • La créativité, un point parmi les plus importants,
  • La main d’artiste pour continuer à offrir de nouvelles créations,
  • Le sens du goût et de l’esthétique pour présenter des produits attrayants,
  • La résistance physique pour accomplir des tâches qui ne sont pas toujours faciles et qui peuvent s’étaler sur une longue durée.

Pour espérer gagner un salaire confortable et devenir un chocolatier connu du monde entier, il est effectivement très important d’avoir le goût du challenge. Vous devez à tout moment innover.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *