Salaire du Premier ministre : combien gagne-t-il (elle) ?

Contrairement à la croyance populaire, le Premier ministre et les ministres ne perçoivent pas de retraite. Une fois qu’ils ne sont plus membres du gouvernement, ils ne bénéficient que de certaines indemnités et avantages. Que faut-il savoir sur les revenus du Premier ministre ?

Quels sont les points essentiels à connaître sur le poste de Premier ministre ?

·      La nomination de ce chef du gouvernement

Il faut savoir que le Premier ministre assure le rôle de chef du gouvernement. En France, il est désigné par le président de la République. Il a pour mission d’établir et d’appliquer la politique générale de l’Etat, surtout en matière de budget. En principe, il doit être issu d’un parti politique qui possède une majorité parlementaire de l’Assemblée nationale. Il peut aussi provenir du parti proche du courant majoritaire.

Le président de la République a tout à fait le droit de choisir une personnalité qui ne dispose d’aucun titre(ni député ni sénateur). Il est possible que le Premier ministre n’ait eu aucune position politique avant sa nomination de chef de gouvernement. Si le président de la République choisit un Premier ministre issu d’un courant politique opposé, il s’agit alors d’une cohabitation.

Si le gouvernement fait l’objet d’une insatisfaction publique, le Premier ministre peut procéder au renouvellement d’une partie ou de l’ensemble de son gouvernement. Il va alors effectuer un remaniement ministériel. S’il présente sa démission, le président de la République va le substituer à une autre personne.

·      L’accès à des résidences de fonction

En raison de ses différentes attributions et pour des questions de sécurité, le Premier ministre a accès à trois logements de fonction quatre étoiles. Ses bureaux sont aménagés sur son lieu de résidence. À l’instar du président de la République, il a la possibilité de se replier dans un autre lieu de son choix. En principe, il vit et travaille à l’hôtel Matignon.

Quelles sont les principales attributions du Premier ministre ?

Dans la procédure législative, le Premier ministre joue un rôle essentiel. Au sein du pouvoir exécutif, il est le seul à avoir la prérogative de disposer de l’initiative des lois. Cependant, il ne peut pas intervenir dans les projets de lois constitutionnelles. Le président de la République est le seul à détenir ce privilège.

Le Premier ministre :

  • À la possibilité de sélectionner l’assemblée devant laquelle il va déposer le projet de loi ;
  • Sélectionne les amendements déposés au nom du Gouvernement ;
  • Peut choisir certaines procédures (convocation d’une commission mixte paritaire, procédure accélérée, etc.).

Il est à noter que le Premier ministre dispose aussi de quatre prérogatives :

  • Il va se charge d’encadrer les actions du gouvernement. Il va définir et conduire la politique de la nation;
  • Il s’occupe de la défense nationale ;
  • Il vérifie l’exécution des lois et exerce le pouvoir réglementaire ;
  • Il va coordonner les actions gouvernementales et arbitrer les politiques appliquées par chaque ministère.

Pour mieux accomplir ses missions, le Premier ministre collabore avec deux services :

  • Son cabinet: il est composé d’un directeur de cabinet, d’un chef de cabinet, de conseillers et de chargés de mission.
  • Le secrétariat général du gouvernement: il va s’occuper de rédiger l’ordre du jour.

La durée de la prise de fonction d’un Premier ministre n’est pas établie à l’avance. Le président de la République peut le révoquer à tout moment. Certains ne prennent leurs fonctions que pendant quelques jours ou un mois. D’autres réussissent à rester à leur poste pendant le mandat du président.

Salaire Premier ministre en France : quels sont ses revenus ?

La rémunération d’un Premier ministre est plus conséquente que celle d’un ministre. Son salaire est de 15 204 euros par mois. Cet homme politique perçoit une indemnité de base de 11 809 euros. Il obtient également une indemnité de fonction non imposable de 3 041 euros ainsi qu’une indemnité de résidence de 354 euros.

Il profite de nombreux avantages en matière de logement et de transport. Dans le cadre de ses fonctions, il a accès à :

  • Une voiture de fonction avec chauffeur ;
  • Un quota de déplacements en avion ;
  • Un accès gratuit à l’ensemble du réseau SNCF ;
  • Un logement de fonction (l’accès à plusieurs résidences secondaires).

Les membres du gouvernement n’ont pas le droit de percevoir, au titre de leurs mandats locaux, plus de la moitié du montant de l’indemnité parlementaire. Ce montant équivaut à 2 811, 62 euros. Le Premier ministre peut gagner jusqu’à 18 015 euros par mois. L’État va débourser ces frais.

Les prérogatives du Premier ministre après avoir quitté son poste

En principe, lorsqu’un membre du gouvernement n’occupe plus ses fonctions, il perd certains avantages financiers et matériels.  Pour le cas du Premier ministre, lors de son départ, il va préserver certains avantages liés à son ancienne activité. Il peut potentiellement bénéficier :

  • D’un véhicule de fonction avec chauffeur à vie ;
  • Des services d’une secrétaire personnelle pendant 10 ans ;

Ces services sont proposés s’ils n’ont pas accès à ces commodités dans le cadre de leurs nouvelles fonctions.  Même s’il est plus en fonction, l’ancien premier ministre peut recourir à une protection policière. Ce service est assuré par le service de la protection (SDLP) de la police nationale.

·      Combien gagne le Premier ministre après son départ ?

Certains citoyens pensent que les anciens ministres, Premiers ministres et secrétaires d’État perçoivent un salaire à vie. Cette croyance est erronée. Ils vont seulement percevoir une rémunération pendant trois mois. L’indemnité perçue par le Premier ministre équivaut au salaire qu’il a obtenu en siégeant au gouvernement. Elle s’élève à 14 910 euros pour le Premier ministre.

Il faut savoir que ces montants étaient plus importants auparavant, mais ils ont été réduits par François Hollande au début de son quinquennat en 2012. Ce montant a connu une baisse de 30 %.

·      Les conditions liées à la rémunération

Les indemnités sont versées dans la mesure où le Premier ministre ne reprend pas une activité rémunérée. Il n’a pas droit à cette prérogative s’il n’effectue pas une déclaration partielle ou intégrale de son patrimoine. S’il ne procède pas correctement à la déclaration de son patrimoine, il ne pourra pas toucher ses indemnités. Cette déclaration est effectuée au sein de la Haute Autorité de transparence de la vie publique.

Il faut savoir que durant l’année 2018, les avantages perçus par les anciens premiers ministres ont coûté 3,6 millions d’euros. La répartition de ces dépenses est comme suit :

  • 2 662 830 euros pour la sécurité (la somme est allouée aux agents de la Police Nationale) ;
  • 1 010 661 euros pour les autres privilèges tels que le secrétariat personnel, la voiture avec chauffeur.

La valeur financière des avantages d’un ancien premier ministre s’élève à 101 000 euros en moyenne. En moyenne, les frais personnels (secrétariat particulier et les chauffeurs) sont estimés à 870 846 euros. Les dépenses automobiles coûtent environ 139 815 euros.

Une réforme pouvant affecter les prérogatives des anciens premiers ministres avec Macron

Au cours de l’année 2019, Emmanuel Macron a signé et publié un décret qui est paru dans le journal officiel. À travers ce texte de loi, les avantages perçus par les anciens premiers ministres vont être limités. Avec cette réforme, le président de la République envisage de réduire la facture liée aux avantages des premiers ministres à la retraite.

Dans ce contexte, les prérogatives qui devaient être attribuées à vie aux anciens premiers ministres vont être réduites à 10 ans. Si un ex-premier ministre souhaite par exemple bénéficier des services d’une secrétaire particulière, il peut en profiter pendant une durée limitée à 10 ans. Il ne s’agit pas d’un avantage systématique. Pour bénéficier de service particulier, l’ancien premier ministre devra en faire une demande lui-même.

Il est à noter que suite à cette réforme, l’ex-premier ministre ne profitera pas de l’ensemble de ses avantages s’il a déjà accès à un soutien similaire. C’est par exemple le cas lorsqu’il exerce un métier d’une fonction publique, s’il a remporté un mandat d’élu local ou d’un mandat parlementaire.

Il faut savoir qu’après cette réforme, les anciens premiers ministres pourront encore profiter des voitures avec chauffeur à vie.

Le salaire des Premiers ministres les mieux payés dans le monde

Voici un aperçu des chefs de gouvernement les mieux payés à travers le monde entier. Il y a :

  • Le Sultan de Bruneï (Hassanal Bolkiah): il perçoit plus de 1,6 milliard d’euros chaque année (plus de 130 millions d’euros par mois.
  • Le Premier ministre de Singapour (Lee Hsien Loong): il gagne 1,3 milliard d’euros par an.
  • Le Premier ministre de Hong Kong (Carrie Lam): elle a droit à 474 726 euros par an.

En Europe, les Premiers ministres européens qui ont perçu d’excellents salaires sont :

  • La chancelière allemande Angela Merkel, elle obtient 308 000 euros par an.
  • Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, il gagne 232 000 euros par an.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.