Salaire ophtalmologue : combien gagne ce spécialiste ?

L’ophtalmologue est un professionnel de santé qui se spécialise sur tout ce qui concerne l’œil et la vision. Grâce à son savoir-faire, ce médecin spécialiste peut diagnostiquer et corriger les défauts de vision. Si les circonstances l’exigent, il peut pratiquer une chirurgie de l’œil.

Métier d’ophtalmologiste : quels sont les points importants à connaître ?

L’ophtalmologue a pour principale mission de traiter les maladies de l’œil. Ce professionnel de santé va proposer un traitement pour les troubles de la vision et les anomalies du système optique. Il peut aisément diagnostiquer : la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatique, la presbytie, les troubles de la vision binoculaire et le strabisme. Afin de corriger ces anomalies du système optique, l’ophtalmologue va préconiser le traitement adapté à travers :

  • Le port de verres correcteurs ou des lentilles ;
  • Des séances de rééducation ;
  • Une intervention chirurgicale qu’il va effectuer lui-même.

Avant de prescrire un traitement, l’ophtalmologue va procéder à un examen ophtalmologique. Par le biais de différents appareils, ce professionnel de santé va :

  • Mesurer l’acuité visuelle ;
  • Mesurer le champ visuel ;
  • Mesurer le tonus oculaire ;
  • Faire un examen du fond de l’œil (en fonction de l’âge).

Si c’est nécessaire, l’ophtalmologue peut effectuer des examens complémentaires. Dans ce cas, il peut préconiser :

  • Une échographie oculaire ;
  • Une radiographie de l’orbite ;
  • Une angiographie, etc.

Par le biais de ces différents examens, il peut diagnostiquer des pathologies plus graves. C’est un bon moyen de détecter certaines pathologies telles que la cataracte, la dégénérescence maculaire, le décollement de la rétine, etc. Ce professionnel de santé pourra déterminer si la maladie est liée à l’âge ou non. Il est à noter que l’ophtalmologue a la faculté de traiter des pathologues de la paupière comme l’orgelet ou le glaucome.

Lorsque l’ophtalmologue aura achevé son diagnostic et établi le traitement, le patient va être redirigé vers :

  • Les opticiens lunetiers: pour procéder à la conception et à la réalisation des lunettes ou des lentilles prescrites par l’ophtalmologiste ;
  • Les ortopotistes : ces professionnels de santé vont effectuer les rééducations oculaires.

Les qualités essentielles pour exercer le métier d’ophtalmologue

·      Être patient et à l’écoute

Pour parvenir à traiter la pathologie visuelle du patient, l’ophtalmologue doit avoir à sa disposition des informations essentielles. Afin d’accéder à ces données, il faut savoir être patient et à l’écoute des patients. En restant attentif, il pourra assurer correctement la prise en charge du patient.

·      Savoir s’adapter à ses clients

Un ophtalmologiste est amené à traiter de nombreux patients : des enfants, des jeunes ainsi que des personnes âgées. À travers l’utilisation de termes simples, il doit avoir la capacité d’expliquer le diagnostic et le traitement des patients.

·      Établir une relation de confiance

À l’instar des autres médecins, l’ophtalmologiste devra instaurer une relation de confiance avec ses patients. Ainsi, il pourra convaincre son patient à accepter et à suivre le traitement qu’il a prescrit.

·      Avoir une grande habileté et être pointilleux

Dans certains cas, l’ophtalmologiste est amené à effectuer certaines interventions chirurgicales. Il devra être capable de manipuler avec habileté les équipements de chirurgie oculaire.   Il est amené à effectuer des interventions délicates et des interventions quelquefois difficiles. Il doit être vraiment pointilleux.

Il est également essentiel d’avoir un bon équilibre psychologique. Ainsi, il pourra mieux appréhender les solutions qui se présentent à lui.

·      Se former continuellement

Pour être capable de fournir les meilleurs soins à ses clients, un ophtalmologue doit renouveler constamment ses connaissances. Il doit évoluer en fonction des nouvelles découvertes et technologies médicales.

Quelle est la formation à suivre pour devenir ophtalmologue ?

Pour exercer le métier d’ophtalmologue, il est nécessaire de réussir la formation en médecine et de soutenir sa thèse. À l’issue de la formation, il obtient le titre de médecin et un diplôme d’État de docteur en médecine.

Après les 6 années d’études en faculté de médecine, il suit une formation d’ophtalmologue pendant 5 ans. Pour suivre des études en médecine, il n’est pas obligatoire d’avoir un bac scientifique, mais il est vivement recommandé. Durant la formation au métier d’ophtalmologue, les étudiants vont effectuer des stages obligatoires dans des établissements hospitaliers et des organismes extra-hospitaliers.

Les étudiants vont également suivre des enseignements théoriques. Ils vont y aborder des thématiques essentielles telles que : la chirurgie, l’anatomie du globe oculaire, l’immunologie et l’oncologie, etc.

Quelles sont les possibilités d’évolution de carrière d’un ophtalmologue ?

L’ophtalmologiste peut choisir d’exercer sa fonction au sein d’un cabinet médical ou en milieu hospitalier. Il a aussi la possibilité de combiner les deux. L’ophtalmologue est un spécialiste est très recherché. C’est pourquoi, les jeunes diplômés n’éprouvent pas trop de difficulté à trouver un emploi.

Après avoir acquis de nombreuses années d’expérience, il peut être nommé à la direction d’un hôpital. S’il souhaite s’ouvrir vers de nouveaux horizons, il peut s’orienter vers les fonctions d’enseignant-chercheur au sein d’un centre hospitalier universitaire (CHU). S’il travaille dans le milieu libéral, il peut établir une stratégie pour développer sa clientèle.

Combien gagne un ophtalmologue : quel est le montant de ses revenus ?

Un ophtalmologiste peut jongler entre différents lieux de travail : à l’hôpital, à la clinique ou dans son propre cabinet. S’il cumule de nombreux lieux de travail, il lui revient de gérer et de contrôler son emploi du temps. Il peut déterminer les jours de consultation. Ce professionnel de santé est souvent amené à assurer de nombreuses consultations par jour. La demande pour ce type de soin s’accroît de plus en plus.

Les revenus de ce médecin spécialiste vont dépendre principalement de son ancienneté et de la zone géographique où il exerce.

·      Salaire ophtalmologue avec un statut de salarié

Un ophtalmologiste va percevoir un salaire moyen allant de 5 000 à 10 000 euros brut par mois. Cela représente un revenu annuel brut qui peut atteindre les 120 000 euros. À ses débuts, ce professionnel de santé va gagner entre 3 000 à 4 000 euros brut par mois. Lorsqu’il acquiert de l’ancienneté dans son domaine d’activité, de nombreux praticiens parviennent à obtenir plus de 10 000 euros par mois.

S’il travaille au sein d’un groupe médical, sa rémunération va varier entre 3 600 à 10 000 euros. Le montant de son salaire sera déterminé avec son ancienneté. Les praticiens qui exercent en région Parisienne et dans les grandes villes de Province vont avoir une meilleure rémunération.

Même s’il exerce son métier en tant que salarié, l’ophtalmologue peut aisément négocier son salaire à la hausse. Les débutants n’auront pas trop de difficultés à obtenir une rémunération intéressante. Certains praticiens dans le privé parviennent à obtenir une augmentation de salaire de 10 à 20 % les premières années.

Les ophtalmologues localisés dans les zones géographiques où la demande est forte vont acquérir d’excellents revenus. S’ils réussissent à développer leur patientèle, ils vont percevoir une rémunération attractive. Pour valoriser leurs métiers, ces praticiens peuvent développer leur compétence et pratiquer certains soins recherchés.

·      Salaire ophtalmologue ayant une carrière dans le libéral

Étant un spécialiste très recherché, l’ophtalmologue peut avoir un revenu très avantageux qu’il travaille comme salarié ou dans une profession libérale. En ouvrant son propre cabinet, il pourra gagner des revenus plus importants. Dans une carrière dans le libéral :

  • Un débutant va percevoir entre 4 000 à 6 000 euros brut par mois ;
  • Un senior va obtenir aux alentours de 15 000 euros brut par mois.

En choisissant la profession libérale, un ophtalmologiste sera libre de déterminer ses horaires de travail et ses amplitudes horaires. Il a le droit de maximiser le nombre de patients qu’il reçoit.

Pour optimiser ses revenus, ce professionnel de santé devra effectuer un investissement assez important pour fidéliser sa clientèle. Il va être obligé :

  • De louer ou d’acheter un local ;
  • D’acquérir différents appareils utiles pour vérifier la vision de ses patients, etc.

Une fois qu’il aura réussi à obtenir une bonne notoriété, il pourra rentabiliser son affaire. En raison de l’importance des soins prodigués par un ophtalmologiste, il peut dénicher aisément une clientèle et développer son activité.

Les ophtalmologistes qui ont une profession libérale devront s’acquitter des charges et des impôts. En général, ces dépenses représentent approximativement 60 % des revenus des professions libérales. Pour pouvoir se concentrer sur son cœur de métier, ce professionnel de santé devra engager un comptable et un(e) assistant(e) pour l’aider à gérer les clients et les tâches administratives.

Métier d’ophtalmologue : quels sont les points forts et les défauts de cette profession ?

Le premier avantage du métier d’ophtalmologue, c’est son salaire particulièrement attractif. Même les jeunes diplômés peuvent prétendre à une rémunération élevée. La demande en matière d’ophtalmologiste est vraiment forte. Il est aisé de s’insérer dans le milieu professionnel. C’est aussi un métier très passionnant. Il requiert la maîtrise des technologies de pointe et de l’agilité.

Pour exercer le métier d’ophtalmologue, il est nécessaire de suivre un cursus de formation à la fois long et sélectif. Si l’ophtalmologiste est recruté dans un centre de soins hospitaliers ou dans une clinique, il peut être contraint de travailler la nuit, le week-end et les jours fériés. Il va aussi être soumis à des astreintes.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.