Salaire éboueur : combien peut-on gagner ?

Un des métiers parmi les plus indispensables, le métier d’éboueur, ou ripeur, fait gagner pas mal d’argent. Si on connaît ce professionnel par celui qui s’assure de la collecte des déchets ménagers, il exige désormais des compétences avérées qui méritent des salaires élevés. Il s’agit d’une profession du secteur de l’économie municipale. Son travail est destiné à assurer la propreté de la ville. Quel salaire perçoit-il ? Combien peut-on gagner pour un métier d’éboueur ?

Le salaire moyen d’un éboueur en ses débuts de carrière

La profession d’un éboueur est un métier qui séduit de plus en plus. En dépit des difficultés et des conditions de travail qui ne sont pas toujours évidentes, beaucoup de personnes s’orientent vers cette reconversion professionnelle. Pourquoi ? La raison peut être toute simple. Ce métier fait profiter de nombreux avantages.

Pour un salaire de 1 480 euros net en début de carrière, soit environ 1 750 euros de salaire brut, cette rémunération peut très vite évoluer. Cette somme inclut déjà les primes et les indemnités. Effectivement, cela peut atteindre les plus de 2000 euros de salaire mensuel en fin de carrière.

Pour revenir un peu sur les avantages de l’éboueur professionnel, ceux qui l’exercent avouent profiter des horaires décalés. En ne travaillant effectivement que le matin, ils peuvent s’occuper de leur enfant et de leur famille dans la journée. Le plus souvent même, ils ont la possibilité de rentrer chez eux dès que le travail soit fini.

Ce métier n’exige pas non plus de grandes études. Sauf pour le conducteur ripeur qui doit détenir un permis. Le niveau d’études requis est la 3eme. De même pour la sécurité de l’emploi, elle reste particulièrement avantageuse. La plupart d’entre eux sont des fonctionnaires. Pour postuler, il suffit de se rendre à la mairie et de passer un examen.

Salaire d’un éboueur, des évolutions considérables en fonction de l’ancienneté

Les missions d’un éboueur se basent sur le maintien de la propreté en ville. Ils doivent notamment s’occuper de la collecte des déchets ménagers et du tri des ordures. Parmi les compétences requises, on leur demande surtout d’avoir la capacité de travailler durant des heures décalées, essentiellement très tôt le matin.

Si le salaire d’un éboueur débutant débute par un SMIC, il peut évoluer jusqu’à 2000 euros brut par mois, voire même plus. Il présente effectivement d’excellentes perspectives d’évolution, contrairement à ce que l’on peut penser. Il peut gravir les échelons en prenant de l’ancienneté. Il a des chances de monter en grade en suivant des formations ou en passant des concours. Il peut par exemple devenir un chauffeur de poids lourds et conduire le camion de benne à ordures. Il peut également devenir chef d’équipe ou responsable au sein d’un centre de service. Par ailleurs, il peut demander une affectation dans la gestion des déchets ou dans une déchetterie. Cela va lui permettre d’exercer un travail qui sera moins éprouvant physiquement.

La rémunération d’un ripeur par ville

Un éboueur travaille très tôt le matin. Après avoir enfilé sa tenue de sécurité, il monte sur le marchepied du camion. Il collabore essentiellement avec 3 coéquipiers, dont généralement deux éboueurs et un chauffeur. Afin de parfaire leur travail, ils doivent adopter des gestes à la fois rapides et efficaces.

Pour savoir plus précisément à quoi correspond le salaire d’un éboueur, nous allons en détailler quelques villes.

·      Pour le cas de Paris

La ville de Paris emploie elle-même ses ripeurs. Ce sont des agents de la fonction publique territoriale. Leur rémunération se base sur une grille indiciaire spécifique. Pour un débutant, c’est-à-dire en échelon 1, le salaire tourne approximativement autour de 1 500 euros brut par mois. Après 18 ans de carrière, il peut toucher à peu près 1 800 euros. Cela dit, pour le cas d’un éboueur principal de classe supérieure, le salaire avoisine les 2 170 euros.

·      Pour le cas de Marseille

Si on fait un tour à Marseille, le salaire est autour de 1 278 euros brut par mois. À cela s’ajoute une prime mensuelle d’environ 450 euros, une prise en charge de 90% et une carte pour les transports en commun.

L’un des avantages de travailler en tant qu’éboueur dans cette ville est la possibilité de rentrer une fois les missions terminées même si les horaires de travail ne le sont pas encore. C’est ce que l’on désigne par le principe de « fini-parti ».

Sur 10 à 15 heures de travail par semaine, il va donc percevoir le même salaire qu’une personne qui fait 35 heures. Il sera payé près de 2 250 euros par mois pour 20 heures de travail hebdomadaire.

·      Pour le cas de Lyon :

Si vous êtes à Lyon est que vous recherchez du boulot comme éboueur, vous devez savoir que le salaire oscille entre 1 700 à 2 050 euros bruts mensuels. Il y a des avantages à profiter comme le principe de « fini-parti ».

Salaire d’un éboueur en France et en Europe

En France, le salaire d’un éboueur varie en fonction de l’employeur. Il y a ceux qui sont des agents de la fonction publique territoriale, comme cela peut être le cas dans de grandes villes comme Paris. Il y a ceux qui sont employés par des sociétés privées. Tel que nous l’avons déjà vu plus haut, le salaire peut varier suivant les régions. Pour le cas de l’Hexagone, le salaire d’un éboueur peut aller de 1 513,59 à 2 164,94 euros bruts par mois.

En Europe, ce salaire est une tout autre réalité. Pour le cas de la Suisse par exemple, on sait qu’un éboueur-ripeur peut toucher jusqu’à 4 000 euros de salaire net mensuel. En fonction de l’ancienneté, il peut atteindre les 5 500 euros par mois. Si ce pays montagneux d’Europe centrale est réputé pour être parmi la plus propre, on sait maintenant pourquoi !

Pour le cas de la Belgique, son salaire tourne autour de 1500 euros par mois. Ces experts profitent également d’une prime d’environ 3 250 euros par an et de chèques-repas. Pour ce salaire, il doit obéir à un horaire de travail d’environ 6 h 30 par jours, ce qui fait à peu près 32,5 heures par semaine. Quant à l’Australie, quand on sait qu’il s’agit d’un pays parmi les plus chers au monde, le salaire avoisine les 668 euros par semaine. Si on fait le compte, cela fait un sacré paquet dans le mois.

Un petit aperçu de la grille indiciaire du grade d’un éboueur

Le métier d’éboueur est un travail plus que nécessaire. Pourtant, il ne suscite pas vraiment des vocations. Ayant un rôle sanitaire, on entend rarement, voire presque jamais, un enfant dire qu’il veut devenir éboueurquand il sera grand. Pourquoi ? Ces éboueurs-ripeurs sont pourtant garants de notre santé et de la propreté de nos villes.

Voici un petit récapitulatif de la grille indiciaire d’un éboueur par échelon de salaire brut mensuel :

  • Échelon 1 : 1 513,59 euros,
  • Échelon 3 : 1 522,96 euros,
  • Échelon 5 : 1 532,33 euros,
  • Échelon 7 : 1 565,13 euros,
  • Échelon 8 : 1 616,68 euros,
  • Échelon 10 : 1 724,46 euros,
  • Échelon  12 : 1 790,06 euros.

On envisage moins de devenir ce professionnel, sans doute fait des horaires de travail et du salaire. Néanmoins, en travaillant souvent comme étant un fonctionnaire, il profite de la sécurité de l’emploi. De plus, il s’agit aussi d’un métier accessible sans diplôme

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.