Anthony Mounier : quel est son salaire ?

Anthony Mounier, un nom qui vous parle peut-être, mais pour vous rafraîchir la mémoire, il a joué avec un certain Karim Benzema. Aujourd’hui, il est en Grèce, il évolue en tant que footballeur professionnel dans un club de la deuxième division. Récemment, son nom est apparu à côté de celui d’Anne Sophie, une participante à Koh-Lanta. Après toutes les péripéties dans sa carrière, il serait intéressant de voir combien il gagne dans son club de football.

Anthony Mounier : un salaire de deuxième division en Grèce

Si vous avez une idée du salaire de Mbappé ou de Messi, il est à souligner que le salaire en Grèce n’est pas du tout le même que celui touché par les joueurs du Paris Saint-Germain. Qui plus est, il ne joue plus dans l’élite, mais dans la seconde division.

·      Le revenu annuel en D2 grecque

Pour Anthony Mounier, le salaire annuel avoisine les 180 000 dollars américains. C’est un salaire qui est plutôt confortable si l’on prend en compte la rémunération moyenne en France. Les chiffres indiquent que le salaire moyen dans l’Hexagone est de 39 300 euros. En considération du cours du dollar et de l’euro actuel, le joueur devrait toucher environ 183 000 euros. Son salaire est donc 4 fois plus élevé que celui d’un citoyen lambda.

·      Une rémunération supérieure celle de la ligue D2

Il est normal de se poser une comparaison sur ce qui se fait sur le sol national. Sur ce point, on peut dire qu’Anthony Mounier a eu raison d’opter pour la Grèce. D’une manière générale, moins de 50 % des joueurs de ligue 2 toucheraient les 90 000 euros bruts par an. Alors que lui dans la deuxième division grecque, il fait quasiment le double.

Cela ne veut pas forcément dire que les joueurs de Ligue 2 touchent tous un salaire qui est inférieur à celui de Mounier. Les joueurs de l’AS Saint-Étienne (club où il est passé, et qui a été fraîchement relégué en ligue 2) sont presque tous mieux payés que lui. Certains vont même jusqu’à faire baisser son salaire annuel en un mois.

Lire aussi  Salaire Tiger Woods : combien gagne-t-il ?

·      La rémunération mensuelle d’Anthony Mounier

Le calcul est simple, son salaire brut par mois et d’environ 15 250 euros. On ne va pas se mentir, c’est un salaire qui est plus qu’acceptable. Peu sont les personnes qui peuvent prétendre à un tel salaire. Dans la pratique, il se présente approximativement comme celui du président de la République. Même les ministres français ne touchent pas ce salaire.

Les 15 250 euros brut touchés par Anthony Mounier doivent être mis dans le contexte. Certes, c’est un salaire assez conséquent, mais il est à rappeler qu’il ne pourra pas toucher ce montant durant toute sa vie active. Aujourd’hui âgé de 34 ans, le joueur devrait commencer à penser à la suite de sa carrière, car la retraite n’est pas loin. Pour les plus chanceux, elle arrive à 41 ans. Mais dans la moyenne, les joueurs ne possèdent pas une telle longévité de carrière. Seul un joueur japonais a dépassé les 50 ans comme joueur de football professionnel.

Un salaire qui n’a pas toujours été le même  

Il est à savoir qu’avant la descente vers la deuxième division Grèce, le salaire du joueur n’a pas toujours été à cette hauteur. Lors de ses débuts dans la ligue 1 et durant son prime time, il a touché des sommes plus coquettes que les 15 000 euros mensuels.

·      Son salaire à Montpellier

Lors de son passage à Montpellier, il fut payé d’une manière assez conséquente. Surtout en comparaison de son salaire actuel. Il gagnait 125 000 euros par mois. Sur une année, il pouvait donc empocher plus d’un 1,5 million d’euros. Cependant, il faut le considérer dans son contexte. Anthony jouait alors dans l’élite française et profitait de sa jeunesse. À 34 ans et dans une deuxième division, c’est nettement plus compliqué.

Lire aussi  Matthieu Delormeau : salaire et fortune

La valeur marchande du joueur

Il serait aussi intéressant de voir ce qu’Anthony Mounier vaut sur le marché du transfert. Certes, cette valeur n’est pas directement liée au salaire d’un joueur, mais elle correspond tout de même au montant à payer pour s’offrir les services du joueur. Plus elle est élevée, plus le joueur est jugé comme précieux.

·      La valeur actuelle

À l’heure actuelle, le salaire de l’ancien international U21 est de 200 000 à 250 000 euros. Sa valeur n’est donc pas la plus élevée du marché. Mais, il fut un temps où il valait nettement plus que ça. Au sommet de sa carrière, en 2012, il pesait 6 millions d’euros. Il jouait alors pour l’OGC Nice. Une saison après avoir atteint une telle valeur, il a été racheté par le Montpellier FC. Ici se présente un petit creux dans la courbe de sa valeur sur le marché.

·      La baisse de sa valeur

Avec son passage en prêt dans l’ASSE, il connaît alors la valeur la plus basse depuis le début de sa carrière. Arrivé en Italie, il regagne un peu de valeur : 2 millions d’euros. La suite, c’est une descente en pente assez brusque pour atteindre la valeur actuelle qui est l’égale de ce qu’il coûtait au début de sa carrière à 19 ans.

Les statistiques en appui de son salaire

Comme dans tous les sports qui sont assez médiatisés, les statistiques comptent beaucoup. D’ailleurs, en quelque sorte, ils attestent de ce que le joueur apporte à son équipe. Bien entendu, l’impact d’un joueur ne se limite pas aux chiffres. Mais c’est relatif à la position qu’il occupe sur le terrain.

Lire aussi  Salaire Ronaldo : combien gagne-t-il ?

·      Le total depuis 2007

Faire le point sur les réalisations d’Anthony Mounier pourrait donner une meilleure compréhension de son salaire actuel. Certes, le joueur n’est pas défini par les chiffres, mais ils sont là comme témoin de son évolution.

Pour ce faire, on va se référer sur les nombres de matchs joués, les titularisations, le nombre de buts et les passes décisives. Ainsi, la liste suivante peut être dressée :

  • Total de matches : 286,
  • Total de titularisations : 40,
  • Total de buts : 35,
  • Total de passe décisive : 4.

Ces chiffres sont assez moyens pour un milieu offensif qui joue quelques fois sur le poste d’ailier. Dans la pratique, le nombre de matchs où il a été titulaire équivaut à à peine à une saison entière. Le nombre de buts est acceptable, mais les passes délivrées sont presque insuffisantes pour prétendre à un salaire plus élevé.

Un début pourtant prometteur

Si la fin de carrière d’Anthony Mounier n’est pas qualifiable de mauvaise, elle n’est pourtant pas à la hauteur de son potentiel au début de sa carrière. Le joueur commence sa carrière sérieusement avec l’Olympique Lyonnais. Là, il côtoie les plus grands du football mondial, tel que le numéro 9 tricolore Karim Benzema.

Lors d’un match, il reçoit même les éloges de son entraîneur après avoir délivré deux passes décisives. Mais, il commence à prendre de la valeur. Voulant prendre de la hauteur, il s’engage à Nice où il espère tracer une longue carrière à la hauteur de ses ambitions.

Malheureusement, les blessures se faisant et la concurrence étant rude, il n’a pas pu suivre le rythme. Son passage à l’ASSE lui a coûté cher. Lors de cette période, il est même reprêté à Bologne. En tout cas, on espère que le joueur pourra encore se relancer pour bien clôturer sa carrière.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *