Salaire d’un maître-nageur sauveteur

Appartenant au domaine de l’enseignement, le métier de maître-nageur requiert certains diplômes spécifiques. Pour occuper ce poste, il est nécessaire de répondre à de nombreux critères. Le maître-nageur sauveteur (MNS) est actuellement connu sous le nom d’« Educateur sportif des activités de la natation ». En plus d’enseigner la natation, il va aussi veiller à la sécurité des lieux de baignade.

Le métier de maître-nageur sauveteur : que faut-il savoir sur cette profession ?

Qu’il travaille au sein d’une piscine municipale ou privée, même s’il est recruté pour travailler sur un point d’eau naturel (mer, lac), le maître-nageur va s’assurer de la sécurité des baigneurs. Grâce à la formation qu’il a obtenue, il peut parfaitement pratiquer les gestes de premiers secours. Il est à même d’intervenir lors d’un accident de baignade comme un malaise, une hydrocution et une noyade. S’il travaille près des étendues d’eau comme la mer, il doit vérifier que les conditions météorologiques sont propices pour une baignade.

Dans le cadre de son métier, le maître-nageur s’assure qu’aucun nageur ne se retrouve en difficulté. Si tel est le cas, il va lui porter secours immédiatement. Il est tenu de garder son sang-froid en toutes circonstances. Il doit distinguer si la personne s’amuse ou si elle se noie réellement.

Le maître-nageur peut aussi enseigner la natation aux enfants et aux adultes dans le cadre de leurs loisirs. Il a également la faculté d’initier les bébés à la natation. Si c’est nécessaire, il peut proposer des exercices aquatiques aux personnes âgées et aux femmes enceintes.

Avec toutes ses connaissances, il a la possibilité de proposer ses services au sein des clubs sportifs, les centres de remise en forme ou des associations de natation. Il peut mettre en place un programme d’entraînement pour les jeunes sportifs. Il va les encadrer et les diriger pour les préparer au mieux à une compétition. Il va jouer le rôle de coach sportif et va entraîner les nageurs.

Il peut aussi prodiguer des cours d’activités nautiques tels que :

  • La natation synchronisée ;
  • Le hockey aquatique ;
  • L’aquagym ;
  • L’aquabike, etc.

Les services d’un maître-nageur sauveteur sont aussi requis au sein des villages de vacances, des hôtels, des piscines privées, etc.

Il faut savoir que la demande en éducateurs sportifs des activités de la natation est assez forte. Lors de la saison estivale, il y a plusieurs postes à pourvoir (12 000 saisonniers pour 5 000 permanents). Certains employeurs dans le privé sont prêts à payer le double du salaire habituel.

Lire aussi  Salaire Œnologue : Combien gagne ce professionnel du vin ?

Ces enseignants pourront postuler dans les piscines municipales. Dans ce contexte, ils peuvent avoir le statut de fonctionnaires territoriaux, de contractuels, de vacataires ou de salariés.

Quelles sont les principales missions d’un maître-nageur sauveteur ?

Le maître-nageur doit se donner au maximum pour réduire les risques aquatiques. Il possède de nombreuses responsabilités :

  • Il assure le rôle de surveillance: il garde un œil attentif dans les zones de baignade. S’il travaille près d’une étendue d’eau, il doit informer les baigneurs sur les zones à risques. Il doit leur communiquer les mesures de sécurité et veiller à ce qu’elles soient respectées.
  • Il vérifie que les conditions climatiques permettent la baignade. S’il le juge nécessaire, il a le droit d’interdire les baignades.
  • Il gère les entraînements de natation: il va proposer un programme adapté aux capacités et aux besoins de chacun. Il va déterminer les exercices à faire et la durée de l’entraînement.
  • Il va animer des ateliers aquatiques: lorsqu’il gère des activités aquatiques comme l’aquagym, il va motiver et inciter les participants à se divertir tout en s’entraînant.
  • Il supervise les évènements sportifs: il va vérifier que chaque participant respecte bien les règles du jeu et que l’événement se déroule selon le programme établi.
  • Il va se reformer régulièrement aux formations de secourisme. Ainsi, il pourra agir rapidement et appliquer les meilleures techniques pour sauver des vies.

Exercer le métier de maître-nageur sauveteur : quelle est la formation requise ?

Avant tout, pour devenir maître-nageur, il faut disposer d’un bac. Il faudra ensuite suivre des formations relatives à l’enseignement et la sécurité sportives en milieu aquatique. Il est vital de se former et d’obtenir le Premier Secours en Equipe de niveau 1 ou PSE1 pour exercer. Il est nécessaire de suivre cette formation chaque année. Tous les 5 ans, le maître-nageur est tenu de passer le Certificat d’Aptitude à l’Exercice de la Profession de maître-nageur sauveteur (CNEPMNS).

 Les personnes qui souhaitent exercer cette profession ont deux options :

  • Passer le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire du sport spécialité mention activités aquatiques et natation. C’est une alternative intéressante pour les individus recherchant un cursus plus court.
  • Entreprendre et études et accéder à un bac+ 3 ou un bac+3 des DEJEPS, DEUST, Licence professionnelle AGOAPAS, DESJEPS performance sportive. En choisissant cette voie, vous pourrez développer vos connaissances. Il est également possible de sélectionner les filières STAPS. C’est un excellent moyen de faciliter l’évolution de carrière.
Lire aussi  Salaire d’un serrurier, tous les revenus

Quelles sont les différentes possibilités d’évolution de carrière dans ce domaine ?

Comme le maître-nageur sauveteur est assimilé aux éducateurs sportifs, il peut prétendre au poste d’éducateur sportif principal ou de chef de bassin. Lorsqu’il aura acquis trois années d’expérience, il a la possibilité de postuler au poste d’adjoint-chef d’établissement de bain.

L’évolution de carrière va dépendre du diplôme du maître-nageur sauveteur. S’il possède le DESJEPS, il peut passer un concours et devenir directeur d’installation nautique. En poursuivant ses études et en suivant une formation complémentaire, il pourra s’orienter vers l’enseignement général du second degré ou gérer une structure de loisir ou d’hébergement touristique.

Les personnes qui souhaitent changer de carrière pourront se reconvertir dans le domaine du commerce. Elles pourront travailler pour une structure qui vend des équipements de sport et de loisir.

Quels sont les avantages et les inconvénients liés au métier de maître-nageur sauveteur ?

 

Si vous aimez rester en contact avec de nombreuses personnes, le métier de maître-nageur sauveteur peut vous plaire. Contrairement aux emplois de bureau, ce travail n’est pas du tout routinier. Si vous appréciez travailler dans le milieu aquatique, vous pourrez vivre de votre passion.

Malheureusement, le maître-nageur est contraint de travailler à des horaires décalés, le soir et les week-ends. Les personnes qui exercent leur métier dans le secteur public ne perçoivent pas un revenu important. Dans ce domaine, il faut toujours être en forme. Le maître-nageur doit bien entretenir son capital santé. C’est un emploi saisonnier. Certains travailleurs n’ont qu’un CDD et ont une situation précaire.

Lors des périodes d’inactivités, le maître-nageur peut donner des cours dans piscines couvertes qui sont accessibles tout au long de l’année.

 

Quelles sont les qualités essentielles pour devenir maître-nageur ?

En tant que surveillant de baignade, le maître-nageur sauveteur doit avoir certaines qualités :

  • Être sociable et bon pédagogue: il doit être capable de s’exprimer clairement pour pouvoir transmettre les consignes et communiquer les normes de sécurité ;
  • Avoir un bon sens de l’observation: il doit intervenir si une personne en difficulté a besoin de son intervention ;
  • Être patient et attentif: cette qualité est essentielle lorsqu’il enseigne des techniques de natation ;
  • Être dynamique: il doit pouvoir motiver le groupe qu’il anime ;
  • Maîtriser les gestes de premier secours;
  • Être au courant des règles de sécurité relatives aux pratiques sportives.
Lire aussi  Salaire hôtesse d’accueil : combien gagne-t-elle ?

 

Salaire maître-nageur : à combien s’élève son revenu ?

·      Les facteurs influant sur le montant du salaire

La rémunération du maître-nageur va être déterminée en fonction :

  • Des responsabilités ;
  • Des activités ;
  • De l’employeur.

S’il travaille pour la fonction publique, il va être assigné à un poste de catégorie B. Le montant de son salaire va augmenter en fonction de l’ancienneté, du grade et de l’échelon. Il peut percevoir des primes, mais celles-ci vont être définies en accord avec le lieu d’exercice et la taille de sa famille.

S’il exerce son métier dans le privé, les conditions de travail dépendent entièrement de l’employeur. Pour obtenir une meilleure rémunération, il faut mettre en valeur ses compétences et son expérience.

·      Le montant du salaire

Au début de sa carrière, le maître-nageur sauveteur dans le privé va avoir une rémunération allant du SMIC à 1 800 euros brut par mois. Lorsqu’il aura acquis plus d’expérience, il peut obtenir un salaire allant de 1 700 à 2 300 euros brut par mois. Quand il occupera le poste de chef de bassin, il va percevoir une rémunération allant de 2 200 à 2 800 euros brut par mois.

Pour les travailleurs dans le secteur public, le salaire est déterminé par une grille indiciaire des ETAPS (Educateur Territorial des Activités Physiques et Sportives).

·      Les différents d’arrondir les fins de mois pour un maître-nageur

Pour percevoir une meilleure rémunération, le maître-nageur sauveteur doit travailler en plus de ses 35 heures de travail. Il peut alors cumuler plusieurs emplois pour accroître son revenu. Il a la possibilité :

  • De prodiguer des cours particuliers de natation ;
  • De donner des cours d’aquagym ou d’aquajogging ;
  • De cumuler une fonction d’entraîneur (il va cadrer les groupes de compétitions après sa journée de travail).

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *