Le salaire d’une assistante commerciale

Une assistante commerciale fait partie des personnes les plus importantes au sein du service des ventes. En raison de ses nombreuses attributions, elle va participer activement à la gestion et au développement commercial d’une entreprise. Elle va également se charger des dossiers des commerciaux.

Le métier d’une assistante commerciale : que faut-il savoir à ce propos ?

·      Les points essentiels sur ce métier

Avant tout, une assistante commerciale va jouer un rôle essentiel dans la communication de l’entrepriseen interne et en externe. Elle s’assure que la communication passe bien entre les services et la hiérarchie. Elle va aussi servir de point de contact avec les clients. C’est une personne polyvalente, car elle devra jongler entre les domaines administratifs, commerciaux, comptables et relationnels.

Une assistante commerciale possède des horaires de travail régulier. Elle passe la majorité de son temps dans un bureau. Elle va discuter avec différents interlocuteurs : commerciaux, les membres de la direction, les clients, les fournisseurs, etc.

·      Les principales missions d’une assistante commerciale

  • Servir de principal interlocuteur

L’assistante commerciale va communiquer avec les clients de l’entreprise. Qu’elle soit au téléphone ou qu’elle discute directement avec les clients, elle doit être capable de les conseiller et de répondre à leurs questions.

  • Travailler comme assistant de plusieurs commerciaux

En fonction de chaque structure, l’assistante commerciale va assister un ou plusieurs commerciaux. Elle va se charger :

  • Des suivis des dossiers ;
  • Des prises de rendez-vous ;
  • De la gestion des courriers ;
  • De planifier les réunions ;
  • De faire office de médiatrice en cas de litige, etc.
  • S’occuper des tâches administratives et commerciales

Une assistante commerciale va assurer de nombreuses missions, à savoir :

  • Traiter les dossiers commerciaux en cours : devis, factures, litiges, etc.
  • Effectuer le suivi des ventes et d’établir les comptes-rendus ;
  • Être en charge de l’accueil téléphonique et physique ;
  • Préparer les offres commerciales ;
  • Superviser les opérations et les campagnes de promotions;
  • Se charger des détails relatifs aux déplacements sur le terrain des commerciaux ;
  • Actualiser les tableaux statistiques des ventes ;
  • Mettre à jour les bases de données clients à travers les informations issus des commerciaux ;
  • Présenter les offres ou les produits de l’entreprise aux clients, etc.

Quelles sont les qualités essentielles pour prétendre au poste d’assistante commerciale ?

Pour réussir dans ce domaine, il faut avoir une aisance relationnelle et rédactionnelle. Il est également nécessaire :

  • De maîtriser les outils informatiques ;
  • D’avoir une bonne élocution ;
  • D’être capable de bien s’organiser ;
  • D’être rigoureux ;
  • De savoir gérer les priorités ;
  • De faire preuve de discrétion pour traiter les informations confidentielles ;
  • D’être autonome et de pouvoir s’adapter aux situations et aux différents interlocuteurs ;
  • De maîtriser la langue anglaise et d’autres langues en plus, etc.

L’assistante commerciale va être en relation avec ses collaborateurs et la clientèle. Elle doit être capable d’offrir un service de qualité. Il est aussi important d’avoir un sens du contact, du dévouement et une bonne présentation physique.

Exercer le métier d’assistante commerciale : quelles sont les formations à suivre ?

Il est possible de devenir assistant commercial avec un Bac. Toutefois, les entreprises vont privilégier les candidats qui ont suivi des études universitaires (Bac+2 ou Bac+3). Grâce à l’un des diplômes suivants, vous pourrez occuper le poste d’assistant commercial :

  • Bac (Bac Pro Gestion administration ou Bac Techno Sciences et Technologies du Management et de la Gestion (STMG)) ;
  • Bac +2 (BTS Assistant de Gestion PME-PMI, BTS Assistant Manager, BTS Commerce International, etc.) ;
  • Bac +3 (Licence pro en commerce et vente) ;

Il est à noter que les ressortissants d’écoles de commerce sont très recherchés par certaines entreprises. Il s’agit notamment des secteurs tels que la banque, les assurances et le domaine du luxe.

Certaines plateformes en ligne proposent des cours à distance pour préparer au métier d’assistant commercial. La durée du cours va être déterminée en fonction du rythme de l’apprenant. Il est possible de ralentir ou d’accélérer la formation selon les besoins de chacun. L’apprenant va être formé aux techniques commerciales, aux techniques de secrétariat et à l’informatique bureautique.

Les métiers dans le domaine de l’administration, de la gestion et du commerce requièrent une formation spécifique. Pour prétendre au poste d’assistante commerciale, il faut disposer d’un ou plusieurs diplômes pour mieux se démarquer auprès des employeurs.

Quelles sont les possibilités d’évolution de carrière d’une assistante commerciale ?

Une assistante commerciale peut travailler au sein de nombreux secteurs d’activité. Elle peut exercer son métier à la fois dans le public ou dans le privé. Son évolution de carrière va être déterminée en fonction de ses aptitudes. Elle peut devenir chef secteur si elle apprécie le domaine de la vente. Elle a la possibilité de devenir chef de service comptable si elle est à l’aise avec les chiffres et la bureautique. Elle peut aussi prétendre à d’autres postes à responsabilités tels que :

  • Attaché commercial ;
  • Commercial de terrain ;
  • Responsable marketing ;
  • Directeur commercial ;
  • Chargé de la gestion commerciale.

Après avoir acquis une certaine expérience, l’assistante commerciale peut se mettre à son compte et développer son activité. Elle peut créer une SASU ou une SARL et travailler avec d’autres collaborateurs. Si elle le souhaite, elle peut proposer ses services comme consultante en recrutement d’assistantes commerciales pour les entreprises.

Salaire assistante commerciale : à combien s’élève son revenu ?

Le secteur commercial offre de nombreuses offres d’emploi. Le métier d’assistante commerciale est essentiel dans différentes entreprises, quel que soit le secteur d’activité. Ce travailleur peut intégrer le secteur médical, automobile, vinicole, etc.

·      La rémunération d’une salariée

À l’instar des emplois dans le département marketing et commercial, le salaire d’une assistante commerciale va dépendre :

  • Du secteur d’activité de l’entreprise ;
  • De la taille de la société (grand groupe ou PME) ;
  • De l’expérience ;
  • De la nature du contrat, etc.

L’assistante commerciale débutante va percevoir une rémunération de 1 800 euros brut par mois. Ce salaire correspond à un contrat de 35 heures par semaine. Lorsqu’elle acquiert de l’expérience, elle va gagner entre 1 900 à 2 500 euros brut. Les salariés en région parisienne vont avoir une rémunération supérieure. Les personnes capables de maîtriser les logiciels techniques et qui ont une compétence particulière peuvent obtenir jusqu’à 3 300 euros brut par mois.

Les salariés d’une grande entreprise vont profiter d’avantages sociaux tels que la prime de 13ème mois, les tickets restaurants, etc.

Dans certains cas, l’assistante commerciale va être amenée à travailler 39 heures par semaine afin de rester disponible auprès des clients et des commerciaux. Elle va alors profiter de deux jours de réduction du Temps de Travail (RTT) par mois. L’employeur peut aussi assimiler les 4 heures aux heures supplémentaires. Celles-ci vont être rémunérées à un taux majoré de 25 %.

Certaines assistances commerciales sont contraintes de faire des heures supplémentaires au-delà des 39 heures hebdomadaires. Il se peut que le dépassement des heures de travail soit dû à des repas professionnels, des séminaires ou des briefings d’équipe. Dans ce cas, l’employeur a la possibilité de choisir entre :

  • Payer dès la première heure de dépassement ;
  • Offrir un repos compensatoire.

·      La rémunération d’un freelance

Le salaire va être déterminé en fonction du portefeuille clients, des tarifs appliqués et du montant des charges. Au début de leur activité de freelance, certaines assistantes commerciales ressentent des difficultés à lancer leurs entreprises. Avec le temps, il est possible de dégager un salaire confortable de 2 300 euros net approximativement. Les assistantes commerciales peuvent choisir le statut de micro-entreprise. Elles vont obtenir le statut de profession libérale.

Afin de connaître ses gains, l’assistante commerciale devra déduire les prélèvements sociaux (cotisations URSSAF) et les taxes (impôt sur le revenu) à son revenu. Si elle travaille au sein de son domicile, elle va être obligée de s’acquitter de la cotisation foncière des entreprises. Celle-ci va dépendre de la superficie de son bureau. Dans ce cas, elle aura peu de frais de fonctionnement (électricité, logiciels, etc.).

Une assistante commerciale qui travaille en freelance peut solliciter l’Aide à la Création ou à la Reprise d’Entreprise (ACRE). Elle n’aura qu’à payer la moitié des charges sociales (11 % au lieu de 22 %. Si l’assistante commerciale est éligible à l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) de Pôle Emploi, elle aura le droit de cumuler les allocations de chômage et son revenu de freelance.

Devenir assistante commerciale : quels sont les avantages et les inconvénients de ce métier ?

En travaillant comme assistante commerciale, vous allez avoir des horaires réguliers. Vous aurez l’occasion d’échanger avec plusieurs personnes (les commerciaux, les clients, les membres de la direction, etc.). C’est un emploi sédentaire qui n’exige pas trop de déplacements professionnels. Ce poste offre une rémunération intéressante.

Malheureusement, le métier d’assistante commerciale implique de nombreuses tâches administratives. Cet employé devra passer beaucoup de temps derrière son ordinateur. L’autonomie de chaque travailleur va dépendre de chaque entreprise.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.