Le salaire d’un moniteur d’auto-école : tout ce que vous devez savoir

Vous envisagez de devenir moniteur d’auto-école ? Il est naturel de se demander combien gagne un professionnel de l’enseignement de la conduite automobile. Dans cet article, nous vous apportons des éléments de réponse pour mieux comprendre le salaire et les conditions de travail d’un moniteur d’auto-école.

Le statut du moniteur d’auto-école

Avant de parler de rémunération, il convient de distinguer les différents statuts professionnels d’un moniteur d’auto-école :

  • Salarié : Le moniteur est employé par une auto-école et bénéficie d’un contrat de travail à durée indéterminée ou déterminée (CDI ou CDD).
  • Indépendant ou auto-entrepreneur : Le moniteur exerce son activité en tant qu’indépendant et facture ses prestations directement aux clients.

Les éléments constitutifs du salaire d’un moniteur d’auto-école salarié

La rémunération d’un moniteur d’auto-école salarié comporte plusieurs éléments :

  1. Un salaire de base, qui correspond au salaire minimum conventionnel.
  2. Des primes ou compléments de salaire, selon les accords entre les parties (ex. : prime d’ancienneté, prime de dimanche…).
  3. D’éventuelles gratifications en nature (ex. : mise à disposition d’un véhicule de service).

Ces éléments sont soumis à des cotisations sociales et impôts sur le revenu.

Le salaire minimum conventionnel

Le salaire minimum conventionnel est fixé par la Convention collective nationale du personnel enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière (CCNPECSR). Le montant varie selon le niveau de qualification, l’ancienneté et les diplômes obtenus par le moniteur.

  • Pour un moniteur débutant titulaire du seul permis B : environ 1 540€ brut par mois.
  • Pour un moniteur expérimenté ou qualifié (BEPECASER ou mention deux-roues) : entre 1 600€ et 1 800€ brut par mois.
  • Pour un moniteur hautement qualifié (titulaire de plusieurs qualifications) : jusqu’à 2 200€ brut par mois voire davantage.
Lire aussi  Comprendre le salaire d'un agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM)

Néanmoins, ces montants peuvent varier en fonction de la région, du type d’auto-école (traditionnelle ou en ligne), ainsi que de l’ancienneté dans la profession.

Les primes et compléments de salaire

En plus du salaire de base, les moniteurs d’auto-école salariés peuvent bénéficier de primes et d’augmentations individuelles de salaire, selon les accords passés avec leur employeur. Ces primes peuvent être liées à l’ancienneté, aux résultats obtenus par les élèves (taux de réussite), ou encore au nombre d’heures supplémentaires effectuées.

Le revenu d’un moniteur d’auto-école indépendant

Les moniteurs d’auto-école indépendants ont une rémunération qui dépend directement du nombre d’heures de cours qu’ils dispensent et du tarif qu’ils pratiquent. Le niveau de leurs revenus est donc beaucoup plus variable que pour un salarié.

  • Le tarif horaire moyen se situe entre 30€ et 50€ de l’heure.
  • Pour un moniteur indépendant travaillant à temps plein (35 heures), les revenus mensuels bruts varient entre 4 200€ et 7 000€.

Note : ces chiffres sont donnés à titre indicatif et ne prennent pas en compte les charges fiscales et sociales qui s’appliquent aux travailleurs indépendants.

Les avantages et inconvénients du statut d’indépendant

Le statut d’indépendant offre une certaine liberté dans la gestion de son emploi du temps et la possibilité de gérer sa clientèle comme on le souhaite. De plus, le potentiel de revenus est supérieur à celui des moniteurs salariés.

Cependant, les moniteurs indépendants doivent prendre en compte des contraintes telles que la recherche de clientèle, l’absence de garantie sur le volume de travail et l’absence de protection sociale (en cas d’arrêt maladie ou de chômage par exemple).

Lire aussi  Les salaires d’une documentaliste : les grilles de rémunération

En résumé

Le salaire d’un moniteur d’auto-école dépend du statut professionnel et du niveau d’expérience. Pour un moniteur d’auto-école salarié, il varie généralement entre 1 540€ et 1 800€ brut par mois, avec des écarts possibles selon les critères évoqués précédemment. Le revenu d’un moniteur indépendant est quant à lui plus variable mais peut être supérieur.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *