Salaire professeur des écoles : Combien gagne-t-il ?

Le salaire de professeur des écoles connaît une évolution progressive au cours de sa carrière. En effet, il change au fur et à mesure que l’enseignant monte les échelons de sa grille. Le salaire de tous les professeurs des écoles est calculé à partir de leurs corps d’appartenance et de leurs grades. Ces professeurs profitent aussi de différents avantages et d’une indemnisation qui varie d’un professeur à un autre. Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur le métier de prof des écoles et les fondamentaux concernant ce métier.

 

En quoi consiste le travail de professeur des écoles » ?

 

Le professeur des écoles est un professionnel de la pédagogie qui travaille généralement au sein établissements d’enseignement spécialisé, des écoles primaires et des écoles maternelles. Il a pour mission d’enseigner les bases du calcul, de la lecture et de l’écriture. Ils enseignent des matières d’enseignement général, c’est-à-dire, français, sciences, histoire, géographie… Les leçons à donner doivent être en accord avec les programmes de l’enseignement nationaux. Si un professeur des écoles souhaite devenir un administrateur des établissements de premier degré, il est nécessaire d’avoir un diplôme de master ou un diplôme équivalent. Les professeurs des écoles devront également réussir le concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE).

Si vous voulez enseigner dans des établissements spécialisés, il est nécessaire de détenir un Certificat d’Aptitude Professionnelle pour les Aides Spécialisées ou CAPA SH. Ce certificat vous certifie que vous avez la compétence nécessaire pour enseigner les élèves en situation de handicap. Vous pouvez également occuper le poste d’administrateur des écoles après avoir fait 3 ans de service effectif en tant que professeur des écoles. Vous pouvez exercer cette fonction à domicile pour des cours particuliers.

 

Quelles sont les compétences requises pour pouvoir exercer le métier de professeur des écoles ?

Les compétences de base

 

Les professeurs des écoles devront être capables de mettre en place un objectif d’apprentissages et de gérer la programmation des activités pédagogiques. Ils s’occupent aussi de la surveillance de la ponctualité ainsi que de l’assiduité des élèves aux cours.

Pour le bon fonctionnement de l’enseignement, les professeurs des écoles devront préparer rigoureusement leur cours. Ce professionnel de la pédagogie a pour rôle d’élaborer des fiches de préparation et de se positionner sur une méthode d’apprentissage appropriée. La vérification de la tenue de sa classe ainsi que l’organisation de l’espace pédagogique font également partie des fonctions principales des professeurs des écoles. Concernés par chaque activité de son établissement, ces derniers s’immobilisent pour la surveillance des élèves durant les interclasses, les activités périscolaires, l’interna… Un professeur des écoles se charge, de même, d’accueillir les élèves à leur arrivée en classe. Il doit être capable d’adapter le déroulement des apprentissages en fonction du niveau des élèves. Le devoir d’un professeur des écoles consiste également à évaluer le progrès de ses élèves et à le communiquer aux familles et aux équipes pédagogiques.

Les compétences spécifiques

En fonction de ses activités et des principes de son établissement, un professeur des écoles peut s’occuper des élèves en difficultés scolaires graves et d’apprentis en situation de handicap. Il est également capable de mettre en œuvre un projet pédagogique de l’établissement. En s’adaptant aux consignes de sécurité et au règlement interne de l’établissement, un enseignant doit être capable de gérer le comportement des élèves.

En plus de ces compétences, il doit être également en mesure de former les directeurs d’école et les enseignants. Certains professionnels de la pédagogie sont également chargés du contrôle des équipements et des locaux. Il y a ceux qui organisent les conseils d’écoles et ceux qui optimisent les activités de l’équipe pédagogique et du personnel.

 

Le corps d’appartenance et les grades des professeurs des écoles

 

Si vous êtes professeur des écoles, vous devez certainement appartenir à l’un de ces trois grades : la classe normale à onze échelons, la hors classe à six échelons et la classe exceptionnelle équivalents à un grade à accès fonctionnel. Cette dernière classe comporte quatre échelons et un échelon spécial contingenté.

Vous devez savoir que la rémunération principale des professeurs des écoles évolue avec l’augmentation des échelons compris dans leur grade. Le gouvernement a fixé la durée des échelons ainsi que le rythme d’avancement depuis le 1er septembre 2017. Pour récompenser les travailleurs qui persistent dans ce corps, il est établi que les anciennetés détenues dans les 6e et 8e échelons de la classe normale profitent d’une bonification d’un an. Un professeur des écoles peut débuter sa carrière professionnelle dans la classe normale en passant par la hors classe afin de finir sa carrière dans la classe exceptionnelle.

 

À combien s’élève le salaire d’un professeur d’école ?

 

Le salaire d’un prof des écoles est synthétisé par les tableaux de rémunération ci-dessous, présentés par le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports (mise à jour en janvier 2022). La rémunération brute mensuelle des professeurs des écoles n’intègre ni l’indemnité de résidence ni le supplément familial de traitement. La rémunération nette, quant à elle, est traitée en considérant les cotisations salariales. Il faut également savoir qu’une majoration est possible dans le cadre d’une affectation. En cas d’affectation dans un département d’outre-mer, votre salaire brut pourra connaître une hausse de 40 % à 53 %. Pour une affectation dans une collectivité d’outre-mer, votre salaire pourra également subir une hausse de 40 % à 108 %.

 

Classe normale

  • Pour une année de titularisation, avec un an d’avancement et un indice majoré de 390, le traitement brut par mois est de 1 828 € et le traitement net mensuel est de 1 451 €.

 

  • Pour une année de titularisation, avec un an d’avancement et un indice majoré de 441, le traitement brut par mois est de 1 640 € et le traitement net mensuel est de 2 067 €

 

  • Pour trois ans de titularisation, avec deux ans d’avancement et un indice majoré de 448, le traitement brut par mois est de 1 666 € et le traitement net mensuel est de 2 099 €.

 

  • Pour quatre ans de titularisation, avec deux ans d’avancement et un indice majoré de 461, le traitement brut par mois est de 1 715 € et le traitement net mensuel est de 2 160 €

 

  • Pour cinq ans de titularisation, avec deux ans et six mois d’avancement et un indice majoré de 476, le traitement brut par mois est de 1 770 € et le traitement net mensuel est de 2 231 €.

 

  •  Pour six ans de titularisation, avec trois ans d’avancement et un indice majoré de 492, le traitement brut par mois est de 1 830 € et le traitement net mensuel est de 2 306 €.

 

  • Pour sept ans de titularisation, avec deux ans et six mois d’avancement et un indice majoré de 519, le traitement brut par mois est de 1 930 € et le traitement net mensuel est de 2 432 €.

 

  • Pour huit ans de titularisation, avec trois ans et six mois d’avancement et un indice majoré de 557, le traitement brut par mois est de 2 072 € et le traitement net mensuel est de 2 610 €.

 

  • Pour neuf ans de titularisation, avec Quatre ans d’avancement et un indice majoré de 590, le traitement brut par mois est de 2 194 € et le traitement net mensuel est de 2 765 €.

 

  • Pour dix ans de titularisation, avec quatre ans d’avancement et un indice majoré de 629, le traitement brut par mois est de 2 339 € et le traitement net mensuel est de 2 948 €.

 

  • Pour onze ans de titularisation, avec quatre ans d’avancement et un indice majoré de 673, le traitement brut par mois est de 2 503 € et le traitement net mensuel est de 3 154 €.

Hors classe

Pour un an de titularisation, avec deux ans d’avancement et un indice majoré de 590, le traitement brut par mois est de 2 194 € et le traitement net mensuel est de 2 765 €.

Pour deux ans de titularisation, avec deux ans d’avancement et un indice majoré de 624, le traitement brut par mois est de 2 321 € et le traitement net mensuel est de 2 924 €.

Pour trois ans de titularisation, avec deux ans et six mois d’avancement et un indice majorés de 668, le traitement brut par mois est de 2 484 €   et le traitement net mensuel est de 3 130 €.

Pour quatre ans de titularisation, avec deux ans et six mois d’avancement et un indice majoré de 715, le traitement brut par mois est de 2 659 € et le traitement net mensuel est de 3 351 €.

Pour cinq ans de titularisation, avec Trois ans d’avancement et un indice majoré de 763, le traitement brut par mois est de 2 838 € et le traitement net mensuel est de 3 575 €.

Pour six ans de titularisation, avec    Trois ans d’avancement et un indice majoré de 806, le traitement brut par mois est de 2 998 € et le traitement net mensuel est de 3 777 €.

Pour sept ans de titularisation, avec Trois ans d’avancement et un indice majoré de 821, le traitement brut par mois est de 3 054 € et le traitement net mensuel est de 3 847 €.

 

Classe exceptionnelle

Pour une année de titularisation, avec deux ans d’avancement et un indice majoré de 695, le traitement brut par mois est de 2 585 € et le traitement net mensuel est de 3 257 €.

Pour deux années de titularisation, avec deux ans d’avancement et un indice majoré de 735, le traitement brut par mois est de 2 734 € et le traitement net mensuel est de 3 444 €.

Pour trois années de titularisation, avec deux ans et six mois d’avancement et un indice majoré de 775, le traitement brut par mois est de 2 882 € et le traitement net mensuel est de 3 632 €.

Pour quatre années de titularisation, avec deux ans et six mois d’avancement et un indice majoré de 830, le traitement brut par mois est de 3 087 € et le traitement net mensuel est de 3 889 €.

Pour un échelon spécial de HEA, avec un an d’avancement et un indice majoré de 890, le traitement brut par mois est de 3 310 € et le traitement net mensuel est de 4 171 €.

Pour un échelon spécial de HEA 2, avec un an d’avancement et un indice majoré de 925, le traitement brut par mois est de 3 440 € et le traitement net mensuel est de 4 335 €.

Pour un échelon spécial de HEA 3, avec un an d’avancement et un indice majoré de 972, le traitement brut par mois est de 3 615 € et le traitement net mensuel est de 4 555 €.

 Les indemnités

Concernant les indemnités, ils vont percevoir une prime d’entrée qui peut aller jusqu’à 1 500 € bruts. Au cours de la première titularisation, le professeur reçoit la prime en deux tranches. Il y a également la prime d’installation de 2 000 € pour les professeurs en service dans les communes d’Île-de-France et dans l’agglomération de Lille.

Le montant annuel brut des principales indemnités est fixé comme suit :

  • Indemnité d’accompagnement et de suivi — Enseignants du 1er degré : 1 200 €
  • REP (Réseau éducation prioritaire): 1 734 €
  • Réseau éducation prioritaire REP+: 5 114 € (au 1er septembre 2021 — part modulable jusqu’à 702 € brut par an)
  • Prime d’attractivité : 400 € à 2 200 €
  • Premier de l’école « Directeur d’école » :

Part modulable : 500 € à 900 €

Part fixe : 1 970 € au 1er janvier 2022 (+225 € brut)

  • Directeur d’école REP ou REP+: indemnité majorée (20 % ou 50 %)
  • Professeur spécialisé: 844 €
  • Professeur maître formateur: 1 250 €
  • Conseiller pédagogique: 1 500 € au 1er janvier 2022 (+ 500 € brut) avec bonification tarifaire de 1 518 € (27 points NBI)

Le métier du professeur des écoles nécessite des compétences pédagogiques élevées. Que vous soyez une personne en reconversion et/ou un jeune étudiant, il faut bien avoir en tête un aperçu du métier. Bien évidemment, c’est une carrière qui offre une grande possibilité d’évolution. Il faut savoir qu’un professeur des écoles peut faire d’autres concours pour changer d’activité : enseignant au lycée, inspecteur de l’Éducation nationale…

 

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.