Julien Bugier : Quel est ton salaire ?

Charisme, charme, intelligence… Julien Bugier a tout pour séduire le petit écran. Il est même un des journalistes les plus remarquables. Son talent va de pair avec sa carrière, car on l’appelle également pour animer d’autres émissions.

En plus, cela fait longtemps qu’il est à la télé. La question concerne sa rémunération. Si en 2015, son salaire était de 5 000 €, qu’en est-il maintenant ? Oui, il a acquis davantage d’expérience et de notoriété. Il est encore plus estimé autant du public que de la chaîne. Sa valeur marchande a certainement augmenté. Mais de combien ?

Des débuts prometteurs pour Julien Bugier

On connaît tous Julien Bugier parce qu’il est le présentateur remplaçant des JT de France 2. Ce fils de journaliste a repris le flambeau et a gagné une belle place dans le milieu. En effet, il est le fils de Jacques Bugier. Ce dernier était un renommé journaliste pour Le Monde et La Nouvelle République.

Son père est aussi aux côtés de François Bayrou lors de l’élection présidentielle de 2007. Il est aussi membre du parti Démocrate. Il en d’ailleurs le rédacteur en chef de leur site, « France Démocrate ». Il a encore été chargé de mission pour le cabinet de Jack Lang avant cette période.

On comprend facilement l’attrait du fils pour les sujets économiques et la politique. Il ne prend pas parti d’un tel ou d’un tel. Chaque intervention fait savoir combien il tient à ces thèmes et combien il est impliqué. Des qualités qui le hisseront en hauteur.

Comment se déroule la vie professionnelle de Julien Bugier ?

Julien Bugier, né 1981 à Blois (Loir-et-Cher), commence très tôt sa vie professionnelle. Après le bac, il suit une formation en économie. Il obtient un DEUG non validé. Ensuite, il s’exporte pour intégrer très tôt le Bloomberg TV en Grande-Bretagne alors qu’il n’a que 19 ans. On lui confie la chaîne économique. Ensuite, il réalise des reportages sur le même sujet, notamment les actualités économiques. Il présente également le journal.

Pas de formation en journalisme, en lettres ou en communication alors. Cela affecte quelque peu ses postes, même s’il est bien placé sur France 2. Ce manque de spécification peut se traduire par un manque de compétences, par rapport à ses pairs (pour le monde journalistique). Les anciens ont tous été à la faculté des lettres ou du journalisme, par exemple.

Ceci pour dire qu’il n’est pas aussi bien rémunéré qu’eux parce que, quelque part, il n’est peut-être pas encore « qualifié ». Lorsqu’on regarde sa fiche de paie, on peut le penser. Et pourtant…

Son parcours semble se rapprocher de très près à celui de ses collègues. Il jouit même de plus d’expériences, passant d’une chaîne à une autre. Ce ne sont ni les compétences ni l’expérience qui manquent, juste un diplôme. Cela ne l’empêchera pas de gravir les échelons et de devenir ce qu’il est aujourd’hui.

·      Du journalisme pur au début

Il débute le journalisme avec BFMTV. Puis, il part pour i>Télé. Il décide de tout lâcher pour France 2 quelques années plus tard, même après un bref passage sur Europe 1. Voici son parcours :

  • 2005 : Lancement de BFMTV pour un poste de présentateur du journal de l’économie et des journaux ;
  • 2009 : La Matinale du weekend sur i>Télé ;
  • 2010 : présentation du journal pendant les jours ouvrables de 17 heures et 19 heures aux côtés de Sonia Chironi et de Robert Ménard ;
  • 2010 : journal de 17 heures et 20 heures en replacement de Audrey Pulvar ;
  • 2011 : deuxième journaliste après Laurent Delahousse pour le JT de 13 heures et celui de 20 heures pendant le weekend ; présentation également journal de 20 heures du lundi et vendredi en l’absence de David Pujadas 2 ;
  • 2015 : journaux du weekend en remplacement de Marie Drucker (pour son congé de maternité).

Ainsi, pendant 10 ans, on lui attribue de bons postes dans toutes les chaînes où il a travaillé. Et jusqu’à présent, il est considéré comme un bon journaliste.

·      Des animations télé

Julian Bugier est aussi animateur et présentateur d’autres émissions :

  • 2012 : animation de « Élysée-moi » ;
  • 2013 (jusqu’en 2014) : journal radiodiffusé ;
  • 2014 : présentation des soirées sur France 2 pour se substituer à Benoît Duquesne ;
  • 2015 : émission spéciale « Quatre résistants au Panthéon France 2 » pour l’entrée au Panthéon de Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, de Germaine Tillion et de Jean Zay ;
  • 2015 : animation « TéléObs » ;
  • 2017 : émission « Cellule de Crise » ;
  • 2018 : animation de « Questions directes »
  • 2018 : présentation des messes télévisuelles du 14 juillet et « Victoires de la Musique » ;
  • 2020 : anime du soir, entre 18 heures et 20 heures, à la radio ;
  • 2021 : présentation du journal de 13 heures en remplacement de Marie-Sophie Lacarrau…

En tout, il a fallu 20 ans pour qu’il devienne enfin le présentateur principal du JT de 13 heures. Il a même abandonné la radio pour pouvoir assumer pleinement ses rôles et réussir ses missions. Il tient à être professionnel et à se focaliser sur ce nouveau poste. Un emploi qui peut propulser sa carrière et changer toute sa vie. En tout cas, elle a des effets notables sur son salaire.

Il a aussi décliné une offre de présentation de « J’ai une idée pour la France » pour la même raison. Cette émission aurait dû tourner en sa faveur et le projeter très loin. Il s’agit d’un recueil de théories ou plutôt de propositions des téléspectateurs. Ceux-ci seraient composés en grande partie d’étrangers ou de provinciaux. Le débat devait comprendre des jurés issus des citoyens lambdas. Mais son professionnalisme l’emporte sur la popularité.

·      Ses autres missions

Julien Bugier est l’initiateur de l’émission « TéléObs », un télémagazine consacré à la consommation. Il détaille les questions d’économie avec des enquêtes et des avis très tranchés. Il en est aussi le rédacteur en chef.

Comme cité précédemment, il est un journaliste radio en plus d’être un présentateur d’évènements politico-économique. Ses centres d’intérêt semblent tous tournés dans ce sens. Cela est même évident lorsqu’il milite en faveur de l’égalité des droits de la femme et de l’homme.

Les convictions de Julien Bugier

En tant qu’être humain, Julien Bugier défend de belles causes. Il n’a pas honte de s’afficher et d’affirmer son soutien au mariage gay en France en 2015, par exemple. Ces convictions concernent plusieurs domaines :

  • mariage homosexuel,
  • régime républicain modéré,
  • congé de paternité.

Cela se comprend. D’abord, il est militant pour le droit de tous. Il est tout à fait normal qu’il soit en faveur du mariage gay. Comme il est également père de famille, il sait combien le congé de paternité est insensé. Il défend ce droit qu’il juge juste et utile aux côtés de sa femme Marie Claire Fournier. En fait, il est pour l’égalité réelle des droits de la femme et de l’homme.

Laurent Bugier salaire : à combien il s’élève ?

En 2015, lorsque Julien Bugier débute tout juste, il aurait empoché les 5 000 € par mois. C’est une très belle somme à l’époque. Maintenant, combien il se fait en un mois ? Il gagne bien sa vie avec un salaire de base de 7 500 € au moins. Cela équivaut à environ :

  • 350 € par jour,
  • 50 € par heure,
  • 80 cents par minute,
  • 1 centime la seconde.

Il peut s’élever jusqu’à 10 000 €, même 12 000 € en fonction des saisons. Pour un journaliste économique, il n’y a pas à s’en plaindre.

En effet, il n’est pas que le second de Laurent Delahousse ou de David Pujadas. Il anime aussi d’autres émissions sur la même chaîne. Ses missions peuvent être variées, même si elles rentrent souvent dans la même thématique. En remplaçant Élise Lucet, il devrait gagner autant qu’elle (au moins). Et elle, la chaîne lui a offert 12 000 € par mois. Les primes et bonus sont à compter en sus. Tout dépend du nombre d’apparitions télé en un mois.

D’un autre côté, comme tous les journalistes, il officie également à la radio. Cette mission, passagère entre 2013 et 2014, est devenue régulière en 2021. Il a décidé d’arrêter pour pouvoir se dédier complètement à la presse télévisée depuis. En tant que présentateur attitré du JT de 13 heures sur France 2, il doit être bien concentré.

La fortune totale de Julien Bugier

D’après une évaluation rapide, la fortune de Julien Bugier serait dans les 50 000 dollars par an. Cela semble dérisoire pour un journaliste expérimenté. Seulement, il est toujours dans l’ombre des présentateurs principaux des évènements télévisés jusqu’à présent.

Néanmoins, il a de quoi vivre aisément. Sa famille, avec ses deux enfants, peut jouir de la vie sans contrainte financière. Pour rappel, il est marié à Claire Fournier.

Justement, Claire Fournier est aussi une ancienne journaliste de BloombergTV. Elle rejoint i>Télé pour présenter Le Journal de l’économie. Puis, elle obtient le poste de rédactrice en chef. Elle arrive sur France 5 en 2008 et revient sur i>Télé en 2013. Claire est actuellement sur LCI, et ce, depuis 2017. Bref, deux parents journalistes économiques à la maison qui ont de bons salaires !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *