Gilles Bouleau : Combien gagne-t-il ? Salaire, fortune

Gilles Bouleau est un présentateur estimé, autant par les téléspectateurs que par ses supérieurs. Raison pour laquelle il fait partie des animateurs télé les mieux payés de France. Son salaire s’élèverait à 40 000 €,plus les primes et les rémunérations diverses. Une belle somme ! Ainsi, tout lui sourit. Sa carrière, son expérience et sa joie de vivre en sont les principales raisons. Jusqu’à présent, il est toujours là.

Les débuts de Gilles Bouleau sur TF1

Gilles Bouleau est devenu présentateur du journal de 20 heures sur TF1 en 2012. Il succède ainsi à Laurence Ferrari. Depuis, naquis pour une réputation incroyable pour un politicien de formation. En effet, il possède un diplôme en sciences politiques de l’Institut d’études politiques de Paris. Il en a un également du Centre de formation des journalistes privés de Paris.

·      Les premiers pas de Gilles Bouleau

Sur TF1, il débute dans la rédaction. Ensuite, il passe de service en service :

  • Économie et Social,
  • Politique Intérieure,
  • Enquêtes et Reportages,
  • Informations Générales.

Quelques années de service seulement, et Gilles Bouleau connaît son premier succès. Ses premières apparitions à la télé lui ont valu le lauréat du meilleur jeune reporter en 1988. On comprend pourquoi puisqu’il possède des bases solides dans ces domaines. Il passe ainsi du statut de simple journaliste à une véritable vedette de la télé.

·      Une montée fulgurante

Sa carrière inspire également. Il gagne rapidement en expérience après être devenu célèbre. Puis, il couvre les élections présidentielles et réalise plusieurs reportages. Il est présentateur officiel des jeux d’hiver entre 1992 et 1994.

Seulement, à l’époque, ses gains étaient très limités. Tout change lorsqu’il obtient des billets pour l’étranger. Il est même devenu un modèle pour beaucoup de jeunes journalistes, et une icône pour certains. Outre sa réputation et sa notoriété, ses revenus y sont pour quelque chose.

Des années à l’étranger : une étape décisive dans sa carrière

Gilles Bouleau est devenu l’acteur incontestable des grands évènements en France et ailleurs dans le monde pour TF1. Son parcours en témoigne. Tout s’est joué sur ses postes en Angleterre, aux USA et sur son retour au pays. En effet, ses années à l’étranger ont renforcé son statut, ses expériences et aussi son salaire.

Lire aussi  Le salaire de Karim Benzema en Arabie Saoudite : une analyse

·      La première phase : l’Angleterre

Il a occupé le poste de journaliste pour la matinale de LCL en Angleterre pendant quelques années. C’était en 1996. Puis, il devient chef adjoint de la rédaction avec Ruth Elkrief. Ce qui lui vaut une place dans une autre émission : la 19 h dimanche. Et ce, sans compter les reportages divers et les entrevues.

·      La deuxième phase : les États-Unis

Il a également vécu plusieurs années à Washington, grâce à son poste de correspondant de TF1. Comme il a couvert l’élection de Barack Obama en 2018 et de l’ouragan Katrina, sa notoriété grandissante lui vaut des étoiles. Cela renforce sa position de journaliste polyvalent, mais surtout de reporter politique.

·      La troisième phase : le retour en France

De retour au pays, il anime encore des émissions politiques depuis 2014. Il s’agit des diffusions spéciales sur les élections présidentielles, régionales et municipales. Il a même enflammé l’audimat pendant les élections européennes de 2014. Les deux interviews de François Hollande étaient un plus. Il a déjà été assisté par plusieurs collègues de renom comme :

  • Claire Chazal,
  • Anne-Claire Coudray,
  • Jean-Pierre Elkabbach,
  • David Pujadas.

Après, il présente un film documentaire d’exception pour le 70e anniversaire du débarquement de Normandie. Toujours en 2014, il s’externalise avec la fameuse entrevue avec Vladimir Poutine. Tout cela a conduit à ce qu’il est aujourd’hui. Il fait partie des mieux payés en France, après Jean-Pierre Pernault ou encore Jacques Legros.

Une ascension fulgurante pour Gilles Bouleau

Pour Gilles Bouleau, les années de bons et loyaux services ont bien payé. Sa place en tant que présentateur principal du Journal de 20 heures était donc toute fait. Il le mérite puisqu’après seulement quelques jours, la titularisation lui a été accordée. Cette promotion fut précipitée, certes, mais le résultat est là. Un choix que TF1 n’est pas prêt de regretter. Pourquoi ?

Il a fait exploser l’audimat. Après le départ de Jean-Claude Narcy en 2011, puis de Laurence Ferrari en 2012, la chaîne en avait bien besoin. Son prestige n’était qu’à ses prémices à l’époque. Sa personnalité plaît aux téléspectateurs, tout comme son humilité et sa maîtrise de chaque sujet. Le charme opère d’ailleurs depuis 10 ans déjà.

·      Un renouveau dans le bon sens du terme

Les jeunes ont besoin d’une image de « self-made man » pour voir et entrevoir leur carrière. L’ascension de Gilles Bouleau prouve qu’avec de l’acharnement, de la patience et du sérieux, on peut tout faire. Il a quand même passé des années à l’étranger avant de revenir sur le sol français. Il a dû attendre encore un peu avant d’avoir cette place tant méritée. Et il a donné le meilleur de lui-même pour chaque épreuve. La performance est là.

Lire aussi  Laurent Delahousse : quel est son salaire?

Il fait même partie de ces journalistes qui s’améliorent dans le temps. On peut le confirmer, rien qu’à voir ses représentations télé tous les soirs. Le Gilles Bouleau des années 80 n’est plus celui des années 2000. Celui de 2022 est encore meilleur… Et la route était longue.

·      Un parcours incroyable

Le parcours de Gilles Bouleau prouve qu’on peut gagner sa vie allègrement. Cela lui conduit à la réalisation de ses rêves puisqu’il est une référence incontestable dans sa filière maintenant. Et quand les résultats sont assurés, le salaire l’est aussi. Sa récompense est à hauteur de son talent et des chiffres qu’il génère à la chaîne.

Pas étonnant que TF1 en fait son image de marque pour les grandes émissions politiques. On peut citer sa participation dans la présentation de « 40 ans d’émotions partagées » avec Christophe Dechavanne, par exemple. Il est également l’heureux animateur de « Vie politique » en 2016. La couverture des élections diverses en Hexagone et aux USA était des bases solides.

Salaire Gille Bouleau : à combien s’élève-t-il ?

Gilles Bouleau travaille pour TF1 depuis toujours. Jusqu’ici, sa source de revenus principale reste la télé. Il est l’un des hommes de média français les mieux payés avec son salaire de 40 000 €. Et ce n’est qu’un chiffre moyen par mois. Bref, on peut vivre de sa passion et même devenir riche en étant journaliste. Cette somme soulève de nombreux questionnements cependant.

Pourquoi est-il si bien rétribué ? Les primes et les avantages sont-ils pris en compte dans ce calcul ? On ne peut pas le préciser faute de renseignements concrets de sa part. Toutefois, l’ensemble de sa paie actuelle équivaut à :

  • plus de 1900 € de rémunération quotidienne ;
  • plus de 277 € de salaire horaire ;
  • près de 5 € de revenu par minute.

On peut conclure qu’il gagne bien sa vie. En comparaison, les autres présentateurs n’empochent pas la moitié. Cela s’explique par l’importance du journal de 20 heures et de ses compétences. Son talent et sa polyvalence y sont aussi pour beaucoup. Certains parlent de 45 000 € par mois actuellement.

Lire aussi  Salaire et fortune de Lebron James : tous ses revenus

Nombreux crient au scandale à ce sujet. Certains métiers jugés « plus utiles » ne produisent pas le même effet au niveau salaire. Certains collègues avec autant d’années d’expérience n’en obtiennent même pas autant. Mais ne l’a-t-il pas mérité ? Oui. Tous les éléments du CV de Gilles Bouleau ont été gagnés. Il a travaillé dur pour en arriver là.

Il continue de faire son maximum étant donné la concurrence dans le milieu et les nouvelles têtes qui se profilent. Il démontre également qu’on peut tout réussir avec des sacrifices.

D’autres sources de revenus pour Gilles Bouleau

Pour l’instant, aucune information concernant une autre source de revenus n’a été retenue pour Gilles Bouleau. Il se tait à ce sujet. En fait, il est bien silencieux en ce qui concerne ses recettes. On comprend pourquoi. Mais on se demande quand même si les fameux 45 000 € viennent de TF1 uniquement. Et apparemment, c’est le cas.

Aucune action humanitaire connue ni investissement particulier dans tel ou tel secteur non plus. Sa fortune réelle n’a jamais fait l’objet d’une enquête approfondie non plus. Pas de belles propriétés ni de voitures de luxe recensées. En fait, la discrétion est vraiment son fort. Mais tous les grands hommes ne le sont-ils pas lorsqu’on parle de salaire ?

Et les impôts ? Gilles Bouleau les paie sans nul doute. Lors d’une interview en 2018 sur Canal+, il rappelle combien il respecte cet aspect de la vie financière. Il affirme avec fierté ses responsabilités et que sa situation est tout à faire régulière. De toute façon, personne ne peut lui blâmer de gagner autant étant donné son parcours.

L’estimation de son salaire net à 30 000 € par mois semble être la plus proche, un peu moins ou un peu plus. Une somme colossale ! Tout dépend du chiffre exact. Il le garde pour lui tout seul, et avec prudence, jusqu’à maintenant. Personne ne peut lui en vouloir. Mais TF1 s’en donne les moyens puisqu’il dispose d’une carte rare, d’un Joker même pour l’audimat.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *