Léa Salamé : Quel est son salaire ?

Léa Salamé est une belle journaliste politique française. Elle est même une figure incontournable dans le domaine depuis des années et des années. On l’entend à la radio et on la voit à la télé tout le temps. Ses émissions sont d’ailleurs très célèbres. Mais combien gagne-t-elle ? Oui, comme elle travaille dur, elle devrait toucher un beau chèque. Non ? En plus, les journalistes ne sont-ils pas très bien payés ? Pourquoi ferait-elle exception ? Voici l’histoire de sa vie et sa carrière ainsi que sa fortune.

Qui est Léa Salamé ?

Léa Salamé est une journaliste et chroniqueuse politique bien connue. Elle enflamme le public grâce à sa personnalité. Elle ne fait pas qu’animer des débats. Elle est à fond, elle pense ce qu’elle dit. Elle ne mâche pas ses mots quand il le faut, même face à de grands hommes politiques. Le but étant d’apporter des réponses claires aux téléspectateurs, surtout qu’on parle de politique. Certains doutes et ambiguïtés doivent être levés. Une vraie professionnelle !

Elle émeut également lorsqu’elle parle parce qu’elle y met du cœur. En politique pourtant, cela est rare. Léa Salamé fait exception puisqu’elle bouleverse vraiment les gens lorsqu’elle émet un avis. Justement, l’électorat français a besoin d’une personne comme elle pour rectifier le tir. Ses propos aident à comprendre bien des choses, et même à prendre position en tant que citoyen de l’État. Si elle réussit bien sur le plan professionnel, c’est certainement pour ces raisons-là.

Les origines de Léa Salamé

Léa est née en 1979 à Beyrouth, mais a vécu presque la totalité de sa vie en France. Son succès est dû à sa personnalité. Et sa personnalité ainsi que sa combativité, elle le doit à ses origines arméniennes. Il faut dire qu’elle a la politique dans le sang. Son père était ministre de la Culture du Liban à une certaine époque.

Arrivée à Paris en 1985 avec toute sa famille, elle continue à vivre dans une atmosphère politisée. Ce bouleversement fait suite à la guerre au Liban à cette époque. En fait, le père fait encore de la politique son gagne-pain. Il devient professeur à l’université Sciences Po Paris. Léa Salamé n’avait que 5 ans à l’époque.

Il était donc tout naturel qu’elle intègre également le même domaine. Elle reprend le parcours de son père. Ainsi, elle :

  • s’inscrit à l’université Panthéon-Assas après son bac ;
  • intègre Sciences Po Paris plus tard ;
  • repart avec un diplôme en 2002 ;
  • a fait d’autres études politiques aux États-Unis, à la New York University.
Lire aussi  Fortune et salaire d’Elon Musk - combien gagne-t-il ?

Ce dernier établissement est situé dans la région du World Trade Center. C’est pour cela qu’elle décide finalement de devenir journaliste politique. En effet, elle fut émue et intriguée de ce qui s’est vraiment passé. Elle s’est posée des questions et a voulu en apporter les réponses. Comme elle savait qu’elle ne pouvait pas le faire aux USA, elle décide de revenir en France. Et là, elle commence une carrière de journaliste.

La carrière de Léa Salamé en bref

La radio est un passage obligé pour les journalistes. Léa Salamé ne déroge pas à la règle et commence sa carrière à la radio avant de monter à l’antenne de la télévision française. On se souvient d’elle dans « La matinale » sur France Inter ou encore sur France 2 avec « On est en direct ». Son parcours est impressionnant :

  • En 2004, elle débute sur LCP/Public Sénat et « le flash » en même temps ;
  • Elle anime « Paroles du Monde » avec Jean-Pierre Elkabach ;
  • En 2007, elle part à France 24 et travaille aux côtés d’Antoine Comery pour « La Soirée » et « Une semaine aux Amériques » ;
  • Elle gagne en popularité et s’attribue le premier poste pour animer « Paris Direct » ;
  • Elle fait un petit saut à France 3 pour présenter « Le soir 3 ».

Les années passent et Léa gagne en notoriété. Elle est très sollicitée par ses confrères et ses idées ainsi que ses avis comptent. De nombreuses chaînes se sont alors intéressées à elle. On couvre des évènements importants désormais. Que s’est-il passé depuis 2010 ?

  • En 2010, elle débarque i>télé et présente « Élysée 2012 ». Elle aura la chance de partager l’antenne avec Michel Dumoret et Marc Fauvelle ;
  • Elle devient chroniqueuse sur l’émission de Catherine Barma sur France 2 « On n’est pas couché » ;
  • En 2014, Natacha Polony part et on l’appelle pour animer « On n’est pas couché » avec Laurent Ruquier sur France 2 ;
  • Elle présente « L’interview de 7 h 50 » sur France Inter après ;
  • En septembre 2021, elle repart pour une nouvelle aventure télé avec Laurent Ruquier et devient co-animatrice de « On est en direct » sur France Inter.
  • Depuis peu, elle est à la tête de l’émission puisque Ruquier est parti en septembre 2022.
Lire aussi  Salaire Denis Brogniart : combien gagne-t-il ?

Léa Salamé salaire : la révélation

Comme la majorité des journalistes à la télévision, Léa Salamé se fait un paquet d’argent. Son poste de journaliste politique est pourtant moins estimé que celui de ses confrères. En effet, un animateur comme Nikos Aliagas ou Denis Brogniart gagne deux ou trois fois plus qu’elle. Néanmoins, elle fait partie des plus connues de son domaine.

En fait, les chaînes télé le savent. Une femme journaliste politique de son niveau, ça ne court pas les rues. Voilà pourquoi elle part d’un groupe à un autre. Elle est si convoitée parce qu’elle possède l’intelligence nécessaire, les compétences attendues et ce côté poignant que les téléspectateurs adorent. Comme quoi, les diplômes ne suffisent pas. Il faut du charisme, du charme, de l’humour et de la persévérance. Léa le prouve.

·      Le salaire de journaliste

Léa Salamé est bien rémunérée par France Inter. Son salaire serait entre 25 000 € et 30 000 € par mois. Le montant exact n’a jamais été dévoilé. Les bonus, les primes et les cadeaux divers peuvent l’augmenter sensiblement. Si elle est appelée à partager quelque chose sur une émission, par exemple, elle obtient une prime. Tout dépend donc des événements politiques en cours ou de ce qu’elle va couvrir.

Pour rappel, elle vient tout juste de gagner une promotion, après le départ de Laurent Ruquier. On peut penser qu’elle gagne plus maintenant, car une augmentation a peut-être eu lieu. Bien sûr, ce genre d’information reste confidentielle. Les chances que ça soit vrai sont très élevées. En plus, elle le mérite amplement puisqu’animer une émission avec un audimat énorme rapporte beaucoup.

·      Sa fortune personnelle

Léa Salamé est très cultivée parce qu’elle vient d’une famille aisée. Elle a disposé de tous les moyens nécessaires pour ses études. Et on ne parle pas que de son père professeur d’université. En fait, toute sa famille libanaise est richissime. Ses oncles sont des diamantaires célèbres, par exemple. Sa fortune personnelle peut même être liée à ses origines. Évidemment, sa carrière est une autre source de richesse puisque 25 000 € à 30 000 €, ce n’est pas rien.

Elle pèse à elle seule 240 000 € au moins. Sa fortune familiale n’a rien à avoir ici. Si elle vaut autant, c’est uniquement grâce à son salaire et à ses primes. Et même si France Inter n’est pas aussi généreuse que TF1, on peut dire qu’elle gagne bien sa vie.

Lire aussi  Salaire et fortune personnelle de Bernard Arnault : tout dévoilé

Vie privée

Rien ne filtre sur la vie privée de Léa Salamé. On sait seulement qu’elle s’est mise en couple avec Raphaël Glucksmann et qu’ils sont toujours ensemble. Ils ont d’ailleurs un magnifique petit garçon. Elle a dû faire une petite pause en 2019 sur son travail. C’était la campagne électorale européenne et son compagnon était candidat. Encore une fois, elle se démarque en démontrant un professionnalisme sur ce point.

Certaines personnes pensent toutefois que le couple se politise de jour en jour. Léa viserait même un poste politique tout comme Raphaël Glucksmann. Franchement, elle peut faire changer les choses. Cela pourrait être fatal pour sa carrière de journaliste cependant. Mais comme la politique coule déjà dans ses veines, on peut s’attendre à tout.

Combien gagnent les collègues de Léa Salamé ?

Léa Salamé intègre une équipe solide, et tous sont très bien payés. Elle a même rejoint France 2 en exigeant que ses anciens collaborateurs soient aussi embauchés. Eh bien, on ne l’attendait pas venir… Léa serait si populaire et si importante pour imposer de telles conditions ? C’est ainsi que son producteur la rejoint sur France Inter.

En d’autres termes, son succès, elle le partage avec d’autres personnalités de la télé. Les actualités politiques leur permettent de réaliser des talk-shows uniques. Chaque membre de l’équipe toucherait entre 10 000 € et 15 000 € en plus par mois. Ces chiffres sont loin d’être réels sachant que les autres animateurs dans d’autres domaines font le double. Et en bonus seulement. On peut citer Gilles Bouleau qui est aussi un reporter politique.

Le salaire de chaque collègue de Léa Salamé pourrait ainsi osciller dans les 25 000 €, tout comme elle. Cela dépend de ses années d’expérience et de sa notoriété. Il arrive que la rémunération atteigne les 30 000 € si de grands évènements ont lieu.

La disparition de la Reine Élisabeth II a des conséquences sur la politique française, par exemple. Son décès a suscité de nombreuses interrogations qui ont besoin de réponses. Sans doute, Léa Salamé a des explications à donner. Et ça va encore augmenter son revenu. Après, ce n’est qu’un exemple.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *