Salaire expert-comptable : combien gagne-t-il ?

Au sein d’une entreprise, le soutien d’un expert-comptable est essentiel. Il assure des missions essentielles, comme faire un audit des comptes bancaires. Il offre aussi ses conseils au chef d’entreprise en matière de gestion financière légale et efficace.

Que faut-il savoir sur les missions d’un expert-comptable ?

Pour obtenir le titre d’expert-comptable, il est indispensable d’être inscrit à l’ordre des experts-comptables. Comme il doit respecter une déontologie rigoureuse, ce professionnel est tenu de prêter serment. Cet expert en finance possède de nombreuses attributions :

  • Des missions comptables: il a pour mission d’établir des comptes des entreprises et de la consolidation des comptes annuels des entreprises. Il a pour obligation de suivre minutieusement les recommandations du Conseil de l’ordre.
  • Des missions de conseil et d’assistance: il est tout à fait capable de diagnostiquer et de conseiller en matière d’organisation générale, administrative et comptable. Il peut aussi donner des conseils et prendre des décisions juridiques, fiscales et sociales. Il peut intervenir lors de la mise en place des relations avec les banques et les organismes financiers, etc.
  • Des missions d’audit : il va effectuer une révision comptable et un audit. Il peut affirmer si les comptes ne sont pas marqués d’une irrégularité.

En principe, les missions d’un expert-comptable dépendent de l’ampleur du cabinet dans lequel il travaille. S’il est embauché au sein d’un cabinet de petites dimensions, il va devenir polyvalent. Par contre, s’il est embauché dans une structure plus importante, il va travailler au sein d’équipes spécialisées (équipe de juristes, d’informaticiens ou de fiscalistes). Chacun va exercer des tâches spécifiques et la division du travail est réelle.

Dans le cadre de l’exercice de ses fonctions, un expert-comptable est amené à se déplacer fréquemment auprès de ses clients. Il ne dispose pas forcément d’horaires réguliers. Il va même travailler les week-ends lorsqu’il établit des bilans et des comptes annuels.

90 % des experts-comptables choisissent de travailler dans le domaine libéral. Mais, beaucoup d’entre eux ont commencé leurs carrières en tant que salariés. En commençant dans le salariat, ils vont gagner de l’expérience et nouer des contacts. Plus tard, ils pourront :

  • Se mettre à leur compte ;
  • Acquérir des parts du cabinet qui l’emploie et obtenir le statut d’associé ;
  • Travailler dans le service financier d’une grande entreprise ;
  • Devenir commissaires aux comptes.

Salaire d’un comptable en France : combien gagne-t-il ?

La rémunération d’un comptable va dépendre de différents facteurs tels que :

  • L’expérience professionnelle ;
  • Le niveau d’études ;
  • La région où il travaille.

À titre d’exemple, un comptable qui possède un niveau Bac +4 et 10 ans d’expérience peut avoir un salaire annuel brut compris entre 40 000 euros et 50 000 euros. Pour le cas d’un comptable expérimenté de niveau BTS comptabilité gestion à Paris, il va gagner un salaire brut allant de 30 000 à 45 000 euros par an. S’il travaille en Province, sa rémunération va varier de 25 000 à 35 000 euros brut par an. Pour le cas d’un comptable assistant, le salaire annuel brut peut aller de 18 000 à 30 000 euros.

Salaire expert-comptable et son évolution de carrière avec un statut de salarié

·      L’essentiel sur sa rémunération

En moyenne, ce professionnel perçoit un salaire de 5 000 euros brut par mois (3 900 euros net). Dans ce domaine, le salaire minimum est déterminé par une Convention collective nationale des cabinets d’experts-comptables et de commissaires aux comptes. Durant l’année 2021, un expert-comptable salarié qui figure dans l’ordre des experts-comptables va obtenir un salaire minimal de 2 167 euros brut par mois (1 690 euros net). Il s’agit de la rémunération d’un stagiaire durant sa première année de stage.

À l’instar d’un comptable, le salaire d’un expert-comptable va être défini en fonction :

  • De l’expérience ;
  • Du lieu d’exercice ;
  • De l’ampleur du cabinet.

À ses débuts, un expert-comptable salarié va obtenir un salaire moyen de 2 500 euros brut (1 950 euros net). S’il acquiert un statut de cadre confirmé, sa rémunération va grimper de 2 800 euros brut par mois (2 184 euros net). S’il obtient le statut de cadre principal, son salaire va être plus important. Il va atteindre le montant de 3 500 euros brut par mois soit de 2 496 euros net.

Quelle que soit la ville où on exerce, les missions d’un expert-comptable vont être les mêmes. Cependant, un professionnel travaillant à Paris ou en région parisienne va avoir une rémunération 20 à 30 % supérieure que dans les villes de Province. En plus de percevoir un salaire fixe, il va accéder à une prime d’ancienneté. Son montant peut aller atteindre jusqu’à 1 600 euros par an.

En travaillant au sein d’un cabinet, ce professionnel peut percevoir différents avantages tels que :

  • Les tickets restaurants ;
  • L’intéressement et la participation aux bénéfices de l’entreprise, etc.

En principe, un expert-comptable va travailler pendant 35 heures par semaine. Cependant, si son employeur lui demande, ses horaires de travail peuvent atteindre jusqu’à 48 heures. Concernant la rémunération de ses heures supplémentaires, il bénéficie d’une majoration allant de 10 à 39 %. À compter de la 44ème heure, les heures supplémentaires sont majorées à hauteur de 25 à 50 %.

D’après la convention des experts-comptables, ces professionnels ont droit à :

  • 2 jours et demi de congé par mois ;
  • Des congés exceptionnels pour événements familiaux : mariage, décès d’un conjoint, naissance ou adoption, etc.

·      Son évolution de carrière

Au fil du temps, après avoir acquis une certaine expérience au sein du cabinet, l’expert-comptable peut prétendre au poste de :

  • Directeur Administratif et Financier (DAF) ;
  • Commissaire aux comptes ;
  • Directeur financier.

S’il le souhaite, il peut s’associer au sein de son cabinet ou devenir entrepreneur en ouvrant son propre cabinet.

Salaire expert-comptable qui se met à son compte et son évolution de carrière

·      Le salaire de ce professionnel

En travaillant comme indépendant, la rémunération d’un expert-comptable va être déterminée en fonction de :

  • Ses missions ;
  • Ses charges ;
  • Son portefeuille client.

S’il parvient à remplir son carnet de commandes, il peut gagner jusqu’à 9 000 euros brut par mois de Chiffre d’Affaires. Pour déterminer son bénéfice net, il faut déduire les charges (achats de matériel de bureau, abonnement à des logiciels de comptabilité, ses déplacements professionnels, etc.).

En exerçant sous le statut juridique de la micro-entreprise, il va être exonéré des charges et des cotisations s’il n’encaisse pas de factures. Lorsqu’il parvient à développer son activité, il est tenu de payer des cotisations sociales à hauteur de 22 % de son CA. Le paiement peut se faire tous les mois ou tous les trimestres.

Il faut savoir que le statut de micro-entrepreneur est plafonné. Si au cours d’une année, son CA va au-delà du seuil de 72 600 euros de CA, il est contraint de changer son statut. Cela va affecter le montant des cotisations. Dès lors où l’expert-comptable choisit d’embaucher son personnel, il est amené à opter pour le régime de la SAS ou de la SARL. En privilégiant ces statuts, il va pouvoir déduire ses frais de fonctionnement de son impôt sur le revenu. Son taux est de 10 % (repas, transport, petit matériel, etc.).

Ce professionnel doit bien choisir son régime de TVA qu’il applique. Il pourra récupérer une partie auprès des finances publiques.

·      Son évolution de carrière

Quand un expert-comptable acquiert de plus en plus d’expérience, il peut décider d’agrandir son entreprise.Dans ce contexte, il va engager des salariés ou une équipe d’experts-comptables freelances.

Est-ce qu’il existe un écart de salaire entre les hommes et les femmes ?

Certes, les tendances changent, mais il existe encore une légère différence de salaire entre les hommes et les femmes. Durant l’année 2008, le salaire d’un comptable moyen en région parisienne était de 35 000 euros bruts pour un homme et de 33 000 euros bruts pour une femme. En province, les hommes peuvent gagner jusqu’à 28 000 euros bruts pour un homme contre 25 000 euros brut pour une femme. Pour le métier d’expert-comptable, cet écart est plus important.

Quelle est la formation à suivre pour obtenir le titre d’expert-comptable ?

Il y a trois diplômes successifs nécessaires pour devenir expert-comptable. Il faut être titulaire du :

  • DCG: Diplôme de comptabilité et de gestion, de niveau licence bac + 3 ;
  • DSCG : Diplôme supérieur de comptabilité et gestion, de niveau master bac + 5 ;
  • DEC : Diplôme d’expertise comptable, bac + 8.

Il faut suivre un stage rémunéré de 3 ans qui va être validé par une attestation. L’examen final est obligatoire. Il est composé de deux épreuves écrites et d’une soutenance de mémoire en lien avec l’activité d’expert-comptable ou de commissaire aux comptes. Pour pouvoir exercer à titre libéral, il est indispensable d’avoir un DEC.

Il est à noter que le master CCA (Comptabilité-contrôle-audit) offre la possibilité de rejoindre la filière de l’expertise comptable. En matière de comptabilité, de finance et de gestion, chaque diplôme permet d’accéder à différentes sortes de métier.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.