Guide complet pour comprendre le calcul du salaire selon la convention 66

La convention collective 66 est un accord qui régit les conditions de travail et de rémunération des salariés dans le secteur social et médico-social. Le calcul du salaire doit prendre en compte plusieurs éléments tels que l’échelon, l’indice, la valeur du point et autres primes éventuelles.

Les principes de base de la grille salariale de la convention 66

Le système de rémunération de la convention 66 repose sur une grille salariale qui détermine le montant des salaires en fonction de l’ancienneté, des qualifications et des responsabilités du salarié. Cette grille est composée d’échelons et d’indices, dont la combinaison permet de fixer le salaire de base.

L’échelon

Les échelons correspondent à des niveaux d’ancienneté et de qualification. Chaque échelon correspond à une durée minimale d’expérience professionnelle ou de formation nécessaire pour y accéder. Il existe plusieurs catégories d’échelons dans la convention 66 :

  • Cadres supérieurs (niveau I à VII)
  • Agents de maîtrise et techniciens (niveau A et B)
  • Employés qualifiés (niveau 1 à 5)
  • Employés non qualifiés (niveau a à e)

En fonction de l’échelon du salarié, un indice lui sera attribué.

Vous souhaitez évoluer ou vous reconvertir ?

Faites un point gratuitement sur votre carrière

Financée à 100% par votre CPF.

Un bilan en ligne ou en présentiel.

Oui, je veux faire un point gratuit

 

L’indice

L’indice est un chiffre qui permet d’établir le montant du salaire de base. Il existe plusieurs indices dans la convention 66, allant de 100 à 800. Plus le chiffre est élevé, plus le salaire est important. Pour connaître le montant du salaire, il faut multiplier l’indice par la valeur du point.

Lire aussi  Peut-on cumuler chômage et salaire ?

La valeur du point et le calcul du salaire brut

La valeur du point est un élément essentiel pour déterminer le montant du salaire selon la grille de la convention 66. Cette valeur est régulièrement révisée en fonction des négociations entre les partenaires sociaux.

Pour obtenir le salaire brut mensuel, il suffit de multiplier l’indice attribué au salarié par la valeur du point. Par exemple, si un salarié a un indice de 300 et que la valeur du point est de 5 euros, son salaire brut mensuel sera de 1 500 euros (300 x 5).

Les primes et autres éléments de rémunération

Outre le salaire de base, la convention 66 prévoit également d’autres éléments de rémunération tels que :

  • Les primes liées à certaines fonctions ou responsabilités spécifiques
  • Les indemnités pour travail de nuit, heures supplémentaires ou jours fériés
  • Les avantages en nature (logement, nourriture…)

Ces éléments viennent s’ajouter au salaire de base pour constituer le salaire brut global du salarié.

 

Le passage d’un échelon à un autre et la revalorisation salariale

La progression dans la grille salariale de la convention 66 est liée à l’ancienneté du salarié et à l’évolution de ses compétences et responsabilités. Le passage d’un échelon à un autre s’accompagne généralement d’une revalorisation salariale.

Les modalités de passage d’un échelon à un autre

Le passage d’un échelon à un autre se fait principalement sur la base de l’ancienneté du salarié dans son poste. La durée minimale pour passer d’un échelon à un autre varie en fonction des catégories :

  • Pour les cadres supérieurs : tous les 3 ans
  • Pour les agents de maîtrise et techniciens : tous les 2 ans
  • Pour les employés qualifiés : tous les 18 mois
  • Pour les employés non qualifiés : tous les 12 mois
Lire aussi  Le salaire en France : comparaison et analyse: combien je gagne par rapport au français

Toutefois, une évolution plus rapide de l’échelon peut être décidée par l’employeur en cas de changement significatif des responsabilités du salarié ou de formation supplémentaire suivie.

La revalorisation salariale liée au passage d’un échelon à un autre

Le passage d’un échelon à un autre entraîne une revalorisation salariale, qui se traduit par l’attribution d’un nouvel indice. Le montant de cette augmentation dépend donc de la différence entre les indices des deux échelons concernés.

Par exemple, si un employé qualifié passe d’un échelon avec un indice de 250 à un échelon avec un indice de 275, et que la valeur du point est de 5 euros, son salaire brut mensuel sera revalorisé de 125 euros (25 x 5).

En résumé

La convention collective 66 offre un cadre précis pour le calcul du salaire des salariés dans le secteur social et médico-social. La grille salariale, basée sur des échelons et des indices, permet de déterminer le salaire de base en fonction de l’ancienneté et des compétences du salarié. La valeur du point, les primes et autres éléments de rémunération viennent compléter ce salaire de base pour constituer le salaire brut global.

Le passage d’un échelon à un autre, lié à l’ancienneté et aux responsabilités du salarié, entraîne une revalorisation salariale selon les indices correspondants. Ainsi, le système de rémunération de la convention 66 vise à reconnaître et valoriser l’expérience professionnelle et les compétences des salariés tout au long de leur carrière.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *