Salaire mécanicien auto, combien gagnent-ils ?

Vous êtes passionné par la mécanique automobile et vous souhaitez emprunter cette voie ? Vous envisagez de vous reconvertir dans ce domaine professionnel ? Exercer le métier de mécanicien n’est pas chose aisée. Ce professionnel doit effectuer différentes réparations sur différents véhicules et procéder à leur entretien mécanique et électronique. Combien peut-il percevoir au cours de sa carrière ?

Que faut-il savoir sur le métier de mécanicien auto ?

Le (la) mécanicien (ne) automobile se charge de différentes opérations de maintenance. Il/Elle intervient dans l’entretien et la réparation de véhicules automobiles. En principe, il/elle s’occupe uniquement des véhicules de moins de 3,5 tonnes. Dans le cadre de son métier, il/elle est tenu (e) de se conformer aux recommandations du constructeur.

C’est une personne polyvalente, ce qui lui permet d’intervenir, quelle que soit la marque du véhicule. Dans son travail, elle peut être amenée à :

  • Démonter ;
  • Contrôler ;
  • Réparer et régler les éléments et systèmes mécaniques (transmission, moteur, roues, etc.) ;
  • Vérifier le système de visibilité et de signalisation.

·      Un professionnel en charge de l’entretien courant

Un mécanicien s’occupe des entretiens courants des véhicules tels que le graissage, la vidange, le contrôle des principaux organes, etc. Grâce à ses connaissances, ce professionnel est à même de s’occuper des réparations et de l’entretien : du moteur, de la boîte de vitesses, de l’embrayage, des équipements électriques, etc.

·      Un professionnel ayant pour mission de détecter les pannes

Lorsqu’un véhicule tombe en panne, il revient au mécanicien d’établir un diagnostic. S’il est confronté à un cas d’avarie, il va être obligé de démonter les pièces défaillantes et les substituer avec d’autres modèles. Si c’est nécessaire, il va effectuer les mises au point et les réglages utiles. Pour s’assurer que le véhicule est vraiment opérationnel, il va procéder à des essais au garage et sur la route.

 

·      Le domaine automobile : un secteur en constante évolution

Les constructeurs automobiles font en sorte de proposer de nouvelles technologies sur leur véhicule pour faciliter le quotidien des utilisateurs. C’est pourquoi, un mécanicien doit s’informer et se former régulièrement sur les nouveaux équipements électroniques. Ce professionnel doit être capable de comprendre le fonctionnement :

  • Du système ABS ;
  • De l’ordinateur de bord ;
  • Du GPS ;
  • Des airbags ;
  • De la climatisation ;
  • De l’alarme, etc.

·      Un travail un peu contraignant

Dans le cadre de ses missions, un mécanicien devra se mettre dans certaines positions physiques inconfortables. Cela va lui permettre d’accéder aux organes du véhicule. Ce professionnel devra aussi supporter l’odeur d’essence et d’huile.

Salaire mécanicien auto : combien ce professionnel va-t-il percevoir au cours de sa carrière ?

·      Mécanicien salarié : à combien s’élève son salaire ?

Il faut savoir que les entreprises du domaine automobile sont régies par la Convention Collective Nationale (CNN) des services de l’automobile. Cette convention va s’appliquer sur les conditions de travail des salariés, notamment, les horaires, les modalités de congé, les indemnités, etc.

La CNN va également déterminer les grilles de rémunération minimales à appliquer. La rémunération attribuée va dépendre de la compétence et de l’expérience des salariés. Les employeurs sont tenus de suivre la réglementation établie dans les grilles de rémunération.

  • Qu’en est-il d’un mécanicien avec un statut d’ouvrier ?

Cet employé perçoit entre 1 568 euros par mois (échelon 1) et 1 933 euros brut (échelon 12). C’est valable dans le cadre d’un contrat de 35 h / semaine.

 

  • Qu’en est-il du cas d’un mécanicien ayant un CQP Mécanicien de Maintenance automobile ou un CAP Maintenance des véhicules ?

Ces travailleurs accèdent à l’échelon 3. Ils vont gagner un salaire de 1 601 euros brut.

 

  • Ce qu’il faut savoir sur le mécanicien ayant un statut d’agent de maîtrise

Ce professionnel va superviser le travail des autres salariés. Il exerce des missions plus complexes. Il va obtenir des postes à responsabilités comme chef d’équipe d’atelier, contremaître d’atelier ou agent de maîtrise d’atelier. Son salaire va être de 1 870 euros brut par mois (échelon 17) et de 2 484 euros (échelon 25).

Quel que soit le poste occupé par le mécanicien, il a le droit à différentes primes, indemnités et avantages. Il peut bénéficier de tickets restaurant, d’une indemnité de panier pour les travailleurs de nuit, d’une prime de formation qualification, etc.

Au cours de sa carrière, un mécanicien auto salarié peut se spécialiser dans d’autres types de véhicules : engins agricoles, véhicules diesel, voiture de course, etc. Il peut aussi avoir une promotion et occuper le poste de chef d’équipe, responsable de garage, etc. S’il souhaite se reconvertir dans une autre carrière, il peut devenir commercial dans le secteur automobile. Il peut également envisager de lancer sa propre affaire.

·      Mécanicien automobile indépendant : comment gagne-t-il ?

Les revenus d’un mécanicien indépendant vont être déterminés en fonction du nombre de ses clients, du prix de ses prestations et de ses charges. Certains garagistes ressentent quelques difficultés à maintenir leurs activités à flot. D’autres parviennent à se démarquer du lot et à fidéliser leur clientèle. Ils vont obtenir jusqu’à 4 000 euros par mois.

Pour ne pas s’acquitter de certaines charges, comme le loyer, certains professionnels interviennent directement au domicile de leurs clients. Ils pourront garder une grande partie de leurs chiffres d’affaires.

Exercer sous le statut de micro-entreprise offre quelques avantages. Le mécanicien indépendant n’aura pas à payer des charges lorsqu’il ne travaille pas. La cotisation sociale de 22 % devra être déduite de son chiffre d’affaires. Il n’a pas le droit de soustraire ses frais de fonctionnement tels que les déplacements, l’achat d’outillage, etc.

Un mécanicien automobile indépendant peut envisager de développer son affaire et ouvrir d’autres garages. Il peut aussi se spécialiser dans un domaine spécifique comme l’entretien et la réparation de véhicules anciens. S’il le souhaite, il peut également lancer une concession de vente de véhicules neufs.

Quel est le parcours à suivre pour emprunter cette voie professionnelle ?

Pour devenir mécanicien, les étudiants ont le choix entre différentes formations. Certains cours sont plus spécialisés.

·      Les formations possibles avant le Bac

Si l’apprenant ne possède pas le Bac, il peut choisir entre un CAP maintenance des véhicules options voitures particulières VP ou véhicules industriels VI ou un BEP maintenance de véhicules automobiles, options voitures particulières VP ou véhicules industriels VI. Quand il aura terminé cette formation, il aura la possibilité de passer une mention complémentaire. Il peut opter pour une des matières suivantes :

  • Mise au point électricité et électronique automobile ;
  • Maintenance des moteurs diesel et de leurs équipements ;
  • Maintenance des installations oléohydrauliques et pneumatiques ;

Une fois ces formations achevées, il faut passer un certificat de qualification professionnelle (CQP). Il existe différentes options : mécanicien spécialiste automobile, contrôleur technique, opérateur service rapide, technicien expert après-vente automobile, etc.

·      Les formations accessibles au niveau Bac et après

Les étudiants ont accès à d’autres solutions. Ils ont la possibilité de choisir entre passer :

  • Un Bac pro maintenance de véhicules options voitures particulières ;
  • Un Bac pro réparation des carrosseries ;
  • Un Bac techno STI génie mécanique, option systèmes motorisés ;
  • BTS maintenance des véhicules

·      La possibilité d’intégrer de grandes firmes

Certains grands groupes automobiles proposent des formations spécifiques en vue d’engager leurs propres mécaniciens. C’est par exemple le cas de Renault, de Peugeot, de BMW ou de Mercedes. Ces groupes forment les étudiants en fonction des besoins de leur marque.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.