Salaire d’un gendarme : quelle est la grille de rémunération ?

Avez-vous toujours eu envie de faire carrière dans l’armée ? Le métier de gendarme vous intéresse ? Placée sous l’autorité du ministère de l’Intérieur, la Gendarmerie nationale n’est rien d’autre qu’une institution militaire. Elle se charge de la sécurité des citoyens et veille à instaurer la paix. Quelle est la grille de rémunération des gendarmes ? Chaque année, la gendarmerie nationale recrute des milliers de jeunes, qu’ils disposent ou non de diplômes. Découvrons la grille salariale des gendarmes et leur rémunération en fonction de leur grade.

Solde : le salaire d’un gendarme

Les gendarmes sont des militaires. Pour ces derniers, le salaire qu’il perçoit est dénommé « la solde ». Il varie suivant les échelons et le grade. L’échelon équivaut à l’ancienneté. Chaque mois, le gendarme va recevoir un solde fixe rajouté d’indemnités et de primes. Ces deux derniers éléments vont permettre de faire augmenter considérablement son salaire.

·      Les avantages en nature des gendarmes

En plus de son salaire fixe, de ses primes et indemnités, les gendarmes profitent d’avantages en nature :

  • Logement gratuit pour lui, son conjoint et ses enfants. Il peut souvent se trouver dans une caserne,
  • Des billets de train à tarif préférentiel. Ils peuvent le plus souvent leur faire profiter d’une réduction de 75%,
  • Des billets de train à prix réduit pour ses conjoints et ses enfants,
  • Environ 9 semaines de vacances par année.

·      La retraite d’un gendarme

Les gendarmes ont le droit de profiter d’une retraite à jouissance immédiate qu’ils peuvent percevoir dès qu’ils auront atteint 19 ans et 6 mois de service. Dans certains cas, ils peuvent même en bénéficier après 17 ans de carrière.

Étant des militaires, ils sont affiliés à une caisse de retraite spécifique qui est le SRE. Il s’agit du service des retraites de l’État. Comme c’est un métier particulièrement pénible et qui encourt de nombreux risques, ils bénéficient d’un régime dérogatoire.

Donc pour les gendarmes, la retraite ne se définit pas par l’âge. On ne prend en compte que les années de service. Mais, il existe toutefois un âge minimum où il sera possible de partir à la retraite. Ces limites d’âge sont régies par l’article L4139-16 du Code de la défense. Elles varient également en fonction des grades. Pour les sous-officiers gradés sergents, sergent-chef, adjudant ou adjudant-chef, il est par exemple fixé à 58 ans. Les majors vont travailler jusqu’à 59 ans. De même pour les officiers gradés, officiers subalternes, commandant ou lieutenant-colonel. À 63 ans pour le cas des officiers généraux si c’est 60 ans pour les officiers gradés colonel.

Pour savoir le montant de la retraite perçue, il faut passer par un calcul qui tient compte des nombres de trimestres et du dernier traitement indiciaire brut. Il faudra également prendre en compte des systèmes de bonification.

Le salaire des gendarmes en fonction du grade et des échelons

La Gendarmerie Nationale a des grades militaires. Sa hiérarchie est élaborée par le Code de la Défense. En fonction de ceux-là, le salaire varie également. Chaque grade est divisé en plusieurs échelons.

·      Salaire des gendarmes adjoints volontaires

Placés sous le régime de l’internat, les gendarmes adjoints volontaires ou GAV perçoivent un salaire d’environ 850 euros par mois. Mais, tout dépend de leur grade. De même pour les avantages qui leur sont octroyés.

Voici un petit récapitulatif suivant le grade :

Grade Solde nette au dernier échelon Avantages et indemnités
Élève 819 euros Nourri et logé
Gendarme adjoint volontaire Entre 810 et 860 euros
Brigadier Entre 840 et 890 euros Allocation d’alimentation
Brigadier-Chef Entre 880 et 930 euros Logé gratuitement
Maréchal des logis Entre 920 et 960 euros Avantages SNCF

Salaire des sous-officiers de la gendarmerie

Pour le cas des gendarmes sous-officier, son salaire va également varier en fonction de son grade et de son échelon. Voici un petit aperçu des gendarmes sous-officier au premier et dernier échelon.

Grade Echelon Salaire mensuel brut
Élève gendarme 1ere échelon du grade 1485 euros
Dernier échelon du grade
Gendarme 1ere échelon du grade 1607 euros
Dernier échelon du grade 2235 euros
Maréchal de logis-chef 1ere échelon du grade 1818 euros
Dernier échelon du grade 2254 euros
Adjudant 1ere échelon du grade 1977 euros
Dernier échelon du grade 2357 euros
Adjudant-chef 1ere échelon du grade 2183 euros
Dernier échelon du grade 2526 euros
Major 1ere échelon du grade 2319 euros
Dernier échelon du grade 2727 euros

·      Salaire des officiers de gendarmerie

Pour le cas des officiers, le montant des soldes qu’on va récapituler dans le tableau ci-après ne comprennent pas les primes :

Grade Solde brut premier échelon Solde brut dernier échelon
Lieutenant 1991 euros 2563 euros
Capitaine 2736 euros 3196 euros
Chef d’escadron 3093 euros 3669 euros
Lieutenant-Colonel 3397 euros 4555 euros
Colonel 3795 euros 5267 euros

·      La grille indiciaire d’un général de division de la gendarmerie nationale

Pour le cas du Général de division de la gendarmerie nationale, la rémunération brute n’inclut pas non plus primes, les indemnités et les bonifications indiciaires. En échelon 1, il peut profiter d’un salaire d’environ 5 689,09 à 6 203,19 euros en fonction de son indice brut.

·      La grille indiciaire d’un général de brigade de la gendarmerie nationale

En échelon 1 indice brut HEC, son solde brute est 5 451,44 euros. En indice brut HEC2, le salaire d’un général de brigade est d’environ 5 567,84 euros. En HEC3, il est de 5 689,09 euros.

Évolution du salaire d’un gendarme

Tel qu’il est déjà expliqué plus haut, le gendarme est reparti en grade avec plusieurs échelons, dont une dizaine pour chaque grade. Son salaire va donc augmenter tous les 2 à 3 ans. Plus il monte en compétence, plus il aura un salaire plus confortable. S’il débute aux alentours de 1 527 euros, il va pouvoir profiter de près 2155 euros à l’approche de la retraite.

On peut affirmer que le métier de gendarme reste une carrière motivante. Si vous êtes ambitieux, vous pouvez tout à fait profiter d’une évolution rapide. Quoi qu’il arrive effectivement, un gendarme va toujours évoluer tout au long de sa carrière. Déjà, la grille de salaire des officiers et des sous-officiers fait profiter de deux perspectives de carrière absolument différentes. Pour le cas des sous-officiers, il faut continuer à franchir des grades en passant par des concours. Quant aux officiers, ils vont tranquillement évoluer au fur et à mesure qu’ils avancent dans les échelons.

Calcul du salaire d’un gendarme

Le salaire d’un gendarme est déterminé suivant une grille indiciaire de la fonction publique d’État. Des indices bruts et majorés vont être appliqués. Vient en considération les grades et les échelons.

·      Comprendre l’indice brut dans la rémunération d’un gendarme

On parle d’indice brut pour indiquer le nombre correspondant à chaque échelon en tenant compte de chaque grade. Il s’étend entre 100 à 1027. Son rôle est de permettre une comparaison entre les fonctionnaires.

·      L’indice majoré pour le salaire d’un gendarme

L’indice majoré est quant à lui un nombre qui sera défini par un décret et qui sera associé à l’indice brut. Chaque point de l’indice majoré correspond à une valeur monétaire bien définie. Il permet ainsi de calculer le salaire des fonctionnaires publics, et ainsi des gendarmes.

Quid des primes des gendarmes

Le salaire de base d’un gendarme peut être complété par des primes ou des indemnités. Cela est déterminé en fonction de plusieurs points, dont le type de la mission, les contraintes de mobilité, sa situation familiale ou la spécialité de son poste.

Parmi les primes qu’un gendarme peut bénéficier, on peut évoquer :

  • Le supplément familial de solde ou SFS,
  • L’indemnité de résidence IR,
  • L’indemnité pour charges militaires ou ICM,
  • L’indemnité de sujétions pour service à l’étranger ou ISSE,
  • La prime de qualification technique et d’autres encore.

On n’oublie pas non plus les avantages en nature pour les gendarmes, qu’on a déjà eu l’occasion d’évoquer plus haut.

La Nouvelle Bonification Indiciaire ou NBI

Dans l’objectif de valoriser les responsabilités, d’encourager la prise de certaines fonctions et de renforcer la technicité, l’État a mis en place un système de supplément de points d’indice majoré. Il va être modifié en monétaire pour se rajouter à la solde de base. Si vous avez un point NBI, cela veut dire que vous avez un point d’indice. Afin d’obtenir votre supplément de solde, vous devez multiplier le nombre de points NBI par la valeur du point d’indice. Selon les postes, il sera validé entre 40 et 180 points.

Devenir gendarme : quel parcours ?

Pour poursuivre une carrière dans la Gendarmerie nationale, il faut passer par des concours. Il y a ce qu’on entend par le concours externe qui est destiné aux citoyens non fonctionnaires. Pour cela, il suffit de disposer du niveau Bac. L’autre est le concours interne destiné entre autres aux gendarmes adjoints volontaires.

Pour devenir un officier gendarme, il faut être au moins titulaire d’un bac +3. Vous devez aussi passer par un concours et une fois avoir obtenu celui-ci, vous devez suivre une formation de 2 ans. Pour le recrutement d’un gendarme, vous devez savoir que la taille minimale requise est de 1,70 m pour les hommes et 1,60 m pour les femmes.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.