Salaire esthéticienne : combien gagne ce professionnel ?

Le métier d’esthéticienne est une pratique qui fait fureur dans le monde de la beauté. Un grand nombre de femmes, mais aussi d’hommes en est adepte. Entre les différents soins proposés, il y a de quoi tomber sous le charme de cette pratique. Elle apporte bien-être à la peau et fait du bien à l’esprit. Qui n’aime pas se sentir beau ou belle ? Il semble donc tout à fait légitime de se demander combien gagne une esthéticienne ? Un montant avoisinant la moyenne ou peut-être plus.

Quel est le salaire moyen d’une esthéticienne ?

Le salaire d’une esthéticienne s’élève à 1 500 euros brut par mois en moyenne. Il s’agit donc d’un traitement similaire au Smic. Soulignons que c’est la rémunération d’une esthéticienne qui travaille en institut. Il y a un élément dont il faut tenir compte pour savoir combien gagne ce professionnel : la convention collective de l’esthétique et de la parfumerie. Soulignons qu’il s’agit de documents qui ont pour objectif de fixer la rémunération brute des salariés d’un secteur donné. Celle-ci dépend de :

  • L’ancienneté,
  • Niveau de qualification,

Le salaire minimum légal est pareil pour tous. C’est-à-dire que l’on perçoit 10,35 euros de l’heure. Pour 35h de travail, cela représente approximativement 1 554,58 euros bruts par mois. D’autres reçoivent 8,11 euros de l’heure. Avec 35h de travail mensuel, on gagne 1 231 euros net. C’est donc la convention qui fixe le salaire d’une esthéticienne. Mais malheureusement, celui-ci n’est pas toujours mis à jour régulièrement. En France, le salaire d’une esthéticienne net peut aller de 849 euros à 3 054 euros par mois.

Salaire d’une esthéticienne net : variable selon les coefficients

Tout d’abord, on a les coefficients 135 et 150. Cette catégorie regroupe les professionnelles qui n’ont pas de diplômes, mais qui ont été formées en soins esthétiques. Le salaire d’une esthéticienne net, dans ce cas, est d’environ 1 498 euros. En somme, le coefficient 150 correspond à celles qui ont un CAP esthétique et un CQP qui justifie d’une formation professionnelle. La rémunération est aux alentours de 1 505 euros.

Ensuite, il y a les coefficients 160 et 175. On y catégorise les esthéticiennes non diplômées, mais qui ont au moins six années de pratique. Les titulaires d’un diplôme de niveau 5 font aussi partie de cette catégorie. Le salaire d’esthéticienne brut est d’environ 1 513 euros par mois. À noter que c’est le salaire minimal.

Lire aussi  Prothésiste ongulaire : quel est le salaire ? Combien gagne-t-il ?

Pour le coefficient 175, le revenu minimum est d’à peu près 1 520 euros. Ce sont les titulaires de diplômes de niveau 5, avec plus de 3 ans d’expérience qui reçoivent ce montant.

·      Qu’en est-il du salaire des autres catégories ?

Le coefficient 180 regroupe tout individu titulaire d’un diplôme de niveau 5 avec plus de 5 ans d’expérience. Il y a aussi les titulaires de BTS qui ont 2 ans de pratique en institut. Le salaire d’une esthéticienne net est à hauteur de 1 538 euros environ.

Ne manquons pas de mentionner le coefficient 200. C’est la catégorie dans laquelle se trouve un ou une professionnelle ayant un diplôme de niveau 3 avec 5 ans d’expérience dans un institut. Sa rémunération minimale est de 1 660 euros bruts par mois.

Par la suite, ce sont les coefficients 230 et 250. Le premier coefficient permet de classer les emplois de niveau 3 et 4 de l’esthétisme. C’est-à-dire les professionnels qui ont le poste d’adjoints. La rémunération mensuelle est de 1 675 euros. La seconde catégorie regroupe le niveau manager autonome ou celle qui exerce dans un spa. Le salaire de l’esthéticienne sera dans ce cas dans les 1 876 euros par mois.

Pour finir, le coefficient 300 est bien sûr le mieux payé. La professionnelle reçoit mensuellement pas moins de 3 269 euros. Il s’agit des personnes titulaires d’un CPQ et qui travaillent en autonomie. Les gestionnaires de spa ou de toute autre structure de soins de beauté reçoivent le même traitement.

·      Esthéticienne suisse : combien gagne-t-elle ?

En Suisse, le salaire de cette professionnelle varie. La fourchette est de 1 828 CHF à 6 771 CHF. Le salaire d’une esthéticienne suisse est donc d’environ 1 920,25 euros à 7 112,69 euros par mois. Au début de son contrat, le montant maximal est aux alentours de 4 498 CHF, soit 4 724,99 euros bruts. Une fois que l’esthéticienne a atteint 5 ans d’ancienneté, le salaire est entre 1 886 CHF à 4 768 CHF par mois. En euros, cela représente 1 981,18 euros à 4 963,43 euros.

·      Salaire d’une esthéticienne : qu’en est-il des professionnelles de Belgique ?

Si vous vous demandiez combien gagne une esthéticienne en Belgique, la somme est de 3 000 euros bruts par mois. Attention, pour pouvoir espérer toucher ce montant, il faut compter 10 ans d’expérience ! La rémunération moyenne du professionnel est d’environ 2 451 euros après une année d’expérience. Cette somme concerne les esthéticiennes indépendantes.

Lire aussi  Salaire maquilleuse professionnelle : combien gagne-t-elle ?

Des primes en plus du reste

Il importe de mettre l’accent sur le fait que le salaire minimum n’est pas similaire au salaire réel. Il y a deux facteurs dont il ne tient pas compte : la prime d’ancienneté ainsi que les heures supplémentaires. Pour une esthéticienne qui compte 3 ans d’ancienneté, la prime est de 38 euros. Une autre avec 6 ans d’ancienneté reçoit 69 euros de prime. Une professionnelle dotée de 9 ans d’exercices, elle s’élève à 105 euros.

Pour 12 ans d’ancienneté, il faut compter 137 euros. 15 ans en tant qu’esthéticienne représente 173 euros de prime. Une esthéticienne avec 25 ans d’expérience reçoit une prime à hauteur de 200 euros. Il faut savoir que la prime d’ancienneté se réfère au temps passé à travailler en tant qu’esthéticienne dans le même commerce. On ne tient donc pas compte du poste occupé. Le versement de la somme se fait mensuellement.

Il existe aussi la prime sur objectif. Le montant est défini par l’employeur et dépend du pourcentage de chiffre d’affaires qui a été réalisé par le ou la professionnelle. Eh bien sûr, on a la prime de repas. Elle s’élève à environ 6,40 euros par repas, uniquement dans le cas où l’esthéticienne doit déjeuner sur son lieu de travail.

Il est à noter que lorsqu’une professionnelle effectue des heures supplémentaires, elles peuvent être récupérées de deux manières différentes. Soit au travers d’un repos ou alors sous la forme d’une rémunération.

Esthéticienne à son compte : combien touche-t-elle ?

Dans le cas d’une esthéticienne indépendante, on ne parle pas de salaire. La rémunération perçue est classée comme celle d’un dirigeant d’entreprise. En général, on parle d’un salaire d’une esthéticienne à son compte. Celui-ci varie en fonction :

  • Des tarifs pratiqués,
  • De la clientèle,
  • De la réputation,
  • Des horaires de travail.

La rémunération dépend également du statut juridique choisi. Sachez que la majorité des professionnelles qui sont indépendantes ne gagnent pas un salaire du Smic. Le salaire d’une esthéticienne à son compte est d’environ 800 euros à ses débuts.

Lire aussi  Salaire d’un tatoueur : combien gagne ce professionnel ?

En tout cas, pas à ses débuts. Il est donc nécessaire d’entreprendre des actions de communication. C’est-à-dire qu’il est nécessaire de se faire connaître et rien de tel que les réseaux sociaux pour y arriver. Le bouche-à-oreille est aussi un procédé qui a prouvé toute son efficacité au fil des années. En réussissant à remplir le carnet de rendez-vous, soyez certain de pouvoir gagner encore plus d’argent qu’en institut.

·      Salaire d’une esthéticienne indépendante : une situation à double tranchant

En tant qu’esthéticienne possédant votre propre institut, deux situations peuvent se présenter à vous. D’une part, il est possible que vous ayez énormément de mal à vivre de votre profession. D’autre part, vous pourrez faire un chiffre d’affaires de plusieurs milliers d’euros. Sur le long terme, vous serez capable de vous faire des millions. Mais ne tirons pas la charrue avant les bœufs, cela exige beaucoup de travail et des clients qui ont les moyens.

Vous n’êtes pas sans savoir que l’ouverture d’un institut requiert un véritable investissement financier. Il faut tenir compte de l’achat du matériel, de la décoration de votre local et bien sûr du paiement des loyers et des employés. Plus on a des clients, plus on a de l’argent, plus élevé sera le salaire. Différentes conditions s’emboîtent les unes sur les autres.

Salaire d’une esthéticienne : une prestation qui répond aux besoins

Pour s’assurer de gagner une meilleure rémunération, il faut rester au courant de l’actualité. Saviez-vous qu’en ce moment, les consommateurs sont plus attirés par les produits biologiques ? C’est la raison pour laquelle, de nombreux instituts de beauté font un grand nombre d’offres sur des produits biologiques ainsi que des pratiques zen. C’est l’occasion rêvée pour augmenter le salaire d’une esthéticienne à son compte.

Afin d’exceller dans la profession d’esthéticienne, il est fortement conseillé de mettre en place un concept innovant. Si la vie dans laquelle vous travaillez est un lieu dynamique, alors c’est un point en plus pour vous. Il est tout aussi obligatoire de composer son équipe d’individus qualifiés. C’est la meilleure garantie pour des soins de qualité. Il se peut même que vous gagniez très bien votre vie en tenant compte de ces différents conseils.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *