Salaire danseuse étoile : combien gagne une danseuse étoile ?

« Danseuse étoile » est un professionnel de la danse qui interprète une chorégraphie devant le public. Le titre « étoile » fait référence au premier échelon, la plus haute distinction de la hiérarchie du Ballet de l’Opéra national de Paris. Si vous vous intéressez à la danse classique ou à la danse contemporaine, vous pouvez rejoindre la compagnie et devenir une de ces artistes. Savez-vous combien s’élève le salaire d’une danseuse étoile ? On fait le point sur le sujet dans cet article.

 

Comment devient-on une danseuse étoile ?

 

Une danseuse devient « étoile » après une nomination faite par le directeur de l’Opéra de Paris sur avis des conseils du directeur ou de la directrice de la danse. Cette désignation est attribuée après une représentation au cours de laquelle la danseuse a tenu le premier rôle. Elle se fait en public et est suivie de l’acclamation des personnes présentes. Une danseuse peut aspirer à ce titre après avoir travaillé de manière acharnée. Une danseuse travaille de nombreuses heures par jour. La répétition d’un ballet peut durer 4 à 6 heures avant une représentation en soirée. Il faut s’armer de patience et de persévérance si vous voulez percer dans ce milieu. De plus, une danseuse étoile doit avoir une bonne condition physique, être souple et avoir un excellent sens du rythme.

Quelles sont les études et les formations nécessaires pour devenir danseuse étoile ?

Pour briller dans cette discipline, il est nécessaire de commencer l’apprentissage dès le plus jeune âge. Il existe, par exemple, des classes à horaires aménagés pour les petits qui veulent commencer durant le cours élémentaire à la troisième. De cette manière, les apprentis danseurs suivent le cycle traditionnel de la scolarité et s’initient en même temps à la danse dans les conservatoires de la région. Il est ensuite possible de préparer un baccalauréat techno TMD (techniques musique et danse). Vous êtes aussi invité à entrer dans un conservatoire à rayonnement régional (CRR) ou dans une école nationale de musique (ENMD) avant d’auditionner dans une école supérieure de danse.

Pour avancer dans ce parcours, vous devez choisir l’une des grandes écoles de danse qui délivre un diplôme reconnu. Vous avez par exemple : la plus prestigieuse École de danse de l’Opéra de Paris, les conservations nationales de musique et de danse… À l’issue des formations faites par ces établissements d’enseignement supérieur sous la tutelle du ministère de la Culture, vous obtiendrez un DNSP ou Diplôme National Supérieur Professionnel de danseur.

Où est-ce qu’une danseuse étoile fait ses représentations ?

 

Une danseuse étoile fait du spectacle vivant dans un théâtre de renom, à la télévision, dans des salles de spectacle… En général, elle fait ses répétitions dans un studio. Lorsque vous choisissez ce métier, il faut s’attendre à travailler la nuit, pendant les jours fériés et en week-end. Il arrive également que les danseurs fassent des tournées. Généralement, il y a beaucoup de déplacements qui s’étendent jusqu’à l’étranger. Il est aussi possible qu’une danseuse ou un danseur enseigne en même temps qu’il ou elle vive de son art.

Est-ce qu’il y a une grille de salaire pour les danseuses de l’Opéra de Paris ?

 

Concrètement, il n’y a pas de grilles de salaire publiées par l’Opéra de Paris. Il est toutefois connu que la rémunération au sein de la compagnie Opéra de Paris est attribuée en fonction du grade. Ce dernier est décliné en différents échelons : le cinquième échelon ou Quadrille, le quatrième échelon ou Coryphée, le troisième échelon ou sujet, le deuxième échelon ou premier danseur et l’ultime premier échelon étoile. En général, le salaire moyen d’un danseur est de 4 180 € par mois contre 4 000 € par mois pour une danseuse. Les danseurs intermittents du spectacle peuvent gagner 1 500 € par mois en tant que débutants.

 

À combien s’élève le salaire des danseuses de l’Opéra de Paris ?

 

Un danseur étoile appartenant à la compagnie de l’Opéra de Paris (Palais Garnier ou Opéra Bastille) peut toucher environ 3 500 € à 7 000 € net mensuel. Cette somme varie en fonction de son expérience, c’est-à-dire que le danseur soit au début ou en fin de sa carrière. Toutefois, une danseuse étoile peut gagner jusqu’à 10 000 € grâce à une représentation (gala) extérieure. Il faut dire que les danseuses étoiles ainsi que les danseuses de grands ballets peuvent vivre confortablement de leur art. Un danseur de l’Opéra de Paris peut également bénéficier d’une retraite. Il n’est pas facile de se prononcer sur la somme exacte puisque les rémunérations dépendent des prouesses effectuées tout au long de la carrière. De plus, le salaire d’une danseuse étoile varie en fonction de sa popularité.

 

Quels sont les danseurs et les danseuses qui ont marqué l’histoire ?

 

Il y a beaucoup de noms qui viennent en tête dès que l’on parle de danseur ou de danseuse de renom. Afin de vous inspirer, nous proposons une liste de danseurs et de danseuses célèbres dans le sixième art :

  • Marie-Claude Pietragalla : cette danseuse professionnelle est certainement l’une des danseuses et chorégraphes les plus emblématiques du XIXe siècle. C’est également un prodige qui a intégré la célèbre école de l’Opéra de Paris à neuf ans. Étant petite, Pietragalla était hyperactive. Elle a su explorer cette énergie dans la danse. Cette danseuse a été honorée du grade étoile en 1990. Elle a monté la compagnie « Le Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault » avec Julien Derouault. Vous avez certainement connu ce grand visage de la danse depuis son passage en tant que jury dans l’émission « Danse avec les stars » édition 2011 sur la chaîne TF1.

 

  • Rudolf Noureev : c’est un génie de la danse qui a commencé sa carrière en tant que danseur et a évolué en chorégraphe. Il est devenu directeur du Ballet de l’Opéra de Paris de 1983 à 1989. Noureev s’est démarqué par sa technicité et son perfectionnisme. En plus de son talent pour la danse classique, cette étoile a montré sa maîtrise de la danse contemporaine et du style baroque.

 

  • Anna Pavlova : Pavlova a réussi à faire des représentations à travers le monde entier. Surnommée « le cygne russe », elle s’est fait connaître durant son interprétation du ballet « La Mort du Cygne ». C’est une danseuse étoile qui a exercé au sein du Corps du Ballet impérial russe.

 

  • Martha Graham : dès que l’on parle de danse, ce nom ne peut pas être exclu. Martha Graham a apporté une grande rénovation dans le domaine de la danse en devenant une pionnière de la danse moderne et contemporaine. Graham a créé une compagnie de danse réservée aux femmes « The Martha Graham Dance Compagny ». Douze ans après sa création, la compagnie a décidé d’accueillir dans son corps des danseurs masculins.

 

  • Boris Charmatz : cette célébrité est née en France en 1973. Son parcours est assez semblable à tous les grands danseurs : école de danse de l’Opéra de Paris, Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse à Lyon. Cependant, cette étoile a secoué le monde de la danse grâce à son mouvement « la non-danse ». En tant que chorégraphe, Boris met en avant des œuvres atypiques. Il était à la tête du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne en 2008.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.